Karkwa la grande réunion d'octobre 2017

Karkwa la grande réunion d'octobre 2017

Depuis la pause de décembre 2011

Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

mardi 21 avril 2009

Une ribambelle de filles et quelques hommes rapaillés

Photo: Jacques Grenier

On l'a affirmé, écrit et réitéré, les palmarès des meilleurs disques et spectacles de ces dernières années en témoignent, et ça se vérifiera plus que jamais du 30 juillet au 9 août aux FrancoFolies de Montréal, dont on dévoilait hier après-midi la programmation en salle à l'Union française: la chanson de maintenant est d'abord affaire de filles.

Elles y seront plus que nombreuses. Majoritaires, en vérité, pour peu que l'on prenne en compte celles qui oeuvrent en duo ou en groupe (avec Alfa Rococo, La Patère Rose, Caïman Fu, Nouvelle Vague, etc.). Et on leur a fait la part belle. Une Catherine Major, désormais consacrée, fait le Club Soda en vedette. Notez la politique de promotion, chère aux Francos: d'abord éprouvée à l'extérieur, puis remarquée l'an dernier en intro de Véro Sanson, Catherine obtient sa marquise. Pareille montée en grade pour Coeur de pirate: timide lever de rideau pour Biolay l'an dernier, quelque 25 000 exemplaires de son premier album, et l'enfant-fleur de la chanson d'auteur obtient une résidence de quatre soirs au tout nouveau tout beau Club de la Maison des festivals. Ce n'est pas rien.

Marie-Pierre Arthur
, elle, en est précisément à l'étape de la prise de contact, et on la retrouvera tout naturellement à la même affiche que ses copains de Karkwa. (....)

Extrait de FrancoFolies 2009, la programmation en salle :

Sylvain Cormier , LeDevoir.com, Édition du mardi 21 avril 2009


Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.