Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

vendredi 31 juillet 2009

Quelques fraiches flèches

A Dour, un moment de libre, c'est la porte ouverte à beaucoup de possibilités : boire de la bière pas trop cher, manger des frites aussi grasses que les cheveux de Robert De Niro dans les Affranchis ou découvrir des tonnes de groupes dans tous les domaines. On ne te cache pas que l'on a tout fait et le festival nous a permis de découvrir un paquets de bons groupes. Retour en travers et à tiède sur la chaude édition 2009 du festival...(...)

Karkwa

La pop rock canadienne des Karkwa a envoyé quelques fraiches flèches dans nos coeurs, c'est doux, c'est bien ficelé, le son est bon, c'est très agréable et c'est avec le sentiment de se priver d'un bon moment que je les quitte pour rejoindre la grande scène où pour la première fois se produisent les Walls of Jericho que certes j'ai déjà vu mais jamais sur cette immense scène...

Extrait de l'article de JOol, Oli & Cactus, "Review Festival / Dour 2009" sur le site du Fenec, Juillet 2009

Épilogue québécois

Épilogue québécois: Malajube et Karkwa

Sur le blog de l'Esprit Vagabond, extrait :

La première prestation de la soirée a été offerte par le groupe Malajube, un groupe dont je ne connais pas beaucoup la musique, mais qui a livré une performance rock honnête et intéressante. Occupant une niche écologique similaire – mais peut-être un peu plus musclée – le groupe Karkwa poursuivait la soirée – et la concluait en ce qui concernait ma présence sur place.

Je pensais déjà beaucoup de bien de la musique de Karkwa après avoir assisté à un de leur concert il y a quelques mois à peine, et la très solide performance de dimanche sur les Plaines m’a convaincu. Du bon rock, bruyant mais mélodique, des arrangements complexes et une sonorité d’enfer accompagnée par une voix douce et agréable.

Les Arts de la Scène le 6 fevrier 2010

A vos tablettes :

Les Arts de la Scène à Montmagny

le 6 février 2010, 20h

Karkwa

Maîtrisant plus que jamais leur inimitable signature sonore, les cinq musiciens de Karkwa nous proposent un voyage marquant, dans le relief toujours changeant du monde actuel. En avril 2008, dix ans après sa naissance et un impressionnant parcours, le groupe signe Le Volume du vent, un troisième opus particulièrement accompli, à la fois grave et irrésistiblement planant. À voir absolument!

Marie-Pierre Arthur

Le Journal L`Oie Blanche est fier de soutenir une artiste de la relève: Marie-Pierre Arthur. Se définissant comme une chanteuse et une musicienne rappelant les souches de la musique folk, son style tend en même temps vers des ambiances et une musique plus actuelle. Inspirée par les gens et les relations humaines, les sujets dont elle traite et le langage qu’elle explore sont d’autant plus personnels. Marie-Pierre assurera la première partie du spectacle.

jeudi 30 juillet 2009

Diaporama Karkwa au Festival d'été de Québec

Pour le plaisir une petit diaporama musical (La Façade) de Côté Blogue sur Youtube :

Un reportage-photo sur la quatrième journée de concerts au Festival d'été de Québec.

A Dour, une fameuse surprise


Après la tempête qui a fait rage dans la nuit de jeudi à vendredi, on reprend ses esprits pour attaquer la journée par un temps plus frais qui n’est pas pour nous déplaire. On sait déjà que l’on va vivre un grand moment en fin de soirée, d’ailleurs l’impatience grandit d’heure en heure, mais en attendant on se laisse bercer par de charmantes Américaines et des Canadiens sympathiques et prometteurs. Des Californiens survoltés vont pourtant nous secouer pour notre plus grand bien, avant l'apothéose tant attendue.

Extrait: (...) à 15h45 pétantes, on a droit au concert des Montréalais de Karkwa. Disons le tout de suite, c’est une fameuse surprise. Le public s’attendant à ce que le chanteur, Louis-Jean Cormier, chante en anglais, est décontenancé quand celui-ci entonne les premières chansons dans la langue de Molière. Doté d’un charisme évident, le leader mène sa troupe à la baguette pour un set mémorable. Il faut noter aussi la présence de deux batteries, ce qui donne un vrai rythme puissant aux chansons. Evitant le piège du rock à texte cher à Noir Désir, le groupe se distingue par une recherche musicale et une subtilité dans la composition. Le Compteur et La Facade sont des morceaux très plaisants. Encore une bonne nouvelle de Montréal.(...)

Article publiée le 30 juillet 2009 par Laure sur Indiepoprock.net

Rencontre avec Louis-Jean Cormier de Karkwa


Sur FnacLive : Rencontre avec Louis-Jean Cormier de Karkwa

C’est lors de leur passage à Paris, le 24 juillet au Nouveau Casino que j’ai eu l’occasion de rencontrer, le chanteur, guitariste de Karkwa, Louis-Jean Cormier. Interview avec un artiste adorable, passionné et passionnant, qui redonne, avec ses comparses, toutes ses lettres de noblesse au rock chanté en français.

Extrait :

Le public français vous connaît peu. Pouvez-vous vous présenter ?

Karkwa, c'est un groupe de rock de Montréal. On fait un rock atmosphérique, nordique, un peu à l'image de certains groupes scandinaves comme Sigur Ros, probablement influencé par ce même climat nordique. Il y a une influence anglo-saxonne parce qu'on est entourés d'anglophones soit des canadiens anglais ou des américains. On chante en français car on a un amour de la langue française. L'accent québécois parmi tout ça nous aide peut-être à se faufiler dans cette mixture musicale anglo-saxonne. Tout ça pour dire qu'on est un groupe de rock qui chante en français (....)

Mot de la fin

Soyez curieux. Écoutez tout plein de musique. Ca vaut la peine. Ca rend la vie plus agréable.

Lire la complète et très intéressante interview ici

Article paru le 30/07/2009 sur Fnaclive

Nostalgie et symphonie



Entrevue: nostalgie et symphonie avec Karkwa


De retour d'une courte tournée en Europe, François Lafontaine et Stéphane Bergeron, de la formation Karkwa, étaient de passage mercredi dans les studios de Radio-Canada.

Entre deux concerts en Belgique, la formation a effectué une apparition éclair à Québec pour clôturer le Festival d'été aux côtés de cinq autres artistes québécois fort appréciés sur le vieux continent, Malajube et Pierre Lapointe. À n'en point douter, l'escapade en a valu la peine.

« Physiquement, c'était difficile. Mais il s'agit de l'un des beaux moments musicaux que nous avons vécu. On s'est revu comme à nos débuts, il y a dix ans. Il s'est passer quelque chose sur la scène, les chansons s'enchaînaient naturellement. On est reparti pour Spa - en Belgique - en pleine forme », raconte le batteur Stéphane Bergeron.

Le groupe se prépare maintenant pour une série de concerts au Québec qui prendra fin au début de l'année prochaine. Karkwa sera notamment de passage à Rimouski à la fin août, où il donnera un concert en compagnie des jeunes musiciens du Camp musical St-Alexandre.

« On a toujours voulu jouer avec un orchestre symphonique, mais on n'a pas les moyens, explique François Lafontaine. Loco Locass a tenté l'expérience il y a quelques années et le résultat était impressionnant. »

Pour écouter l’entrevue de Karkwa à l’émission PM, cliquez ici.

Voir aussi ou revoir les deux videos filmées à l'aéroport sur le site de Radio-Canada

Article par: Félix-Antoine Viens, Radio-Canada, le 29 juillet 2009

-----------

Article de l'émission PM cité ci-dessus :

Karkwa et le besoin d'aller voir ailleurs

Après cinq ans, deux albums et un nombre impressionnant de concerts donnés aux quatre coins du Québec et du Canada, Karkwa s'est lancé il y a quelques mois dans l'aventure européenne. On en discute avec deux des membres, Stéphane Bergeron et François Lafontaine.

Cet été, la formation a présenté le matériel de son dernier album, Le volume du vent, aux FrancoFolies de Spa (Belgique) et de La Rochelle (France), et au Festival Paléo, à Nyon, en Suisse. L'objectif de cette offensive européenne: jouer, tout simplement.

« On a fait beaucoup de choses au Québec depuis cinq ou six ans. On est loin d'en avoir fait le tour, mais c'est plaisant d'aller jouer ailleurs, d'aller tâter le pouls d'un public différent », explique François Lafontaine.

La tournée est également le moment propice pour explorer de nouveaux univers musicaux. Entre deux balances de son, le temps est loin de manquer.

« Avant et après les concerts, on a le temps de créer, l'environnement est parfait pour développer de nouvelles chansons. »

Pour connaître les prochaines dates de spectacle de Karkwa, cliquez ici.

Ecoutez ici l'entrevue avec Karkwa (14:25)

Le train de Marin

David Marin: "Ce qui compte, c'est juste de se sentir bien sur scène."

À côté d'la track?
Son premier album a beau s'intituler ainsi, David Marin n'a jamais été aussi solidement fixé sur les rails depuis la parution dudit disque en mars 2008. Saluée unanimement par la critique, l'oeuvre du chanteur et multi-instrumentiste a été réalisée conjointement avec Louis-Jean Cormier de Karkwa. Une association qui a permis à David Marin de mettre un peu plus de chair autour de ses mots. (....)


lire la suite de l'article ici

Article de
Patrick Baillargeon pour Voir.ca, paru le 30 juillet 2009, photo: Chanel Sabourin

Concours Karkwa symphonique

Sur Voir.ca :

Concours Musique : Karkwa symphonique à Expo-Québec

Scène Belle Gueule d'Expo Québec · dimanche, 23 août, 20h30
À gagner: 1 des 2 paires de billets pour le spectacle de Karkwa symphonique et le Camp musical Saint-Alexandre.

Ce projet offre la chance à plusieurs jeunes musiciens et artistes-créateurs de travailler ensemble à l'élaboration d'un concert de haut niveau et de prendre part à des représentations publiques d'un dynamisme et d'une envergure rares. Un concert à grand déploiement qui vous transportera, à coup sûr, dans un univers enchanteur!
Date limite pour participer: Dimanche 16 août 2009 à 23h00
Site officiel: Cliquez ici

mercredi 29 juillet 2009

Karkwa au Château


La Grande Virée des Couleurs

Au Château Mont Saint Anne du 19 septembre au 12 octobre

À bout de la grisaille de la ville ? Dirigez-vous vers la Mont-Sainte-Anne, dès le 19 septembre, afin de profiter de la tonifiante Grande Virée des couleurs : une explosion des sens ! Grande célébration de l’automne et de ses couleurs, l’évènement qui s’étend jusqu’au 12 octobre propose des activités différentes à tous les week-ends, en plus d’une série d’évènements exclusifs !

Extrait : Spectacle de clôture GRATUIT le 11 octobre:

Karkwa et Marie-Pierre Arthur, suivi d’un feux d’artifices !

publié le 28 juillet 2009

[Gabnews: il m'est avis que le parcours de golf ne restera pas sans pratiquants ;-) ]

formations phares

Sur France2.fr : La 21ème édition des Francofolies de Montréal

Extrait : Les Francofolies sont coutumières des formules musicales inattendues. Le groupe Nouvelle Vague et la chanteuse Martha Wainwright abandonneront le temps d'un concert l'anglais pour la langue de Molière. Côté découverte, les groupes Otarie, Chinatown, Les Batteux slaques ou CEA satisferont les passionnés à l'affût des nouvelles perles du rock indépendant québécois tandis que les formations phares de la "scène montréalaise" - Malajube, Pierre Lapointe, Karkwa ou Arianne Moffat - seront présentes.

mardi 28 juillet 2009

Karkwa is a new kind of Québécois group

On the eve of Les FrancoFolies – a festival encompassing 60 indoor concerts and 175 free outdoor shows, which opens on Thursday and runs until Aug. 9 – we examine four careers that reflect these changes, putting their current creativity in context: progressive rock group Karkwa, breaking out in Europe; the polyvalent young prince of Québécois pop-rock, Pierre Lapointe, in between grand projects; Biz, of indépendantiste rap stars Loco Locass, headlining a large free outdoor survey of francophone hip-hop, with a long-awaited album due this fall; and, finally, the grand dame of French song, Juliette Gréco, in the most intimate of swan songs.

Karkwa is a new kind of Québécois group, identifiably from here yet global in scope, with echoes of Radiohead and Sigur Rós. Their association with Patrick Watson (who built a strong francophone following locally) brought this cultural cross-fertilization home, consecrated by the two bands combining as Karkwatson at Le National last year. On the morning before leaving for a third European tour this year, singer-guitarist-composer Louis-Jean Cormier and keyboardist-composer François Lafontaine arrived early at the bistro of Théâtre du Nouveau Monde, eager to talk on a variety musical matters – befitting a popular group that’s riding its bestselling third album Le volume du vent, and pursuing opportunities for exposure outside Quebec.

“We’re beginning to get more comfortable over there,” Cormier says. “We were very surprised by the reaction of les British and the Flemish side of Belgium, who understand nothing of French. All this makes us want to go further, maybe play places in Scandinavia, because I think our music is a little bit everywhere, no matter what the language is. In France, there’s a buzz around indie music from Montreal, a certain curiosity created by groups like Malajube and Arcade Fire.”

The so-called French snobism towards other francophone musical acts might be exaggerated, says Lafontaine, because “while they’re super-analytical, they are not necessarily responsive toward a new band. But once they discover something they like from Quebec, as was the case with Les Cowboys Fringants (whom Karkwa opened for), there’s a network of fanatics. The fans of Les Cowboys are fans of Quebec. These days, we’re attracting audiences that know our music, who sing along to our songs.”

Cormier says the first wave of Québécois singers to have success in France – “chanteurs de variétés” with big voices, like Céline Dion, Isabelle Boulay, Garou – created a certain image of Quebec music that needed to be broken. “Maybe that works to our advantage, as we’re seen as a breath of fresh air from the new wave of Montreal rock. We’ve arrived at a good time.”

This year also has seen Cormier and Lafontaine taking on side projects, such as the production of the much-praised debut album by singer Marie-Pierre Arthur (Lafontaine’s girlfriend) and an homage album to no-nonsense lyric poet Gaston Miron, titled 12 Hommes Rapaillés, which has sold close to 30,000 copies (multiply Quebec sales figures by 40 to get an idea of equivalent potential U.S. sales). A stage version of the album – which includes Cormier, Gilles Bélanger (who set the lyrics to music), Jim Corcoran, Michel Rivard, Richard Séguin, Daniel Lavoie, Martin Léon, Yann Perreau, Plume, Michel Faubert, Pierre Flynn and Vincent Vallières – will be presented on this year’s Francos closing night.

Says Cormier: “My goal on 12 Hommes was to avoid at all costs something like a ‘pizza all-dressed.’ Despite the different styles of the artists, there’s a direct line that runs through all these performances, and that is Miron.” (...)

Karkwa performs at Les FrancoFolies de Montreal at Metropolis on Aug. 7 at 9 p.m. Tickets are $24.50. 12 Hommes Rapaillés, a tribute to poet Gaston Miron, will be staged at Théâtre Maisonneuve on Aug. 8 at 8 p.m. Tickets are $39.50, $44.50 and $49.50.

Extract from "FrancoFolies: Turning point for chanson" by Juan Rodriguez, Special to The GazetteJuly 24, 2009

Karkwa à Dour sur Scène du Nord

Sur le site Scène du Nord, dans la catégorie "Regard sur l'événement", un reportage photo par Saiiimon sur Karkwa à Dour


Karkwa, un des groupes phares du post-rock québécois, écume les scènes depuis 1998. La musique du groupe est une mixture, un voyage parfois surréaliste, surfant sur le rock ou la pop symphonique. La réputation de Karkwa s'est diffusée avec le temps et ils ont aujourd'hui la possibilité de tourner dans le monde entier. Le nouvel album " Le volume du vent " est sorti en avril. Du surf sur des vagues électriques..

Concert dans la petite maison dans la prairie

Source dourfestival.be

lundi 27 juillet 2009

Musiqu'en nous se surpasse cette année

Dans les dernières nouvelles de la Table Jeunesse des collines du Ouatouais :

Musiqu'en nous - Clin d'œil à la Journée internationale de la jeunesse, 12 août 2009

Musiqu'en nous se surpasse cette année ! Du 12 au 16 août, sur le site de la Marina de Montebello.

* Clin d'oeil à la Journée internationale de la jeunesse :

Capitaine révolte à 19h (gratuit) / Karkwa à 20h (25$) / Deadly Apples version acoustique suivi de Konflit à 22h (gratuit). Plus d'informations sur www.musiquennous.ca.

Uni­vers bien plus riches

Sur Krirein Magazine, un article à propos de L'Arbre aux parfums, l'album de Caracol.

Extrait : L'ère des chan­teuses à voix ve­nues du Qué­bec semble en dor­mance (pour­rait-​on es­pé­rer d'avan­tage ?), nous per­met­tant de dé­cou­vrir des ar­tistes aux uni­vers bien plus riches, comme Cœur de Pirate, Kark­wa, Pierre Lapointe, etc. et donc Ca­ra­col qui pour son pre­mier essai en so­li­taire se dé­voile dans un album per­son­nel, in­time et ma­ture, mais que l'on sent en­core par­fois un peu hé­si­tant dans cer­tains choix...

Une tran­si­tion en dou­ceur... un joli plai­sir.

Second départ de la tournée Européenne 2009

Paru sur Youtube le 27 juillet 2009

Après le Festival d'été de Québec, où les gars ont fait un spectacle vibrant, le band est ensuite reparti en tournée européenne. Nous les avons interceptés à l'aéroport Pierre-Elliot-Trudeau. Une entrevue exclusive de Karkwa Fan Blogue.

ILike Karkwa at Metropolis

Karkwa at Métropolis, 59 rue Sainte-Catherine Est, Montréal

Aug 7 to Aug 7

Métropolis, 59 rue Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

dimanche 26 juillet 2009

Groupe authentique

Absynthe Minded + Karkwa L'avis d'une spectatrice :

mère et fille au nouveau Casino


Régulièrement j'invite ma fille au concert... billetreduc m'offre ce genre de plaisir!!! j'avais déjà écouté un CD d'absynthe minded, nous ne connaissions pas Karkwa...nous avons découvert un groupe authentique,un univers poétique, cultivé, de bons musiciens.

Quant à Absynte minded, je m'attendais à passer un bon moment, nous avons assisté à un concert magnifique avec un chanteur raffiné et sensuel, des musiciens chanteurs, passionnés, des sons rares, un concert magique, un grand groupe !

Fleuron

Le bilan chaleureux d'un festival qui a eu la bonne idée de ne plus croître pour croître

Prenant la table de la conférence de presse-bilan des 16es FrancoFolies de Spa pour appui, Ariane Moffatt, lauréate du prix Rapsat-Lelièvre 2009, a chanté hier Je veux tout. Sans amplification aucune.

Spa -- Ariane a dit merci pour son prix. Beau prix que le prix Rapsat-Lelièvre: symbole d'un certain art de confection de la chanson, dans la foulée de grands regrettés: Pierre Rapsat en Belgique, Sylvain Lelièvre chez nous. Elle a quand même fait court, notre Moffatt chérie, et bien fait: les présentateurs n'avaient pas lésiné sur le bon beurre, chacun rajoutant sa couche sur la tartine...

Extrait de l'article " 16es FrancoFolies de Spa - La dimension humaine" de Sylvain Cormier dans Le Devoir, Édition du mercredi 22 juillet 2009

[Gabnews : la partie de l'article en ligne pour les non-abonnés du journal s'arrête là mais Karin Clercq a eu la bonne idée d'en retransmettre la suite sur son Facebook en voici un autre extrait ou l'on parle aussi de Karkwa] :

C'est la fin de l'après-midi, et j'arrive du même parc, où Karkwa s'affaire depuis trois quarts d'heure à bâtir son habituel crescendo à modulation extrême pour toute une foule pas du tout habituée à l'habituel crescendo à modulation extrême de Karkwa. Qu'à cela ne tienne, la rumeur de leur musique est une sorte de Zorglonde rock (Zorglonde: le gaz narcotique de Zorglub, savant fou des aventures de Spirou), et quiconque entend Échapper au sort n'échappe pas à Karkwa. Quel formidable groupe! Notre fleuron! Ils étaient magnifiques tantôt sous le soleil exactement, risquant l'insolation, tout juste débarqués d'avion: agenda de fou que le leur. Vendredi à Dour (la porte à côté!), dimanche à Québec (le triomphe que vous savez sur les Plaines), et ce mardi à Spa. Seule Julie Payette voyage plus.

Si les gars ne dorment pas debout après leur show, ils auront été voir David Marin à l'autre bout du site, pour la finale de sa semaine francofolle dans les bars de Spa. Louis-Jean Cormier, de Karkwa, a réalisé l'album de Marin, À côté d'la track: ils sont copains. Que tout ce beau monde ait abouti du côté d'Ariane en fin de soirée n'étonnerait que les médecins quant à la résistance humaine à l'effort et à la fête. C'est très Spa, ça: quelque chose de la colonie de vacances pour chanteurs, musiciens, gens du métier et spectateurs, ville d'eaux enchâssée dans une vallée verdoyante où, cinq jours durant, on n'a qu'à se gaver de musique et à se rendre visite les uns aux autres. C'est un gavé qui vous le dit.

(....) Karin Clercq et les chansons de son troisième album, La Vie buissonnière, ont du nerf, du chien et du rock dans les guitares.


Karkwa par Iphone

Karkwa (Nouveau Casino, Paris)

Dans le cadre du festival Colors, au Nouveau Casino (j’y reviendrai dans un autre post), le groupe québécois Karkwa se produisait ce vendredi 24 juillet. Les cinq de Montréal sont en ce moment en pleine tournée européenne. Ils étaient notamment présents, hier, à l’affiche du Paléo Festival, en Suisse. A cette occasion, leur prestation a été enregistrée et se trouve disponible sur le site de la Radio Suisse Romande. Servez-vous ! Régalez-vous ! L’ambiance était radicalement plus intimiste au Nouveau CasinoKarkwa a joué en début de soirée.

Un show d’un peu plus d’une heure qui leur a permis de satisfaire les initiés et de faire découvrir aux novices leur « accent bizarre et leur bouille de bucheron décalé ». C’était donc pour moi la troisième fois cette année que je les voyais sur scène, après La Maroquinerie au mois de mars et le Batofar en mai dernier. Pas de jolies photos cette fois, je n’avais que mon téléphone pour réaliser quelques clichés dont la qualité est “à l’avenant”

Karkwa au Nouveau Casino à ParisKarkwa au Nouveau Casino à ParisKarkwa au Nouveau Casino à Paris
Karkwa au Nouveau Casino à Paris
Karkwa au Nouveau Casino à ParisKarkwa au Nouveau Casino à Paris
Karkwa au Nouveau Casino à Paris
Karkwa au Nouveau Casino à ParisKarkwa au Nouveau Casino à Paris
Cliquez sur les miniatures pour agrandir les images

Si je devais retenir une seule chose de ce concert, ce serait sans hésiter cette superbe interprétation de A la chaîne. A en croire les visages des spectateurs présents, je ne fût pas le seul à être transporté…

Article paru sur le site Zdar.net de Benoit Darcy le 25 juillet 2009

samedi 25 juillet 2009

Music for the everyday

Karkwa are a French Canadian band who have released 3 albums since 2003. Check them out, great mellow french "dare I say Indie" rock.

Listen Here.

Watch their La Blogotheque Sessions below:

Blogotheque Videos

Music For The Everyday, Saturday, July 25, 2009

vendredi 24 juillet 2009

Soul Kitchen et photos d'interview RSR

D'autres photos sur le site Soul Kitchen : paleo-festival-2009-jour-3

et aussi sur le site de RSR Louis-Jean et François en interview :

Jeudi 23 juillet: ambiance orageuse, ambiance torride


Karkwa en direct dans Radio Paradiso. [jérôme genet / rsr]Karkwa en direct dans Radio Paradiso. [jérôme genet / rsr]Karkwa en direct dans Radio Paradiso. [jérôme genet / rsr]
cliquez sur les miniatures pour agrandir les photos

Entre Moby et Amy MacDonald

Auch Donnerstagabend wurde beim Paleo-Festival in Nyon weiter gerockt - mit Moby, Karkwa und Amy Macdonald. Vor ihm trat die kanadische Band "Karkwa" auf.

jeudi soir aussi au Paléo Festival à Nyon, Cela a rocké plus loin - avec Moby, Karkwa et Amy Macdonald. Avant lui (Moby) est entré en action le groupe canadien "Karkwa".

Extrait du site du journal autrichien Salzburger Nachrichten. (6 photos à voir )

Karkwa en Suisse vue depuis la Corée

Sur le site de media Coréen Daum, Karkwa semble avoir tapé dans l'oeil et l'oreille du reporter :

SWITZERLAND MUSIC

SWITZERLAND MUSICSWITZERLAND MUSIC

SWITZERLAND MUSICSWITZERLAND MUSICSWITZERLAND MUSIC
cliquez sur les miniatures pour agrandir les images


Lead singer of Canadian band 'Karkwa', Louis-Jean Cormier performs on the Club Tent stage during the 34th Paleo Festival, in Nyon, Switzerland, Thursday, 23 July 2009. The Paleo open-air music festival runs from 21 to 26 July. EPA/MARTIAL TREZZINI

< 실시간 뉴스가 당신의 손안으로..연합뉴스폰 > < 포토 매거진 > < 저작권자(c)연합뉴스. 무단전재-재배포금지.

Archifan sur canapé

Interview : Benoit Darcy (Musicspot.fr /zdar.net)

"Karkwa : exceeeellent groupe québécois, découvert en 2009 et dont je suis archifan."


Après plus de dix ans de journalisme spécialisé dans les nouvelles technologies et la musique, Benoit Darcy est à l'origine des initiatives de CBS Interactive France dans la musique (c'est le fondateur de Music360.fr et de MusicSpot.fr). L'emploi du temps est chargé le jour mais Benoit, comme tout bon passionné, profite de ses nuits pour alimenter zdar.net : son blog perso où il dissèque l’actualité musicale, technologique et plus si affinité…Je n’ai pas résisté, vous commencez à me connaître, à l’envie de questionner l’intéressé.Hey Benoit, comment vois tu l’avenir de la musique sur internet ? Réponse à Suivre…

Extrait d'un long article/interview sur le blog de bibidule

Et déjà un commentaire de Sincever : "je suis ravie que Benoit soit devenu grand fan de Karkwa, c'est clair que c'est un excellent groupe québécois qui prouve bien qu'il n'y a pas qu'un style de musique bien connu au Québec !"

Karkwa Nyon Podcast !


Le concert de Karkwa à Nyon est en teléchargement légal sur le site de la chaîne Suisse RSR. ch ici :Paleo podcast !


RSR-La 1ère et Couleur3 vous offrent une sélection des concerts du Paléo Festival de Nyon (21 au 26 juillet 2009) en podcast, en fonction des droits négociés. Espace 2 vous offre le concert classique. A écouter sur cette page et, pour la plupart, à télécharger. Les fichiers musicaux mis à disposition sont réservés à l'utilisation individuelle et ne peuvent faire l'objet d'aucune autre publication ou diffusion. Tout usage commercial, en particulier, est prohibé. Page complétée tout au long des journées du festival.


La RSR au Paléo, sur festivals.rsr.ch

Le concert des établis



[ le rock des québécois puise dans les meilleures rythmiques de l’alternatif et y glisse par moments des carcans post-rock, tire au maximum profit des deux batteries mises à disposition (étonnant percussionniste aux cymbales trouées constamment penché sur ses fûts avec divers ustensiles) pendant que la voix saute de registre en registre avec une aisance déconcertante au milieu de mélodies accrocheuses ou au potentiel non-négligeable. ]

Karkwa : Le concert des établis

Les groupes que tout la presse spécialisée qualifie de “nouveaux Radiohead”, “les Radiohead de [insérer le pays de votre choix ici]” ou “fortement influencé par Radiohead”, je pars d’un à priori négatif. Non pas que je voue un culte spirituel au quintet d’Oxford et que rien ne saura les supplanter (même s’ils ont, avouons-le, mis la barre très haut et méritent que leur nom soit inscrit dans la partie noms propres de tout dictionnaire généraliste au même titre que les Beatles ou Pink Floyd). Simplement parce que, généralement derrière ces appellations, se cachent des millions de groupes n’ayant retenu que les débuts musicaux de la bande à Thom Yorke alors que ceux-ci se contentaient de faire pleurer lycéennes avec leurs mal-êtres d’étudiants britanniques.

Quand j’ai vu Karkwa se faire épingler de “Radiohead québéquois”, c’était mal parti. Me voici au Club Tent alors que Amy Macdonald joue ses dernières notes. La scène se présente bien: deux batteries et une multitude de claviers. C’est alors que les cinq québécois, lauréats de deux prix lors de la dernière gala des ADISQ, montent sur scène et entament leurs premiers morceaux. Effectivement, je savais que je n’aurais pas droit à une formation inspirée par “Kid A” ou “Amnesiac”, voire par Radiohead tout court. Si l’on devait citer un groupe auquel Karkwa m’a fait penser, ce serait Coldplay, mais une facette loin des amours perdus et mièvres si longuement miaulés par Chris Martin pendant des années et plus proche de leurs dernières productions touchées par les mains magiques de Brian Eno.

Chantant dans la langue de Molière (ou plutôt, dans celle de Philippe Aubert de Gaspé), le rock des québécois puise dans les meilleures rythmiques de l’alternatif et y glisse par moments des carcans post-rock, tire au maximum profit des deux batteries mises à disposition (étonnant percussionniste aux cymbales trouées constamment penché sur ses fûts avec divers ustensiles) pendant que la voix saute de registre en registre avec une aisance déconcertante au milieu de mélodies accrocheuses ou au potentiel non-négligeable.

Karkwa n’a certainement pas fini de faire parler de lui hors des frontières québécoises.

Article "Karkwa: Le concert des établis" Posté le 24 juillet 2009 à 1:24 par xurxx sur le blog officiel du Paleo.

Juste superbe...

Sur son site RFI Radio France International nous parle de la rediffusion de son émission radio "Musiques du Monde" du 27 mars dernier qui a été l'occasion notamment d'un enregistrement Live au studio 136 entre Karkwa et Chuck Perkins.

Extrait à propos de Karkwa : "On remarquera chez eux la grande maîtrise du son; ils se veulent des artisans, désireux de traduire en musique leurs états d’âme et leurs impressions sur le monde qui les entoure"

Extrait à propos de Chuck Perkins : "On dit que la Nouvelle-Orléans recèle plus de talent que n’importe quelle autre ville. Chuck Perkins en est un (...) Chuck descendait de l'avion, sans ses musiciens, Karkwa a improvisé quelques notes "bleues", derrière la voix suave du slammeur américain. Juste superbe...

Les enregistrements audio sont écoutables et téléchargeables sur le site de RFI.



Extrait le l'article "De Montgomery à Karkwa", par Laurence Aloir, RFI, paru le jeudi 23 juillet 2009 [Photo P.vallée]

Orfèvres du rock chanté en français


Karkwa: Kar qui?


Peu importe qu’on soit au pays du bamboulé. Karkwa ça ne se danse pas en évitant les giclées de bière des voisins. Karkwa ça ne se chante pas en chœur. Karkwa ne requiert pas de claps à répétition pour maintenir le rythme. Mais, comme si les Québécois comprenaient peu à peu dans quelle fosse ils avaient atterri, quelques subterfuges cités plus haut ont fait irruption sur scène. Peine perdue.

Hier soir, le plus excitant des équipages rock de la Belle Province n’a pas réussi à capter l’attention des festivaliers. Malgré un son baignant dans une nappe trop moelleuse, Karkwa a offert une splendide balade aussi rugueuse que complexe, aussi poétique que faussement inaccessible, dans les plages de leur dernier album «Le volume du vent». Mais encore fallait-il consentir à déposer son porte-gobelet et son chapeau de paille à l’orée de la tente.

Une tente qui d’ailleurs s’est rapidement éventrée, au profit des alignées de tables et de bancs situés aux alentours. En attendant Moby. Dommage, car ces orfèvres du rock chanté en français auraient mérité un bien meilleur accueil.

Article "Karkwa: Kar qui? : Paléo en direct! "paru sur le blog du journal Le Matin.ch, le 24.07.09

Spontané et inspiré

Radio-Canada parle de la Blogothèque de Karkwa :

Karkwa à emporter

Dans la série des Concerts à emporter du site musical français La Blogothèque, Karkwa a offert trois performances en plein air, enregistrées en toute simplicité. Spontané et inspiré.

Captée en mai dernier lors d'une balade à La Frette-sur-Seine, en banlieue de Paris, la prestation a été mise en ligne il y a quelques jours. Pour télécharger les chansons, cliquez ici.

Par ailleurs, Karkwa termine le 24 juillet à Paris une courte série de trois spectacles en Europe.

Bonne écoute!

Karkwa, le rock au goût d'érable

Sur les routes européennes depuis un mois, Karkwa se réjouit doublement: tout d'abord de jouer au Paléo, on nous a dit que c'était un gros beau festival. Second motif de bonheur: lundi le groupe dormira à la maison. Montréal nous manque.

Considérée comme l'un des grands groupes de pop rock québécois, la bande a été primée pour la qualité de ses compositions l'an dernier. Karkwa, ...

(Gabnews: désolé le reste de l'article est en accès payant sur le site du journal)

jeudi 23 juillet 2009

Karkwa au Paléo Festival de Nyon

Le groupe de rock Canadien Karkwa sera ce soir 23 juillet sur la scène du Paléo Festival à Nyon, il partagera l’affiche avec Moby, Amy MacDonald et 2MadyDJS.

Karkwa est un groupe crée en 1998 pour un concours annuel francophone au Canada (qui servi de tremplin notamment à Isabelle Boulay et Ariane Moffatt) mais qui à su s’imposer et rester dans le paysage musical avec 3 albums durant ses 10 ans de carrière.

Le dernier en date « Le volume du vent » est sorti l’année dernière et le groupe le défend encore sur scène, en plus du Paléo, les fans pourront se précipiter le 24 juillet à 20 heures au Nouveau Casino à Paris.

La tournée reprend le 31 juillet au Québec et le groupe s’y baladera jusqu’en janvier 2010 avec des pauses de temps en temps.

Article du Jeudi 23 juillet 2009 sur influence over-blog

mercredi 22 juillet 2009

Motivés, les gars

Spa tire le rideau des Francos sur un bilan globalement positif. Un Village où l'on respire mieux, une bonne tenue musicale, vivement 2010 !

(...) Au Village, mardi après-midi, les Québécois de Karkwa ont, une fois de plus, assuré. A Dour vendredi, ils se sont ensuite payés un aller-retour Québec avant de venir à Spa. Motivés, les gars.


Karkwa- Photo: Alexis Haulot

Extrait de l'article "De bien belles Francofolies" de Dominique Simone, La Libre.be, mis en ligne le 22/07/2009

Photos de Karkwa aux Francofolies de Spa 2009

Dans le portfolio du journal Le Soir (Belgique)3 photos de Karkwa parmi d'autres grandes personnalités de la chanson française aux Francofolies de Spa 2009

Karkwa à emporter

Sur Yahoo Québec Actualités le mardi 21 juin :


Karkwa en 'concert à emporter'

Le groupe québécois Karkwa s'est prêté au jeu des 'concerts à emporter' du site français La Blogothèque. Voyez quelques chansons…

Les membres de Karwka ont accueilli La Blogothèque au Studio Lafrette, situé dans la banlieue parisienne.

On peut y entendre les pièces 'Marie, tu pleures pour rien', 'La marche' et 'La façade', interprétées sous le soleil et dans la bonne humeur.

Voyez et écoutez ces chansons...

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.