Karkwa la grande réunion d'octobre 2017

Karkwa la grande réunion d'octobre 2017

Depuis la pause de décembre 2011

Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

vendredi 29 janvier 2010

Dour Référendum : Faites le nous savoir !

Sur le site du Festival de Dour (Belgique)

Faites le nous savoir !

Le festival de Dour reste toujours à l'écoute de ses festivaliers.

Nous proposons à nos amoureux de musiques de nous soumettre des noms de groupes qu'ils souhaiteraient voir les 15, 16, 17 et 18 juillet [2010] sur la Plaine de la Machine à Feu à Dour !

Faites nous savoir via notre formulaire en ligne quels groupes belges et internationaux vous ne voulez pas manquer au festival l'été prochain.

Vos propositions nous intéressent, même si on ne peut pas toutes les satisfaire. C'est avant tout une source d'inspiration dans notre travail de programmation qui est, vu le nombre de groupes, la qualité et la diversité musicale proposée, extrêmement complexe.

ATTENTION : Inscrivez le nom des groupes correctement, cela nous aidera à mieux le retrouver. Inscrivez juste le nom du groupe, pas de commentaire ni de lien.

Vous pouvez demander des artistes pour le festival de Dour jusqu'au vendredi 13 février.

Nous travaillons sur l'affiche depuis maintenant plusieurs mois bien qu'elle est loin d'être finalisée et les premiers noms pour le festival de Dour seront annoncés au printemps. (...)

Rappel :

Dour Festival en 2009 :

Karkwa, un des groupes phares du post-rock québécois, écume les scènes depuis 1998. La musique du groupe est une mixture, un voyage parfois surréaliste, surfant sur le rock ou la pop symphonique. La réputation de Karkwa s'est diffusée avec le temps et ils ont aujourd'hui la possibilité de tourner dans le monde entier. Le nouvel album « Le volume du vent » est sorti en avril. Du surf sur des vagues électriques..
(Dour Festival 2009)

mardi 26 janvier 2010

La 14e édition des Francouvertes dévoile ses participants

Vingt-et-un groupes et artistes participeront à la 14e édition de l'événement-concours Les Francouvertes. Il s'agit de Jesuslesfilles, Turbo Distortion, Meta Gruau, Tire le Coyote, L'OURS, Monogrenade, Karma Atchykah et The Consequences, Mono/Stereo, Shampouing, Philémon Chante, Dominic avec un c, Louis-Philippe Robillard, Domaine Alary, Caloon Saloon, Michèle O., Max Ricard, Violett Pi, Bernard Adamus, Bujo, Alex Nevsky et Micros Armés.

La soirée de lancement sera couronnée par la prestation du lauréat de la précédente édition, la formation Ariel, qui lancera prochainement un disque sur étiquette Tacca. Les porte-parole David Marin et Karkwa seront aussi sur place.Tous les artistes de la programmation, peu importe l'étape où ils se rendront, auront la chance de remporter différents prix, dont des bourses, des prestations chez des diffuseurs reconnus et dans de nombreux festivals.

Pour le grand gagnant, ces prix procurent les outils nécessaires à la production, à la réalisation et à la promotion d'une autoproduction d'album ainsi qu'à la diffusion d'un spectacle, comprenant la Bourse Sirius Radio Satellite de 10 000 $.

Les Francouvertes ont été créées en 1995. Le concours s'adresse aux artistes de la relève musicale francophone canadienne et favorise l'émergence d'artistes et de groupes de tous les genres musicaux.

Karkwa, Dobacaracol, Les Breastfeeders, Damien Robitaille, Loco Locass, Alfa Rococo, Les Cowboys Fringants, Xavier Caféïne, La Patère Rose et récemment Ariel, pour ne nommer que ceux-là, ont bénéficié de cette vitrine.

Photo Michel Pinault, collaboration spéciale

La Presse Canadienne, Montréal, Publié le 26 janvier 2010


lundi 25 janvier 2010

Karkwa à Acton Vale

La salle Laurent-Paquin de la Polyvalente Robert-Ouimet, le samedi 31 janvier, à 20 h, visite du groupe Karkwa. Le groupe québécois a remporté les quatre Félix pour lesquels il était en lice lors du Gala de l'ADISQ 2008, dont ceux « d'auteur-compositeur » et de « groupe de l'année ». Billets : 450 546-3009.

Extrait du Courrier de Saint-Hyacinthe

dimanche 24 janvier 2010

Karkwa live on CBC radio2


This is the weekly thing where I tell you what's coming up on Canada Live, or rather I pass it along. Every weeknight Canada Live on CBC Radio 2 brings you live concerts recorded all over Canada. Someone at Radio 2 passes the list on to me, and I pass it on to you.

Friday, January 29, 2010

concert 1: Karkwa

recorded at the Théâtre du Vieux-Terrebonne in Terrebonne, Québec

Karkwa is one of Quebec's hottest bands. They have seduced audiences across the province, as well as in Europe, with their edgy style, their inspired musicianship, and the contemporary poetry of their lyrics. In 2006 the band was honoured with the Félix-Leclerc Award, and they jointly received the Félix for best singer or composer alongside music titan Pierre Lapointe. In April 2008, ten years into their remarkable career, Karkwa released Le volume du vent (loosely translated as "Volume of the Wind"), their landmark third album. It has garnered a ton of awards. Canada Live caught up with them in Terrebonne, north of Montreal, as part of their recent tour across the province.

Extract from Article "Neko Case, the Great Lake Swimmers and the Great Canadian Song Quest on Canada Live" Saturday, January 23, 2010

samedi 23 janvier 2010

Les disques qui feront la saison

(Québec) Après l'avalanche de disques québécois qui a déferlé tout l'automne, il fallait s'attendre à une accalmie l'hiver venu. Et c'est ce qui s'annonce en effet. En pleine crise du disque, l'industrie ne pouvait garder ce rythme effréné. Quand même, voici un aperçu des aventures sonores les plus attendues de la saison.

Karkwa

Après avoir récolté plusieurs prix pour Le volume du vent en 2008, la bande à Louis-Jean Cormier proposera son quatrième disque, vraisemblablement à la fin mars. Virage? Continuité? Rencontrés à la fin octobre en vol vers Paris, les membres du groupe avaient déjà beaucoup de chansons écrites, mais ne savaient pas encore la couleur qu'elles prendraient. (...)

Extrait de l'article de Valérie Lesage, Le Soleil, Publié le 16 janvier 2010

Karkwa en formule acoustique les 4 et 5 février

Petit Champlain – Les cinq membres de la formation Karkwa s’amènent au Théâtre Petit Champlain avec leur spectacle acoustique les 4 et 5 février, deux concerts qui promettent d’être magiques et inoubliables. Comme c’était à prévoir, les billets trouvent rapidement preneurs et la soirée du 5 février affiche déjà complet.

Si Karkwa a gagné l’estime du public et de la critique avec Les tremblement s’immobilisent (trois Félix au Gala de l’Adisq en 2006), il s’impose désormais comme un incontournable de la scène rock québécoise avec Le volume du vent. Encensé de toutes parts, ce 3e album est à la fois grave et grisant, raffiné mais foncièrement pop. Il faut voir les membres du groupe sur scène, totalement maîtres de leur son, dégageant une énergie brute et contagieuse. Nul doute que Karkwa saura faire planer le public de Québec une fois de plus!

Karkwa
Spectacle acoustique
Jeudi 4 février, 20 h
Vendredi 5 février, 20 h (COMPLET)
Billet : 30 (taxes incluses, frais de service en sus)

Réservation : 418 692-2631 ou billetech.com

Publié sur Le Carrefour du Québec le 21/12/2009

vendredi 22 janvier 2010

Louis Laberge-Lebel, un Septilien qui invente les technologie de demain

Louis Laberge-Lebel réalise une découverte majeure

Inventer les technologies de demain

Le magazine Québec Science classe parmi les dix découvertes de l’année 2009 les résultats des recherches scientifiques du Septilien Louis-Laberge-Lebel en nanotechnologie. Ce dernier poursuit un postdoctorat dans une université au Japon. (...)

Science, sport et art

Sportif et artiste à ses heures, le Septilien se branche sur la réalité scientifique en séjournant au Japon. La recherche scientifique constitue un secteur compétitif qui diffère du domaine des sports. «Au volley, je veux gagner. Dans le milieu intellectuel, le but est de faire avancer la science.»

Louis Laberge-Lebel a déjà confié au Journal son dilemme: l'impossibilité de vivre en région et de poursuivre sa passion en recherche et développement. «Sept-Îles me manque souvent. Je garde des liens profonds avec ma gang de volley par exemple.»

Il revient régulièrement lors du tournoi Orange-Alouette ou l’été en marge de compétition de beach-volley à Moisie. Reconnu comme joueur de centre de qualité par les amateurs de volley-ball de Sept-Îles, il est aussi connu du milieu culturel. Il a appris la musique avec les harmonies de Jean-du-Nord et Manikoutai. Au côté de Louis-Jean Cormier (Karkwa), Martin Pelletier (Kalembourg) et du groupe Abysse, il a joué ses chansons à la radio CBSI et sur diverses scènes locales.

Extrait de l'article de Jean Saint-Pierre, Le Nord-Est, Publié le 20 janvier 2010

mercredi 20 janvier 2010

Et souffle le vent du succès

Si 2008 restera marquée comme une année en or pour le groupe québécois Karkwa, entre autres avec la parution de son album «Le volume du vent», 2009 s'annonce tout aussi exaltante. Outre une tournée dans la métropole et les régions avoisinantes, une escapade sur l'autre continent est également prévue à l'horaire des cinq complices.

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis les débuts de Karkwa en 1998. Les gagnants du concours «Cégeps en spectacle» s'affichent, 10 ans plus tard, comme les lauréats des quatre Félix pour lesquels ils étaient en lice au Gala de l'ADISQ, soit Groupe de l'année, Auteur ou Compositeur de l'année, Album alternatif de l'année et Clip par excellence («Échapper au sort»). Karkwa s'est aussi distingué au Gala de l'Alternative Musicale Indépendante du Québec (GAMIQ) en remportant les honneurs dans les catégories Artiste de l'année, Auteur-compositeur de l'année et Album Indie Rock de l'année. Comme quoi un prix n'attend pas l'autre.

D'hétéroclite à homogène

Bien qu'elle n'ignore pas son talent, la formation ne prévoyait pas atteindre de tels sommets. Ce qui rend son évolution musicale encore plus remarquable. «Au début, c'était un projet plutôt embryonnaire, se rappelle le chanteur et guitariste Louis-Jean Cormier. On a traîné les mêmes chansons durant quatre ou cinq ans. Puis, on a sorti un premier disque ("Le pensionnat des établis"), mais c'était encore trop éclectique, pas assez homogène. Avec le deuxième album, "Les tremblements s'immobilisent", ça a été tout le contraire. On a enfin trouvé notre son, notre propre ligne directrice, et le public a embarqué à fond.» Avec son troisième opus, «Le volume du vent», le groupe porte à son paroxysme son style, si bien que l'on sent encore une progression de sa maturité. «Il est aussi planant que le deuxième album, mais les chansons sont plus profondes et l'ensemble, plus orchestral», note Louis-Jean.

Radiohead et Malajube

Bien que difficile à définir, le style musical de Karkwa se traduit par une tendance au rock atmosphérique, dans la même lignée que le groupe britannique Radiohead et la formation québécoise Malajube. «Malajube a un parcours qui ressemble au nôtre. Ce sont des bons amis et, malgré des différences musicales évidentes, nous nous influençons mutuellement», évoque Louis-Jean.

Sur l'autre rive

Les membres de Karkwa (Louis-Jean Cormier, voix et guitare, Stéphane Bergeron, batterie, François Lafontaine, claviers, Martin Lamontagne, basse, et Julien Sagot, percussions et voix) ont devant eux plusieurs dates de spectacles qui s'étendent jusqu'en septembre. Le groupe quittera le Québec en mars pour s'envoler vers la France, où il crée déjà un bel engouement. Quant à ses fans de la région moulinoise, ils auront la chance de les écouter au Théâtre du Vieux-Terrebonne le vendredi 23 janvier.

Karkwa sera en spectacle au TVT le vendredi 23 janvier, à 20 h 30. On réserve ses billets en composant le 450 492-4777 ou en visitant le www.theatreduvieuxterrebonne.com.

Article d'Isabelle Desmarais, Larevue.Qc.ca, Mardi 20 janvier 2009

mardi 19 janvier 2010

KARKWA : Dernier arrêt avant Vancouver

Après Amylie, La Patère rose, Omnikrom, Malajube et Jonathan Painchaud, c'est Karkwa qui sera le prochain invité de l'événement «Mascouche en scène». Dans sa tournée pour «Le volume du vent», la formation s'arrêtera à Mascouche le temps d'un spectacle, puis pliera bagages, destination Vancouver.

Karkwa
enchaîne les spectacles depuis la sortie de son dernier album, «Le volume du vent», si bien que l'année 2009 a été particulièrement chargée pour les cinq amis. Il faut dire que le groupe, tout en gardant un pied ferme au Québec, s'est permis quelques escapades outre-mer dans le but ultime de se faire connaître. «En France, nous avons reçu un accueil très chaleureux de la critique. Par contre, le public est plus difficile à atteindre. Au Québec, ça se passe bien. Les salles sont pleines presque partout. D'ailleurs, les diffuseurs ont été agréablement surpris», commente le batteur du groupe, Stéphane Bergeron.

Leur carrière leur réussit, les albums se vendent bien, Karkwa a même récolté au passage un Félix pour «Auteur ou compositeur de l'année», remporté ex æquo avec Pierre Lapointe. Stéphane Bergeron, pourtant, n'ignore pas la précarité du domaine artistique. «Nous sommes satisfaits et nous réussissons bien. Mais c'est difficile de voir à long terme... En fait, c'est vraiment bizarre! C'est particulier, une tournée, quand tu as 30 ans, ce n'est pas comme à 18-19 ans. On n'est plus dans le même état d'esprit. Je pense qu'il ne faut rien prendre trop au sérieux.»
Nouvel album

Formé de Louis-Jean Cormier (voix et guitare), Stéphane Bergeron (batterie), François Lafontaine (claviers), Martin Lamontagne (basse) et Julien Sagot (percussions et voix), le groupe est à peaufiner un quatrième album, dont la sortie est prévue «très bientôt», selon le batteur. Sans avoir recours à une démarche particulière dans la composition et les arrangements musicaux, la formation privilégie la spontanéité au moment de l'enregistrement. De cette façon, la magie est préservée. «Le produit final est parfois meilleur quand on n'est pas trop préparé», note Stéphane. Plusieurs chansons du nouvel album ont été enregistrées dans un studio en France. On pourra certainement en entendre quelques-unes lors du passage de Karkwa à Mascouche le 7 février. Quelques jours plus tard, le groupe partira pour un séjour en Colombie-Britannique, où il se produira dans le cadre des Jeux olympiques de Vancouver.

Pour se procurer des billets pour le spectacle «Mascouche en scène», dont La Revue est partenaire, on visite le www.mascoucheenscene.com. Le spectacle, qui accueillera en première partie le groupe Umany, aura lieu le 7 février dès 19 h à la salle de l'Alizé, située au 2121, rue de l'Alizé, à Mascouche. L'événement est mis sur pied par la Société de développement et d'animation de Mascouche (SODAM) en collaboration avec Décibec Spectacles.

Article d'Isabelle Desmarais, larevue.com, le Mardi 19 janvier 2010

vendredi 15 janvier 2010

Karkwa: nouveau disque à la fin mars

À travers un horaire fort chargé en 2009, Karkwa a trouvé le temps de s'arrêter à Paris, au studio d'Olivier Bloch-Lainé (conjoint de Marie-Jo Thério), pour y enregistrer son quatrième disque. Le groupe a décidé de se faire confiance et de fignoler ses nouvelles compositions sur place, sautant ainsi l'étape de pré-production. Le but était de se laisser imprégner par l'endroit, où Patrick Watson avait enregistré une partie de l'album Wooden Arms.

Selon nos informations, l'album sortirai à la fin du mois de mars.

publié par Olivier Robillard Laveaux le 14 janvier 2010 sur montelus.com

mercredi 13 janvier 2010

Exposition bénéfice Journée plastique chez AXENÉO7


12 au 24 janvier 2010

Toute la journée

AXENEO7 a ouvert son exposition bénéfice le 9 décembre et nous vous informons qu'elle a lieu jusqu'au 24 janvier 2010. Cette exposition est une campagne de financement, il vous ait donc possible d'acheter les vinyles des différents artistes participants.

Vous pourrez ainsi partager une journée dans la vie de : La danseuse contemporaine Louise Lecavalier. Les comédiens Yves Jacques, Karine Vanasse, Sophie Desmarais, Noémie Godin-Vigneau. la troupe de théâtre Les Indigestes. Les réalisateurs Louis Bélanger, Philippe Falardeau, Charles Trahan. Les auteurs Jean-Marc Desgent, France Mongeau. Le directeur général du RCAAQ Bastien Gilbert. Les artistes sonores Christof Migone, Sophie Bélair-Clément. Le groupe Karkwa.

Nous vous rappelons donc que vous avez jusqu'au 24 janvier 2010 pour acheter les vinyles de l'exposition Journée Plastique!!! Les vinyles sont au prix de 150$ (tirage de 5).Vous pouvez vous les procurer à la galerie ou en écrivant à axeneo7@axeneo7.qc.ca

Lieu :
AXENÉO7
80, rue Hanson
Gatineau (QC)
Outaouais
J8Y 3M5
Localisation sur Google Maps
Site web du lieu

Catégorie : Arts visuels

dimanche 10 janvier 2010

Une pure merveille !

Mes Carhaix's Awards des zics que j'ai aimées en 2009

Et bien voilà, je vais céder à la mode de décerner des palmes musicales 2009. Juste une envie, comme ça, au réveil, de titiller l'intérêt de certains qui liront ce qui suit, de reconnaître bien modestement la grandeur de ces excellents artistes. Je sais que je vais certainement en oublier, mais je viens de me lever ! Certains album sont sortis en 2008, mais le temps d'arriver en France...

Album de folk fiction :

Patrick Watson et son "Wooden Arms", pour son imaginaire toujours aussi captivant, son chant toujours aussi aérien et le grain de génie de ses musiciens.... j'écoute le batteur promener ses casseroles sur "Beijing" sans fin.

Album pop rock :

"Le volume du vent" des autre Québécois de Karkwa. Une pure merveille ! des mélodies puissantes qui restent collées dans l'oreille et des textes... en français ! très très bien écrits. Un album qui prend encore plus de volume sur scène. (...)

Extrait du blog myspace de delf, le mercredi, publié le 30 décembre 2009

Mieux respirer / Breathing better

I’ve been insomniac on and off for a couple of weeks.

Ma rue bouge et court, je subis la ville et la nuit je n’arrive pas à dormir, mais je souris : tout pour bien paraître. (Karkwa -- Mieux respirer)

[My street moves and run, I incur the city and at night I cannot sleep, but I smile: everything to look good.] (Karkwa -- Mieux respirer [Breathing better]

Another Karkwa song I’ve been listening to this week, fits well with my mood and I just figured out.

By Alexandre Laurin, Innovation is Dead, January 8th, 2010

Just to hear it:

samedi 9 janvier 2010

Karkwa - Spectacle acoustique


Karkwa - Spectacle acoustique

Découvrez une nouvelle facette du groupe karkwa dans l'atmosphère intime du Théâtre Petit Champlain...

Nouvelle supplémentaire le jeudi 4 février 2010 !
(La représentation du vendredi 5 février affiche complet)

Information :
www.theatrepetitchamplain.com
418-692-2631

vendredi 8 janvier 2010

spontané et rafraîchissant

L’industrie de la musique a beau traverser la pire crise de son histoire, ça n’empêche pas les artistes de continuer à nous donner le meilleur d’eux-mêmes.

Au Québec, 2010 semble prometteuse. La maison de disques Audiogram promet d’ailleurs de nouveaux CD du trio rap Loco Locass (une première offrande en six ans) et du quintette rock Karkwa d’ici le printemps. On a peu de détails sur ces deux importantes sorties, si ce n’est qu’en novembre dernier, lors d’une entrevue accordée à Métro, le claviériste de Kar­kwa, François Lafon­taine, parlait d’un album plus «spontané et rafraîchissant» que la précédente galette du groupe, le sublime Le volume du vent.

Extrait de l'article "Dans nos oreilles en 2010" de Marc-André Lemieux, Metro.ca,le 07 janvier 2010

Que nous réserve 2010 ?

Qui va remplir ?

Que nous réserve 2010? À première vue, le volume de spectacles proposés dans les premiers mois de l’année est de bon augure. Reste à voir quels groupes et artistes vont remplir leurs salles. En novembre dernier, l’Observatoire de la culture et des communications du Québec confirmait une baisse de 29 pour cent des ventes de billets pour les artistes francophones pour la période de 2005-2008, contrairement à une hausse de 115 pour cent des ventes des artistes anglophones durant cette même tranche.

On rejette en partie l’argumentation qui veut que les spectacles hors de prix (300 $ ou 400 $) de Madonna, d’Elton John et de Van Morrison portent ombrage à ceux des Québécois (Ariane Moffatt, Pierre Lapointe, Malajube), puisqu’il s’agit rarement du même public cible.

Cela dit, une foule de jeunes bands anglo-saxons (Muse, Bloc Party, Metric, Cat Empire) jouent sensiblement sur les mêmes platebandes que nos Karkwa et Malajube. Et le fait que l’on ne puisse les voir qu’à tous les deux ou trois ans – principe de rareté – leur confère un avantage indéniable.

Extrait de l'article "Le spectacle devra – encore – sauver l’industrie de la musique en 2010" Écrit par Philippe Rezzonico, Ruefrontenac.com, le Jeudi, 07 janvier 2010. Photo d’archives Olivier Jean : Malajube en spectacle au Métropolis.

jeudi 7 janvier 2010

Fringale et fraternité

Le monde tourne fort [de Vincent Vallières] a reçu plusieurs critiques élogieuses, mais le principal intéressé n'en fait pas tout un plat. "Le bon, comme le moins bon, je le lis une fois, pis j'en reviens. Il faut que j'aie faim de plus et de mieux. Il n'y a rien d'acquis. Le privilège, c'est d'avoir une bonne situation pour travailler. J'ai toujours eu de bonnes équipes, de bons musiciens."

Pour la présente tournée, c'est une bande hybride qui l'entoure. Il y a les musiciens de la première heure (Simon Blouin à la batterie et Michel-Olivier Gasse à la basse) et les nouveaux amis virtuoses (André Papanicolaou et Olivier Langevin aux guitares). Force est de constater que les rencontres musicales sont partie prenante de l'évolution artistique de Vallières.

"On a aussi fait des années de tournée avec Louis-Jean Cormier [de Karkwa]. Pour Chacun dans son espace, c'était notre guitariste, notre buddy. Dans le truck, il nous faisait écouter des cuts des Tremblements s'immobilisent."

David Brunet et Éric Goulet ont également déjà fait partie de la clique tricotée serré de Vallières. "Si les rapports d'amitié ne sont pas sincères, ça ne marche pas. Au Québec, c'est trop de route trop longtemps pour partir avec des inconnus. Ces gars-là, ce sont mes frères."

Extrait de l'article "Airs de famille" de Matthieu, dans Voir.ca, le 7 janvier 2010

mercredi 6 janvier 2010

Votez pour le meilleur vidéoclip

Votez pour le meilleur vidéoclip de tous les temps!

Quel est, selon vous, le meilleur vidéoclip de tous les temps? Faites votre choix parmi les 24 suggestions suivantes!

Sélectionnez votre vidéoclip favori en cliquant sur sa description puis sur soumettre, au bas de la page. Si votre meilleur vidéoclip ne figure pas dans la liste, écrivez-le dans la boîte prévue à cet effet. (...)

Échapper au sort, Karkwa

Échapper au sort raconte l'histoire d'un jeune de la rue que plus rien ne retient et dont la chute l'entraînera dans les bras glacés de l'hiver. En octobre 2008, le vidéoclip remporte le Félix du meilleur vidéoclip de l’année lors de l’Autre gala de l’ADISQ.

Visionnez le vidéoclip

Extrait du site vtélé.ca

dimanche 3 janvier 2010

Karkwa Watson


La formation francophone m'ayant le plus impressionné est sans aucun doute Karkwa, tout particulièrement avec l’album Le Volume du Vent. La seule chose que je reproche à ce groupe, c'est la qualité des voix. Je trouve que les voix de Karkwa ont une saveur qui me rappelle un peu trop la mode québécoise des années 70. J'aurais bien aimé voir ce spectacle de l'an dernier où Karkwa avait partagé la scène avec Patrick Watson. Watson, avec sa voix particulière donnerait à Karkwa ce qu'il lui faut pour répandre sa bonne nouvelle à travers la planète. Parlant de Watson, en plus de sa participation à l'excellent disque Ma Fleur de la formation britannique Cinematic Orchestra, il a réalisé 2 très bons albums, soit Close to Paradise (2006) et Wooden Arms (2009).

Extrait du post "La revue musicale de la décennie" du blog Benoitronique publié le samedi 2 janvier 2010

samedi 2 janvier 2010

Rétrospective : Karkwa au camp musical de Saint-Alexandre


Rivière-du-Loup - Voici la revue exhaustive des nouvelles culturelles qui auront marqué l'année 2009 au KRTB, colligée par la journaliste Monique Dionne. Afin de consulter les articles originaux, cliquez sur les titres.

Karkwa au Camp musical

• Saint-Alexandre • En août, le groupe Karkwa était au Camp musical Saint-Alexandre afin de préparer le spectacle Karkwa symphonique en compagnie d’une centaine de musiciens de tout le Québec et même de l’étranger. En plus d’une répétition accessible au public, au Camp musical, Karkwa symphonique a été présenté à la Salle Desjardins-Telus de Rimouski ainsi qu’à Québec sur la scène Belle Gueule dans le cadre d’Expo Québec [ KQED: j'y étais, très beau souvenir :-) ]

Karkwa a interprété une dizaine de ses œuvres. Il y avait également des pièces symphoniques de Katchaturian et de Rimsky-Korsakov. Le directeur et chef d’orchestre du Camp musical, Mathieu Rivest, a travaillé ce concert avec la collaboration du directeur technique Simon Careau. Les arrangements symphoniques ont été réalisés par un collectif d’arrangeurs.

Extrait de l'article
"Rétrospective culturelle de l'année 2009" par Monique Dionne, Photo : Mario Pelletier, infodimanche.com, paru le 2 janvier 2010

vendredi 1 janvier 2010

Le meilleur disque de rock francophone de 2009

KARKWA "Le volume du vent"

Du Radiohead chanté en français par des québecois: je sais, à priori ça fait rire. Sauf que plus personne ne rigole en écoutant le très impressionnant "Volume du vent", meilleur disque de rock francophone de 2009

Paru sur le blog Zik Zag du quotidien le Parisien.fr

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.