Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

vendredi 31 décembre 2010

Ce soir-là, Karkwa a irradié le Métropolis

.
Karkwa, 30 septembre, Métropolis (Pop Montréal) : comme ça, le jury qui nous a décerné le prix Polaris remis au meilleur disque canadien (Les chemins de verre) était paqueté de Québécois ? On va vous montrer. On avait l’impression que les gars de Karkwa se disaient exactement ça avant le spectacle. Et on a vu. Et entendu. Ce soir-là, Karkwa a irradié le Métropolis de la cave au grenier, assisté d’un jeu d’éclairage phénoménal concocté par Mathieu Roy. Comme ils le chantent eux-mêmes, ce fut Le Vrai bonheur.

Extrait de l'article " 20 shows mémorables, pour le meilleur… et pour le pire" de Philippe Rezzonico et Philippe Renault, Rue Frontenac, le jeudi 30 décembre 2010

Karkwa dans le top 10 des personnalités de l'année

Karkwa, également reconnu comme l'un des meilleurs groupes au pays, se retrouve dans le top 10 des personnalités de l'année.

Extrait de l'article "Guy Laliberté le plus inspirant" Agence QMI, TVA nouvelles, le 31 décembre 2010

Les chemins de verre : un bon album transcende les langues

Dire que Les Chemins de Verre ne méritait pas le prix Polaris en raison de son caractère exclusivement francophone relève de l’ignorance la plus crasse. Allons, un bon album transcende les langues (à preuve, nombre d’entre vous aimez Ramstein sans en comprendre un seul mot!). Mais, pour en revenir au disque, je dirais que le son du groupe s’est davantage épuré. On fait place à une voix différente, à des harmonies vocales plus recherchées, tout en évitant de trop en faire. On a affaire ici à un disque naturaliste, où tous les sons d’ambiance (même le chant d’un coq!) ont été inclus dans le mixage final.

jeudi 30 décembre 2010

Karkwa : L'acouphène a se mettre dans les oreilles

(Québec) Maintenant que les gens rachètent des chansons à la pièce, un palmarès des chansons de 2010 s'impose. Rien à voir avec celui de l'ADISQ, ni avec ce qui a joué à la radio. Les chansons qui suivent sont celles que je trouve les plus belles parmi les albums francophones lancés cette année. (...)

L'acouphène (Les chemins de verre)

Auteurs-compositeurs : Louis-Jean Cormier et François Lafontaine

Interprète : Karkwa

Beaucoup hésité entre cette chanson et Marie, tu pleures, pleine de joie pour sécher les larmes de la belle... Mais voilà, L'acouphène me plaît pour son audace. On sent bien dans le texte et la musique les effets de ce bruit qui rend fou et prisonnier. Le rythme rapide, la distorsion, les coups sur la batterie en contrepoint, la fragilité de la voix; tout cela donne une chanson singulière et diablement efficace en spectacle.

Extrait de l'article "Dix chansons à mettre dans ses oreilles" de Valérie Lesage, Le Soleil,le 30 décembre 2010

mercredi 29 décembre 2010

Karkwa : extase musicales 2010

On a beau dire, la chanson et la musique se portent plutôt bien en cette décennie qui s'achève. C'est l'industrie qui est assiégée par une impasse technologique... pas la créativité. La chanson était présente avant le développement des structures qui l'encadrent, comme le rappelle une manchette récente (La Butte à Mathieu: le livre) en nos pages, et il y a fort à parier qu'elle leur survivra. N'a-t-elle pas migré à fond de cale aux siècles précédents?

Mais trêve de philosophie et d'archéologie! Voyons ouïr ce qui nous est parvenu à l'oreille au cours des douze derniers mois. Comme c'est notre habitude, les rédacteurs Richard Baillargeon et Roger T.Drolet ont effectué une petite révision des albums qui se sont ajoutés au contenu du site Québec Info Musique, et des émotions qui leur ont été procurées par leur écoute.

Ce qui a allumé Roger :

  1. Le Vrai le fauxLe Vrai le faux - Jérôme Minière
    Un artiste intelligent qui frappe à chacun de ses disques par une démarche singulière. Anti-star assumée, sa musique pop et ses propos allumés, avec humour et un sens aigu de l'autocritique, font réfléchir... sans agresser.
  2. Douze hommes rapaillés; Volume 2Douze hommes rapaillés; Volume 2 - Artistes variés
    Un succès en attire une autre et ce deuxième tome des oeuvres du poète disparu est certainement une belle réussite. Mis en musique par Gilles Bélanger ces textes forts retrouvent douze interprètes inspirés dans une réalisation convaincante de Louis-Jean Cormier (Karkwa).
  3. Les Chemins de verreLes Chemins de verre - Karkwa
    Et puisque ce groupe jouit d'un fort capital de sympathie, Karkwa réussit à nouveau à délimiter son univers qui lui permet maintenant de traverser aisément les frontières du Québec, avec ses influences musicales assumées et ses textes à forte connotation imaginaire... en français.

Extrait de l'article "Les extases musicales de 2010" sur Québec Info Music

Karkwa : le groupe qui a le mieux représenté le Québec en 2010

Le groupe ou l'artiste qui a le mieux représenté le Québec en 2010 : 
1er : Karkwa
2e  : Arcade Fire
3e  : Coeur de Pirate

Commentaires de plusieurs membres de Musiqueplus:

Karkwa: pour le prix Polaris (entre autres), mais surtout parce ce que malgré son succès, le groupe reste incroyablement humble et terre-à-terre.

Karkwa (Polaris)!

Karkwa: se faire remarquer au Canada anglais est bien plus difficile que de faire une percée en France pour un band québécois, et la bande à Louis-Jean Cormier a fait les deux!

Karkwa: finalement le Canada anglais va voir qu'on peut produire autre chose que Céline et des goalers au hockey.

Karkwa est un groupe de qualité qui est facilement exportable, et on devrait être fiers de les avoir. C'est unique et original, et les gars sont terre-à-terre. J'adore l'évolution de ce band et j'ai hâte d'entendre le prochain album.

Assurément Karkwa avec tous les prix prestigieux que le groupe a gagnés!

Karkwa: un des meilleurs albums québécois de 2010, récipiendaire du prix Polaris et ce, en français. Que dire de plus?

Extrait de l'article "2010 vu par MusiquePlus"

mardi 28 décembre 2010

Karkwa : Ze groupe de l’année de l’Amérique francophone

Karkwa / Les Chemins de verre / Audiogram

Prix Polaris 2010 remporté contre toute attente (on se souvient du Globe&Mail), Karkwa a également conquis quelques terres françaises en plus de soumettre un opus mature et d’autant plus fédérateur. Alors ? Ze groupe de l’année de l’Amérique francophone, en ce qui me concerne. Sur ces chemins de verre, Karkwa nous invite à méditer sur le pyromane de l’intimité, à s’imaginer une chambre à gaz, à peindre l’acouphène qui roule dans les crânes. Un «moi léger» peut émerger du tunnel. La lumière peut être repérée. Ainsi s’étend le domaine poétique de Louis-Jean Cormier, principal auteur du groupe – Julien Sagot en complément d’orchestre.

Les ambitions formelles demeurent louables, malgré ces défauts d’apprentissage qui ont tôt fait de se cacher dans la musique. Les mots finiront peut-être par accoter les notes, ces dernières demeurent la principale source d’excitation lorsqu’on se met à l’écoute de Karkwa.

Qui plus est, ce groupe est intrinsèquement liée à la chanson québécoise. Plus mature, mieux maîtrisée, un peu candide, un tantinet pompeuse. Le groupe reste nettement supérieur à la moyenne francophone (tous continents confondus) dans l’expérience musicale qu’il suggère. Pour son quatrième album, le groupe a su déjouer les pièges de la surproduction. En préservant le caractère brut du rock indé tout en fournissant un effort de raffinement. En gardant les pieds dans le folk et la pop. Maturité, somme toute.

Extrait de l'article Bilan 2010 / Top franco" d'Alain Brunet, La Presse, Le Mardi 28 décembre 2010

Karkwa au Divan du Monde à Paris : mon meilleur concert de l'année

Au départ, je voulais vous faire un top 3, comme pour les albums. Il fallait se rendre à l’évidence, ce n’était pas possible. 2010 fût une année riche en concerts et en émotions. Je voudrai en profiter pour adresser ici un grand et sincère « merci ! » à tous les professionnels qui m’ont invité à assister à certaines prestations des artistes dont ils assurent la promotion et autorisé à en rapporter quelques clichés. (...)

1ère place :

Karkwa au Divan du Monde. Ils sont revenus en France en 2010, avec de nouvelles chansons et un nouvel album qui sortira en France en 2011. J’ai déjà beaucoup écrit sur Karkwa, alors simplement : voilà mon plus beau souvenir live de 2010 (lire la chronique)

Karkwa-Divan-Du-Monde-01 Karkwa-Divan-Du-Monde-02 Karkwa-Divan-Du-Monde-03 Karkwa-Divan-Du-Monde-04 Karkwa-Divan-Du-Monde-05 Karkwa-Divan-Du-Monde-06

A lire aussi : mon top 3 « albums » 2010
Suivez @zdar sur Twitter ou rejoignez la communauté sur Facebook !

Extrait de l'article : "Rétro 2010 : mes 15 meilleurs concerts de l’année" du français Benoit Darcy sur l'excellent Zdar.net !

lundi 27 décembre 2010

Better known high profile indie Montreal bands

For over the past ten years Montreal's LG Breton has been known more as a sideman and score composer, but all that changed last week with the release of his debut album, Consider It Done! After having flirted with studio life as a producer and arranger, touring the world backing other artists on a variety of instruments, and writing the scores for three contemporary ballets and a rock opera, Breton has officially claimed the spotlight for himself. 

Before embarking on his mission to conquer the world through his music and love of red wine, Breton took the time to answer a few questions for MoonVsTheWorld. After you're done reading, make to sure check out Breton on Twitter (@lgbreton), Facebook, Myspace, and his own site, www.lgbreton.com. If you like what you hear, support Canadian music and stop by iTunes to buy the album. (...)

MVTW: When people who aren't from Montreal talk about the Montreal music scene one of the first bands they mention is Arcade Fire. What are your thoughts on their success? Has it pigeonholed up and coming bands from the region into trying to copy the Arcade Fire sound because that's what people expect to hear, rather than forge their own?

LGB: No, I don't think so, really... The Arcade Fire have their own sound and very specific energy and, ultimately, I think that every Montreal project probably have theirs. Arcade Fire might be quite influential right now on young bands just starting out in various places around the world but I've never heard another Montreal band trying to sound like them. Right now, the other better known high profile indie Montreal bands are probably Karkwa and Malajube (they both sing in French) and they all sound very different from one another. (...)

Extract from article "If LG Breton Considers It Done, So Should You" Posted by Jay Moon on 12/14/2010, MoonVsTheWorld.com

samedi 25 décembre 2010

Download The Holiday Special...Karkwa - Merry Christmas Everybody

Happy holidays ! Roast some chestnuts over an open fire, sip on some eggnog with nutmeg (that's mandatory) and enjoy these free downloadable musical performances from our Holiday Special.

Karkwa
Karkwa - Merry Christmas Everybody
Download Video



Instructions: Right click on the "Download Video" button of the video you'd like to download, and select "Save As."

Extract from CBC, Gorges Stromboulopoulos Tonight, Music, December 24, 2010

Version complète, sans images de Hockey, de l'interprétation de Karkwa avec quelques vers en Français introduits en plein contexte anglophone ;-)

vendredi 24 décembre 2010

Karkwa en Vrak dans les coulisses d' NRJ

Petit bonbon de Noël : Vrak.TV vous propose 22 minutes et 22 secondes d’émission dans les coulisses de NRJ Montréal avec l'entrevue de Louis-Jean Cormier et de Julien Sagot , où l'on en apprend de bien bonnes notamment sur les accords de guitares Karkwaïens ainsi que la pièce l'Acouphène en acoustique jouée dans le studio de la radio. Attention cette vidéo n'est visibile que si vous êtes établis au Canada ou si vous disposez d'un proxy canadien. Cliquez sur le bonbon ! ;-)

Bon visionnage, bonne écoute et bonnes Fêtes !

jeudi 23 décembre 2010

2010 Polaris Prize winners Karkwa conquer Canada

Karkwa : Cheque, mate!

When Montreal art-rockers Karkwa became the first francophone act to hoist a massively oversized $20,000 cheque over their heads at the annual Polaris Prize in September, anglophone music critics across the country (including this one) scampered about desperately trying to find out something about these victors. Who were they? Why hadn't we heard much about them before? And why the hell does a "two solitudes" duality persist in the Canuck music world, to a point that even informed critics and journalists could be broadly unaware of established, top-notch acts?

Article from Cormac Rea, Ottawa Xpress, December 23rd, 2010

Le meilleur de la musique en 2010

Karkwa, en mars 2010. Dans l'ordre habituel, Julien Sagot, Martin Lamontagne, Stéphane Bergeron, François Lafontaine et Louis-Jean Cormier.

Quels artistes se sont distingués au cours de l'année qui achève? Quels ont été les meilleurs albums, les spectacles les plus remarquables? Dans une série de textes amorcée aujourd'hui, nos journalistes font le tour du jardin afin d'en extraire les plus beaux atours. En complément, Sylvain Cormier et Philippe Papineau échangent en audio leurs impressions sur la scène musicale francophone en 2010.


Sylvain Cormier et Philippe Papineau partagent leurs palmarès


 


Le Devoir 22 décembre 2010
Photo : Jacques Grenier - Le Devoir

mercredi 22 décembre 2010

" Les chemins de verre" is a phenomenal album

Karkwa, Les chemins de verre

The winner of the 2010 Polaris Music Prize was not, as some tried to explain, a shoe-in because a French album was due to win or because the jury was "stacked" in its favour. Les chemins de verre is a phenomenal album with some of the best rock melodies you'll find this year, and whether you speak French or not, it hits deep and true on a sonic and emotional level.



Extract from "Best albums of 2010: Best of the best edition" By François Marchand, The Vancouver Sun, 22 dec 2010

Karkwa dans la grand ligue des super groupes de ce monde

Les chemins de verre – Karkwa

Si j’avais un album québécois à envoyer dans l’espace pour montrer aux autres civilisations de quoi le Québec est maintenant capable en musique, j’aurais probablement jeté mon dévolu sur celui de Karkwa. Bourré d’inventivité musicale et de géniales petites trouvailles (un riff assassin ici, une montée au piano là, un rythme qui tue sur cette pièce-ci, une harmonie de voix céleste sur cette chanson-là…), le successeur du Volume du vent place Karkwa dans la grand ligue des super groupes de ce monde.

Le genre de disque que je ne serais pas gêné d’offrir à un Thom Yorke ou un Damon Albarn dans un échange de cadeau…

Extrait de l'article " 2010 : Mon Top 10 Musique " écrit Par: Sébastien Diaz, Voir.ca, le 22 décembre 2010,

Un mini album pour Karkwa

Karkwa finit l’année en lançant un mini album «iTunes Live Session» de sept pièces. Cette oeuvre n’est évidemment disponible que par l’entremise de iTunes.

Cette galette revisite deux morceaux, «Red Light» et «L’épaule froide», des «Tremblements s’immobilisent», le deuxième disque du groupe. On y retrouve également de nouvelles versions de «Mieux respirer» et «Dormir le jour», extraits du troisième album «Le volume du vent». Les trois derniers titres, «L’acouphène» , «Moi-léger» et «Le bon sens», proviennent du dernier opus de Karkwa intitulé «Les chemins de verre».

Le 24 décembre, on verra Karkwa à l’émission spéciale de Noël de George Stroumboulopoulos, diffusée à 23h05 à CBC. En 2011, le groupe effectuera une autre tournée pancanadienne et se produira également en Europe.

Article publié par Julie Rhéaume le 22 décembre 2010 dans Showbizz.net,
Crédits photo:Jimmi Francoeur

Karkwa conclut l'année en beauté

Karkwa lors de l'Autre Gala de l'ADISQ © Frédéric Auclair


ILS LANCENT UN ITUNES LIVE SESSION


L'année 2010 prendra fin sur une bonne note pour la formation Karkwa qui a lancé mardi un iTunes Live Session : un mini-album enregistré spécialement pour le portail iTunes.

Comprenant sept chansons, dont trois tirées de leur plus récent album Les chemins de verre qui leur a valu le prix Polaris remis au meilleur album canadien de l'année et le Félix de l'album alternatif de l'année, ce EP présente également des versions revisitées de pièces tirées de leurs précédents albums.

Red Light et L’épaule froide, que l'on peut entendre sur Les tremblements s'immobilisent, ainsi que Mieux respirer et Dormir le jour, chansons qui se retrouvent sur Le volume du vent, côtoient sur ce mini-album les pièces L’acouphène, Moi-léger et Le bon sens (Les chemins de verre).

Les fans de Karkwa pourront également voir les musiciens à l'émission spéciale de Noël de George Stroumboulopoulos, diffusée le 24 décembre à 23 h 05 sur les ondes de CBC.

Ne se contentant pas de terminer l'année en musique, les membres de la formation montréalaise ont déjà commencé à planifier leur emploi du temps pour les mois à venir. Une tournée pancanadienne et un retour en Europe comptent parmi les projets du groupe pour 2011.

Tous les détails concernant Karkwa se trouvent sur le site officiel du groupe à l'adresse suivante : www.karkwa.com.

Article paru dans 7Jours, 2010-12-2

Élire Karkwa, c’est à la fois écouter son cœur et sa tête

1. Karkwa, Les Chemins de verre: Entre Karkwa et Jimmy Hunt, j’ai hésité une trentaine de secondes, question, peut-être, d’éviter le choix facile. Mais élire Karkwa album de l’année, c’est à la fois écouter mon cœur et ma tête. Ce disque, je l’ai écouté non seulement un grand nombre de fois, mais il n’est jamais descendu au bas de la pile depuis mars. Les Chemins de verre rassemble tout ce que j’aime le plus dans la musique : des mélodies fortes, une voix singulière, des textes pas cons du tout, des guitares et des claviers qui savent jouer ensemble et, surtout, cette impression de communion de groupe. Courrez chez le disquaire, si ce n’est pas déjà fait.


Extrait de l'article "Les dix meilleurs disques francophones de 2010", Posté par Philippe Papineau le 20 décembre 2010 sur Franco Phil

lundi 20 décembre 2010

Karkwa à Hockey Night in Canada?! Merry Christmas!


Surprise! C’est Karkwa qui a ouvert Hockey Night in Canada samedi dernier à la CBC !
WTF? C’était un montage «hockeyisé» d’un spécial de Noël qui sera diffusé le 24 décembre dans le cadre de l’émission de George Stroumboulopoulos à la CBC en compagnie de Kardinal Offishall, Maestro, Moka Only, John McDermott, Hawksley Workman,  Chantal KreviazukRaine MaidaChrissie Hynde, OK Go, Hot Hot Heat, Buck 65, Due Voci, Johnny Reid, Russel Peters et Deepak Chopra.
Selon @audiogram sur Twitter, «ce choix a été une surprise pour tout le monde @karkwa_ compris
Publié : le 20 décembre 2010 par Eric Parazelli sur son blog

dimanche 19 décembre 2010

Merry Xmas Everybody for Hockey Night in Canada by Karkwa



Karkwa qui reprend hier soir le "Merry Xmas Everybody" de Slade pour la musique d'introduction du Hockey Night in Canada, c'est ENORME !

samedi 18 décembre 2010

Louis-Jean Cormier de Karkwa Top 10 des artistes de l'année

Qu’un groupe du Québec gagne le prestigieux prix Polaris du meilleur album canadien de l’année, c’est une chose. Que ce groupe soit francophone, cela représente un grand tournant pour la musique québécoise. Non seulement Louis-Jean Cormier a fait Les chemins de verre – album alternatif de l’année à l’ADISQ – avec ses complices de Karkwa, il a réalisé cette année le deuxième album du magnifique projet de Douze hommes rapaillés, en plus de cosigner la réalisation et les arrangements des chansons de l’opéra-folk des Filles de Caleb. Prochaine étape : 
la sortie des Chemins de verre en Europe au mois de février
Émilie Côté, Cyberpresse

vendredi 17 décembre 2010

Karkwa: un nouvel album en vue pour 2011

Karkwa pourrait finir la production d’un album entamé lors de l’enregistrement de son dernier opus intitulé « Les chemins de verre ». Les séances de composition s’étaient alors avérées très fructueuses

En préparant «Les chemins de verre», le groupe avait écrit beaucoup de chansons. «On avait du matériel pour deux disques», explique le chanteur Louis-Jean Cormier. «Ça va se décider dans le courant de l’année», dit-il au sujet du lancement de cet éventuel opus.

La formation n’a pas encore fixé de date de sortie pour cet effort. Elle compte tout simplement «se laisser porter par le courant».

«Les chemins de verre», lancé en mars dernier, avait été enregistré en partie à Paris en 2009. Rappelons que ce dernier opus a valu au groupe le prix Polaris décerné ou Meilleur album canadien de l’année et le Félix de l’album alternatif.

Pour Karkwa, l’année 2011 sera marquée par la présentation de nombreux spectacles.

Voyez la prestation de Karkwa au «Sportnographe» – un cadeau des Fêtes aux auditeurs de l’émission diffusée ce 17 décembre

Article de Julie Rhéaume, Showbizz.net, le 17 décembre 2010


jeudi 16 décembre 2010

Best New Bands of 2010 Hummingbird Award: #11 Karkwa



Wow Karkwa created a stir. The Canadian complexity of their sound is followed by a GIGANTIC fan following. American music fans have no idea how incredible music is outside of their borders. We’ve showcased bands from Sweden, Ireland, London, Tokyo, Colombia and of course Canada. But no one band created more buzz this year at New.Band.Day then Karkwa. Their big, complex Rock sound is so good. We love them here in Northern California and we hope the world finds out how great they are.
Vitals:
Band Members: Louis-Jean Cormier, François Lafontaine, Martin Lamontagne, Julien Sagot, Stéphane Bergeron
Hometown: Montreal, CN
Sonic Soulmates: The Arcade Fire, A little Radiohead a splash of Sigur Ros
Track of the Year:
“L’acouphène” MP3

mercredi 15 décembre 2010

A stellar album : Les chemins de verre

Who was naughty or nice in music in 2010?

The year 2010 was a mixed bag for music -- ranging from the best of the best to numerous flubs and errors in judgment. Here's who made our naughty and nice list:

NICE

Arcade Fire

It was no small feat to unveil The Suburbs, easily one of 2010's best albums, in concert at New York's Madison Square Garden. What was even more impressive was doing it with the help of visionary Monty Python alum and film director Terry Gilliam, who provided live animation and visuals backing the band's music on the big screen. Top it off with the thing being broadcast live for free around the world via YouTube, and what you had was nothing short of a viral phenomenon that would soon be repeated by others.

Karkwa

The fifth edition of the Polaris Prize, Canada's near-equivalent to the U.K.'s Mercury Prize, landed another surprise, as it does every year. This time, it was Montreal rock act Karkwa becoming the first francophone band to win (for its stellar album, Les chemins de verre), beating out contenders such as indie-rock favourites Broken Social Scene, rapper Shad and former winners, Caribou and Owen Pallett. The ensuing controversy claiming the jury had been stacked with francophone voters to ensure a Karkwa win was as laughable as it was effective in boosting the prize's visibility, especially in Quebec, where it is often ignored.

Neil Young and Daniel Lanois

Two of Canada's greatest musical minds created one heck of a raw rock album with Le Noise, Lanois' loopy recording techniques enhancing the forlorn nature of Young's crunchy solo material, giving Old Shaky's existential musings on life, love and death a surreal "end of the world" feel.

Dan Mangan

If Vancouver's golden boy had already been on the upswing by late 2009, 2010 signalled Mangan had arrived as one of Canada's top singer-songwriters with stacks of awards, a Polaris shortlist nomination for his album Nice, Nice, Very Nice, signing to label Arts & Crafts and winning CBC Radio 3's "best live act" Bucky Award, which he certainly deserved.

Drake

What did Aubrey Drake Graham not do in 2010? He released his debut, Thank Me Later, skyrocketed up the charts, toured like a madman, teamed up with everyone from Kanye West to Jay-Z and Lil Wayne (whom he supported throughout his time in jail) and he racked up awards and nominations like nobody else: Grammy, Juno, MTV VMAs, MuchMusic Video Awards and more, and was announced as the host for the Juno Awards ceremony in 2011. And he's just getting started. (...)

BY FRANCOIS MARCHAND, POSTMEDIA NEWS DECEMBER 15, 2010

Karkwa: le groupe québécois de l’année de Showbizz.net

Profitant déjà d’une belle reconnaissance du public et des critiques québécois, les derniers mois ont été riches en émotions pour Karkwa. Son dernier opus, «Les chemins de verre», a même reçu le prestigieux prix Polaris décerné au Meilleur album canadien de l’année. Showbizz.net a donc choisi Karkwa «Groupe/artiste québécois de 2010». Nous en avons profité pour discuter avec le chanteur Louis-Jean Cormier.

Louis-Jean Cormier (voix et guitares), François Lafontaine (claviers), Martin Lamontagne (basse), Stéphane Bergeron (batterie) et Julien Sagot (percussions et voix) forment Karkwa. En mars 2010, la formation a lancé un quatrième album intitulé «Les chemins de verre». Cet effort, en partie enregistré à Paris, lui a valu plusieurs récompenses et des critiques élogieuses.

Article par Julie Rhéaume, Showbizz.net, le 15 décembre 2010, Crédits photo : Jimmi Francoeur

mardi 14 décembre 2010

Karkwa : L'Aurore Boréale

L'Aurore

(...) Parlant de tout ce qui est Québécois, je me suis récemment attaché à jamais au groupe Karkwa, dont la musique très réfléchie fait ressortir une grande créativité tout en restant fidèle à ses origines Québécoises, ce que je n'aurais jamais pu imaginer quelques années (mois?) plus tôt. Cette découverte marquante est attribuable à Fanny, comme toutes les bonnes découvertes que j'ai fait depuis la fin de l'été.

Le nouveau thème du blog est hivernal. L'hiver et son froid sont d'ailleurs des thèmes que Karkwa emploient très souvent dans leur genre musical hybride entre post-rock, progressif et folk. N'employer que ces 3 termes pour définir leur musique serait, par contre, une insulte au génie de leur musique. (...)

Extrait du blog " Sounds from the Six or Seven Seas", posté par TypeZero le mardi, décembre 14, 2010

Karkwa: héros hurlants au Métropolis

Photos Marine Anaïs Haddadi

Le 11 décembre dernier, Karkwa a récidivé au Métropolis en présentant en supplémentaire les chansons de son dernier album: Les chemins de verre. Que dire de plus? À part peut-être ''Héros hurlants sur des chemins de verre, brisant les vagues qui luisent dans la poussière...''

Nightlife.ca, Tuesday, December 14, 2010

Karkwa Musixplore

Le Top 10 des meilleurs albums de 2010

La fin de 2010 approche à grand pas, et comme toujours on peut se permettre de faire une rétrospection sur soi-même et sur l’ensemble des évènements survenus au cours de l’année. Le plan musical de la question n’est pas à délaisser, et c’est pourquoi je vous offre ici mon Top10 des albums parus en cette première année de la décennie ‘10. (...)

Karkwa – Les Chemins de Verre

Les nouveaux chouchous de la scène québécoise nous sont revenus en force cette année avec leurs Chemins de Verre, album qui à la fois bifurque de la voie ouverte par Le Volume du Vent mais qui en garde toutefois une profonde marque, tant sur la profondeur de la musique et des textes que sur la qualité de ceux-ci. Une critique de cet album a d’ailleurs déjà été rédigée sur Musixplore (http://musixplore.ca/?p=543) et je ne m’attarderai pas trop longuement ici à décrire les chemins tortueux de l’esprit des gars de Karkwa, mais je me permettrai quand même de souligner la grande victoire du groupe aux prix Polaris, qui a remporté le prix de l’album de l’année! Quand on pense au fait que le Canada en entier est inclus dans ce concours, on ne peut qu’être fier des gars de Karkwa! Leurs performances en concert sont d’ailleurs toujours aussi incroyables, et je vous recommande fortement d’aller les voir dès qu’ils se présenteront dans votre région!

Auteur : Jean-François, Musixplore Catégorie : Critiques

lundi 13 décembre 2010

Karkwa dans les nouvelles de Montmartre

Il n’est pas mort, le MaMA… à Montmartre (...)

Pour trouver un groupe qui ne cache pas la médiocrité de ses textes avec une capote anglaise, il suffit d’écouter le groupe canadien Karkwa : il nous apporte fraîcheur et spontanéité. Bref, c’est rafraîchissant, et on comprend leurs textes, réellement de qualité ! C’était au Divan du Monde.

Voilà, je peux dire « J’y étais », et c’est bien sûr sans regret aucun. Le plaisir de découvrir est un plaisir si rare… Puisse ce plaisir – pas toujours tendre à l’oreille par les deux temps qui courent – se pérenniser en notre Bas-Montmartre pour montrer à quel point nous savons hausser le ton…

Article publié le dimanche 12 décembre 2010

Karkwa : Un plaisir musical qui vous fait capoter ben raide

KARKWA AU MÉTROPOLIS le 11 décembre 2010

La première fois que j’avais rencontré Alexandre Désilets, on avait parler de Karkwa. Je me rappelle plus du contexte, mais il m’avait dit: “Ouin, mais Louis-Jean Cormier y’a pas grand chose à son épreuve mon gars !”. Alexandre est compositeur, les mots c’est sa vie, donc ça m’avait marqué qu’il aille choisi ceux-là pour le décrire. Dès les premières notes, j’ai compris ce qu’il voulait dire et je trouvais que ça décrivait vraiment bien pour moi Karkwa.

La grande scène du Métropolis avait l’air d’un studio de pratique. Pas un studio avec un tapis, non non, le fameux studio qu’on imagine quand on commence à jammer avec des lumières jusqu’au plafond qui peuvent faire 56 000 effets de malade. Vous mettez derrière tout ça le Jedi en éclairage au Québec, Mathieu Roy (a aussi fait celui de Désilets), et vous avez vous une scénique ultra épurée qui a l’air de David avec le pouvoir de Goliath.

Autant la veille ça criait partout pour Alexisonfire, hier pour Karkwa c’était en écoutant qu’on montrait notre appréciation. Ça faisait un bout de temps que j’avais pas vu un band mettre un public dans sa poche comme ça. Que ce soit avec les tounes qui bougent, avec les trucs plus tranquilles ou même avec les chansons en duo de Louis-Jean et Francois personne lachaient son spot.

Faut donner à Karkwa ce qui leur revient, ils sont parfait sur disque au départ et difficilement imaginables encore meilleures. Pourtant au show les chansons ont pris pour moi une autre direction et sont devenues complétement hallucinantes en voyant les différents beats crées par chaque gars pendant les tounes, en particulier les rythms boy (Sagot et Stéphane) qui se paye une solide traite. Les éclairages complétant tout ça, et il se paie même un trip de laser pendant “La Piqure”.

J’avais lu pleins de critiques faisant l’éloge du show, et je dois avouer que je suis avec eux. Un plaisir musical savoureux du début jusqu’à la fin. À savourer avec un ou des amis pas très bavards, qui va vous faire capoter ben raide.

Article de Roger Ravager posté le 12/12/2010

Karkwa: Une tonne de briques

C’est dans un Métropolis rempli à craquer et devant une foule conquise d’avance que les récipiendaires du prix Polaris 2010 montaient sur les planches, samedi, pour une des rares fois depuis la sortie en mars dernier de leur album, Les chemins de verre. Mais l’attente en valait la peine. L’album, parfois très aérien, s’est vu pour l’occasion transmuté en tonne de briques à la face des convives. Votre humble chroniqueur en a même pris pour son rhume, parti croquer quelques clichés devant la scène, alors que le groupe attaquait L’acouphène, la deuxième chanson du spectacle. Accoté sur les hauts parleurs, tous mes organes situés entre le cou et le nombril se sont mis à vibrer alors que la basse de Martin Lamontagne poussait la distorsion à son maximum. (...)
Article de Patrick Dion, BangBang, le 13 décembre 2010

samedi 11 décembre 2010

Luc de Larochellière aime beaucoup Karkwa

Le retour de Larochellière

Luc de Larochellière a reçu le Félix 2010 (l’équivalent d’une Victoire de la Musique au Québec) de l’auteur-compositeur de l’année pour le disque UN TOI DANS MA TÊTE sorti en août 2009. Un album d’une beauté inquiétante qui pourrait bien marquer la décennie, être le JAUNE(Jean-Pierre Ferland) des années 2000.

Le chanteur répond ici à quelques questions naïves nées pendant l’écoute de ses plus récentes chansons. (...)


Quels chanteurs québécois conseilleriez-vous d’écouter à qui voudrait les découvrir?

- En ce moment, j’aime beaucoup le travail d’un groupe comme KarKwa, ou d’artistes comme Vincent Vallières et Yann Perreau.

Extrait de l'entretien accordé à Baptiste Vignol sur le site Français "mais qu'est-ce qu'on nous chante ? "

Karkwa et le vent dans ses voiles

Karkwa s'apprête à achever une année fort fructueuse, mais gageons que leur lancée n'est pas prêt de s'arrêter. 

Cela doit faire pratiquement un an que je repousse ma critique de leur sublime quatrième album Les cendres de verre (Gabnews : en fait "les chemins de verre" ) Pourtant, faute de temps oblige, allons-y d'un petit récapitulatif de toutes ces bonnes choses qui se passent pour le groupe.

 Mention peu notable de ce nouveau Félix qu'ils ont gagné pour meilleur disque alternatif (qu'est-ce que cela signifie de toute façon?) alors qu'ils ont perdu aux mains de
Mes Aïeux celui de la catégorie du meilleur groupe (la honte).

Pour ceux qui auraient manqué leur divine rentrée montréalaise, le groupe s'offre à nouveau ce samedi 20h au Métropolis. Aucunes excuses, que ce soit un retour dans leur univers ou une première incursion, c'est sans conteste un événement à ne pas manquer. Surtout que sur scène, ils savent faire exploser tout ce qu'on ose à peine s'imaginer à l'écoute de leurs envolées. 
Sinon, après Malajube et d'autres grands groupes, Karkwa a enfin sa session Daytrotters! Quatre titres live de leur plus récent album. À écouter sans délai ici 
Enfin, je vous laisse avec leur dernier vidéoclip sur la magnifique (il n'y a jamais abus de compliments) Le Pyromane. Avec ce clip, le groupe délaisse les captations live et les séquences animés pour offrir une vision poétique, trouble et cumulative de frissons de leur pièce d'ouverture. Un peu de chaleur cet hiver? Karkwa est capable de tout.
Publié le 10 décembre 2010 dans: RockFranco par Chartrand Jimmy

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.