Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

vendredi 28 avril 2006

[karkwa] au Club Soda - De la bonne drogue (sans drogue)


Parti. J'étais parti. Je n'étais plus hier, pas plus que je n'étais au Club Soda à la première montréalaise du nouveau spectacle de [karkwa]. Dès l'intro de La Fuite, j'étais là où la musique m'amenait. Je suivais le personnage qui a tiré sur le diable (Bush Jr, en l'occurrence) et qui se perd dans la nature. Mon corps bougeait de haut en bas et de bas en haut, comme le bras de Louis-Jean Cormier (aucun lien de parenté, sinon l'ancêtre débarqué de France) quand il plaquait son riff hendrixien, et puis de gauche à droite et de droite à gauche quand François Lafontaine, dans le morceau suivant, M'empêcher de sortir, parcourait son clavier d'orgue tel Rod Argent ou Keith Emerson au temps où les claviers étaient extensibles à l'infini.

Article de Sylvain Cormier Le Devoir, le 28 avril 2006  

Karkwa au Baromètre de Canal Vox en 2006

Montréal, le 27 avril 2006 – Pour la dernière émission Baromètre de la saison, diffusée à Canal Vox le 28 avril, Catherine Mathys reçoit le groupe Karkwa en studio. La deuxième saison se termine ainsi en force avec une heure complète de Baromètre présentée devant public. Ce rendez-vous télévisuel tout à fait unique vous fait découvrir des musiques émergentes, alternatives et indépendantes d’ici qui font l’envie de la planète toute entière! 

Découvrez les groupes les plus en demande de vos radios et disquaires indépendants, dans cette émission 100 % musicale qui exprime la diversité du talent québécois dans toute son originalité. Karkwa propose un rock mélodique, finement élaboré et surtout, susceptible de surprendre les oreilles les plus averties. Avec la récente parution de son deuxième album, Les tremblements s’immobilisent, le groupe fait sans contredit partie des meilleures formations pop-rock actuelles du Québec.

Voir le communiqué de presse ici de Vidéotron Canalvox

mardi 25 avril 2006

Le temps au point mort de Galaxie 500

Galaxie 500, c’est un noyau dur composé d’Olivier Langevin, de Fred Fortin et de Pierre Girard, autour desquels viennent se greffer des musiciens comme Frank Lafontaine et Julien Sagot, de Karkwa ou encore Pierre Fortin, des Dales Hawerchuk. Oui monsieur! 

Extrait de la chronique de l'album LE TEMPS AU POINT MORT de GALAXIE 500 paru le 25 avril 2006.

lundi 24 avril 2006

Corps à corps avec Corcoran

Pour ceux qui n’ont ni le temps ni les moyens de se rendre en Gaspésie chaque été, les CD du Festival en chansons de Petite-Vallée constituent un excellent substitut, une façon de maintenir contact avec les artistes et artisans qui incarnent une certaine idée de la chanson québécoise (les Vigneault, Bori, Flynn, Rivard, Séguin et compagnie), tout en faisant la connaissance de ceux qui appartiennent à la relève, pour lesquels Petite-Vallée sert de vitrine, d’école - et de tremplin.

Moins axé sur les vertus télégéniques de ses participants que Star Académie, le Festival joue néanmoins un rôle rassembleur comparable, et le succès de plusieurs de ses lauréats passés en a fait une référence incontournable, au même titre que Granby. 

L’édition 2005 de Petite-Vallée était placée sous le parrainage de Jim Corcoran. 

Un choix inspiré, vu son engagement inébranlable envers la chanson comme véhicule artistique, linguistique et identitaire (un rôle qu’il a également joué auprès de Ontario Pop). Tout ça parce que je t’aime (Productions de l’Onde/ Sélect) nous permet d’entendre Marie-Claire Séguin et Bori en duo sur Grâce à elle, Pierre Flynn (qui sera le parrain de l’édition 2006) prêter sa voix chaude à L’aube tarde, Marie-Denise Pelletier extraire le chagrin claustrophobe de Perdus dans l’même décor, et Corcoran lui-même, à la tête des musiciens du festival, se livrer à une improvisation étonnamment cohérente sur Faute de frappe, un texte qui trahit son obsession d’appréhender le monde par le biais de métaphores langagières.

Quant aux représentants de la relève, ils se distinguent dans le répertoire du parrain (C’est pour ça que je t’aime, repris à la manière Hot Club de France par quelques membres du groupe Karkwa) ou encore dans leur propre répertoire (l’étonnant 24 Sherbrooke, de Ian Murchison). 

Même s’il ne renferme pas de moments qu’on puisse qualifier de transcendants, le document de cette 23e édition du festival assure un rayonnement additionnel à l’événement – et aux idéaux salutaires qu’il incarne. 

Parions qu’on chantera encore haut et fort à Petite-Vallée longtemps après que la machine Star Académie aura été envoyée à la casse.

Article par Dominique Denis dans l'Express, Semaine du 18 avril au 24 avril 2006, paru le 24 avril 2006

vendredi 21 avril 2006

Karkwa sur la route de la longévité...

[karkwa] avant le Club Soda - Cinq hommes et un couffin 

Sur la route de la longévité... Le projet. Quand Louis-Jean Cormier (voix, guitares), François Lafontaine (claviers), Julien Sagot (voix, percussions), Martin Lamontagne (basse) et Stéphane Bergeron (batterie) parlent de leur groupe, ils disent «le projet». À ne pas confondre avec l'appellation habituelle: [karkwa] n'est pas qu'un band à la manière de mille et une bandes de copains qui se plaisent à jouer ensemble dans un présent aussi intense qu'éphémère. Le projet [karkwa] s'éprouve dans la durée. Si le présent n'est pas moins intensément vécu, il s'agit de se projeter dans l'avenir. Immédiateté, durabilité. 

Extrait de l'article de Sylvain Cormier, Le Devoir, le 21 avril 2006
Photo : Jacques Grenier Les membres de [karkwa] 

jeudi 6 avril 2006

Découvertes en vue

Photo: Mireille Couture
À ceux qui ont faim de nouvelles découvertes, Vue sur la relève donnait le coup d’envoi de sa 11e édition le vendredi 31 mars. Réunis sur la photo, les membres de Karkwa, Doba Caracol et Gildor Roy, porte-parole de l’événement qui se poursuit jusqu’au 15 avril et propose cette année une programmation particulièrement éclectique. Bon festival ! (M. H. Poitras) Paru dans Voir le 6 avril 2006

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.