Karkwa la grande réunion d'octobre 2017

Karkwa la grande réunion d'octobre 2017

Depuis la pause de décembre 2011

Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

samedi 30 avril 2011

Karkwa is my latest reason for wanting to move to Montreal

Les Chemins De Verre

Seeing as I just got back from a french competition (please, don’t ask how it went), it seems only fitting that I recommend a French-Canadian band today. Karkwa is my latest reason for wanting to move to Montreal, and apparently I’m not alone. They took home the 2010 Polaris Music Prize, a prize which continually reassures me that music awards still mean something. It was a deserving win, upon listening to their latest effort, Les Chemins De Verre, which is simply put, a fabulous record of rock music. In french. Unlike their other releases (which are fantastic none the less, but quite echoing of their influences), Karkwa seems to have found a sound they can call their own. And it couldn’t have come at a better time, as the band find themselves lined up for summer festivals, adding some colour to some lackluster lineups. Yes, it’s become quite obvious that I’m a bit too enthusiastic about all things french, but don’t worry, you won’t be seeing any Bloc ads here anytime soon.

by Justin, Bound to be that way, avril 29, 2011


jeudi 28 avril 2011

Karkwa, Pianos 04/22/11, Photos & Interview

When I entered the modest back room of Pianos Friday night, the five members of Karkwa were scurrying to get their equipment set up for a quick soundcheck just moments after arriving in New York. “It’s so funny to see them carrying their own stuff,” remarked a Quebecker fan who happened to be in town for the show.  
“In Quebec, they have a huge team that sets everything up.”  Indeed, everything is bigger in Canada for Karkwa, who formed in 1998, and whose most recent album, Les Chemins de Verre, won last year’s Polaris Music Prize for best full-length Canadian album.  Lucky for me, they are still obscure enough here in the States that I had the pleasure of talking with Louis-Jean Cormier (lead vocals, guitar), François Lafontaine (keyboards, vocals), and Stéphane Bergeron (percussion) over an intimate dinner.
Click here for full interview
Photos by Carly Sioux, Words by Sarah Silver
Louis-Jean Cormier, KarkwaJulien Sagot, KarkwaFrançois Lafontaine, Karkwa
Martin Lamontagne , KarkwaLouis-Jean Cormier, KarkwaStéphane Bergeron , Karkwa
Julien Sagot, KarkwaMartin Lamontagne , KarkwaLouis-Jean Cormier, Karkwa

mardi 26 avril 2011

Tribeca Film Festival 2011 In Picture


Tribeca Film Festival 2011 In Pictures, Days 1-4

By Guest of a GuestApr 25, 2011 2:29 pmTribeca Film Festival

Celebs including Caleb Followill, Christy Turlington, Jeremy Piven, Orlando Bloom, Paul Rudd, David Byrne, Paz de la Huerta, The Osbournes and more have been spotted all over the city the past few days, living it up for the Tribeca Film Festival. Find out where they are hanging out and see photos from the hottest parties thus far!


Michael Stipe (REM)                                                 David Byrne               

The legendary David Byrne was the star of the after-party; the Talking Heads frontman got as crazy as younger pals Steve Coogan and Robyn Brydon to celebrate the road trip-centric film.

Jesus Henry Christ After-Party At Don Hill's

VIP's ordered pizza and listened to a live performance of a band during the after party. Julia hung out with her hubby Danny Modor. 

Nick McDonald, Mark McDonald, Karkwa, Julia Roberts, Robert DeNiro.

lundi 25 avril 2011

Karkwa croque dans la Grosse Pomme

Karkwa était en spectacle au Pianos, dans le quartier new-yorkais Lower East Side, vendredi soir dernier.

«Hello, , we are Karkwa from Montreal. Yes, we sing in French !», a dit le chanteur Louis-Jean Cormier à la centaine de spectateurs présents au Pianos, à New York, vendredi dernier.

Contrairement à des centaines d'autres Québécois, les musiciens n'étaient pas venus dans la Grosse Pomme le week-end de Pâques pour s'amuser. Le quintette avait deux soirées importantes pour se faire voir auprès du public américain.

Alors que samedi soir, Karkwa devait se produire dans une soirée privée à la suite de la première du film Jesus Henry Christ ( voir autre texte), le groupe avait 45 minutes pour impressionner la foule du Pianos, vendredi soir, dans le quartier Lower East Side.

Parmi les spectateurs, de nombreux Québécois, mais aussi des employés de différentes compagnies de disques, telles que Warner, EMI et Universal.

«Vous avez droit à un show de Karkwa à la bonne franquette», a lancé Louis-Jean en français, en début de prestation.

Malgré la petitesse de la scène, les cinq musiciens ont livré un spectacle très énergique, à l'image de leur excellente réputation. Il s'agissait d'un deuxième concert en carrière pour le groupe à New York, lui qui s'était produit au festival CMJ il y a deux ans.

Bloqués aux douanes

Nouveau poulain de l'agence nord-américaine de booking, The Windish Agency, Karkwa devait avoir plus de facilité à traverser la frontière américaine pour se produire chez nos voisins du Sud. Or, vendredi, le groupe a été bloqué aux douanes durant quatre heures !

«Avec notre nouveau carnet A.T.A. [utilisé pour faciliter les échanges internationaux], on est tombé dans une catégorie commerciale et on ne savait pas comment ça marchait. Il a fallu retourner au Canada pour faire étamper le carnet», a raconté Louis-Jean après le spectacle.

Malgré les belles percées aux États-Unis, les membres de Karkwa demeurent bien lucides. «On n'arrive pas ici avec de grandes attentes. Ce qui pourrait nous arriver de beau serait d'avoir une entente de distribution pour notre album Les chemins de verre

Spectacles en Europe

«On n'est pas en train de développer notre carrière américaine. On espère qu'il y ait des choses cool qui se passent, mais on n'a pas le goût de ne faire que ça et de tout miser là-dessus. On a une vie au Québec et en France», a indiqué Louis-Jean.

Cet été, le groupe voyagera beaucoup, avec quelques séjours prévus en Europe. «On va aller jouer en France en juin. Le 1er juillet, on va jouer à Londres avec Buck 65 et d'autres artistes canadiens pour la Fête du Canada. Comme dirait mon beaupère, il ne faudrait pas que Loco Locass apprenne ça !», a dit Louis-Jean en riant.

Des discussions sont en cours pour que le Karkwa aille se produire en Italie et en Hongrie au mois d'août. En octobre, la formation jouera au Iceland Airwaves, en Islande.

Article et photo de RAPHAËL GENDRON-MARTIN, LE JOURNAL DE MONTRÉAL,
le 25/04/2011

Polaris 2010 : Everything was about music and artistic merit

 Petit retour en arrière sur l'expérience vécue d'un jury et sur le processus de décision du prix Polaris 2010:

"I can honestly say everything said in that room about the albums in question was about the music and their artistic merit. (...) How do I feel about the final decisions? I’m stoked Karkwa won. As an English-speaker from Western Canada, I will fully admit I had barely heard of the band before their appearance on the long list, and upon delving into it as part of my jury duties, it really grew on me. It’s a beautiful, haunting record that can make your soul ache. I hope this win means other people connect to this record the way I did—and that they’ll maybe tour out our way sometime soon."

samedi 23 avril 2011

Streaming Live 14:00 HAE with Karkwa at Julia Roberts after party


Live video chat by Ustream

Karkwa, Le Pyromane live at Pianos Restaurant and Bar, New York



Karkwa playing Le Pyromane live at Pianos Restaurant and Bar, New York, 4/22/11

[Gabnews : cadrage vidéo très approximatif et point de vue très percussif ;-)
Julien et Stéphane à l'honneur, mais c'est très appréciable quand même,
merci au vidéaste amateur :-) ]


Edit : 4 autres videos du concert ici :  L'Acouphène - Moi-léger- Les Chemins De Verre- Le Bon Sens -(live 4/22/11 HD)

Karkwa show from Pianos in NYC

Rebecca Webster (Webster Media Consulting ) sur son Twitter à propos du concert de Karkwa à New York :

"Fun fact. Marc Seguin, whose painting was used as the artwork of Karkwa's Les Chemins de Verre, will be here at the NYC show !" / "We're going to try and livestream this Karkwa NYC show..." / "Try ustream.com/user/karkwa to stream live from Pianos in NYC!! Let's hope the wifi works!" / "I'm right in front of the soundboard man" / "Impromptu concert by unknown band underground to an enraptured audience at 2 av in NYC. This city is wonderful."

vendredi 22 avril 2011

Sing in French though that really shouldn't stop you from digging them

Shifting gears, tonight at Pianos are Karkwa from Montreal who you might remember won the Polaris Music Prize in 2010 for Les Chemins de Verres, the first-ever Francophone album to receive the award. Yes, that means they sing in French though that really shouldn't stop you from digging them. I've described them before as the French-Canadian Radiohead, which is reductive but gets you there. So if you can listen to Sigur Ros and not worry about what they're saying, you can do the same for Karkwa. Check out their video for single "Le Pyromane" at the bottom of this post. They play giant rooms in Canada so to be in a room as tiny as Pianos should be interesting.

Naked on the Vague, Trust, The Fresh & Onlys, Cuffs, Karkwa, Personal & the Pizzas & more in This Week in Indie

Article by Bill Pearis, Brooklyn Vegan, Posted in music | tour dates on April 22, 2011

jeudi 21 avril 2011

De l'utilité des disquaires spécialistes et indépendants

François Lafontaine, ex-disquaire et maintenant claviériste de Karkwa nous parle de musique, de curiosité et de découvertes !



Vidéo publiée par Musique Cité à Sherbrooke

mercredi 20 avril 2011

Karkwa en vedette américaine à New York

Karkwa est en vedette à New York
Photo d'archives Alain Décarie

Après avoir vu leur album Les chemins de verre réussir un impensable triplé dans le circuit des festivals au cours des huit derniers mois, les boys de Karkwa vont profiter pleinement des retombées de ces accolades, cette semaine, à New York.

Vendredi soir, le groupe québécois va s’offrir une performance au club Pianos, situé dans le Lower East Side de Manhattan. Le lendemain, ce sera le tapis rouge pour Jesus Henry Christ, présenté au Festival du film Tribeca fondé par Robert de Niro, pour la première du film produit par l’actrice Julia Roberts.

La chanson de Karkwa Le pyromane sera partie intégrante du long-métrage de Roberts. Le groupe offrira ensuite un set privé, au terme de la projection.

Rappelons que le disque Les chemins de verre a été couronné du prix Polaris (meilleur disque au Canada), d’un Félix (meilleur disque alternatif) et d’un Juno (meilleur disque francophone) depuis l’automne dernier.

Dans le même souffle, Karkwa participera dans les prochains mois aux Eurockéennes de Belfort, aux célébrations entourant la fête du Canada à Londres, au Festival Osheaga à Montréal et au Festival Airwaves, d’Islande, à l’automne.

Article écrit par Philippe Rezzonico, RueFrontenac.com, le mercredi, 20 avril 2011

Karkwa head stateside this week NYC show at Pianos, Tribeca film festival


Toronto, April 20 - It's been a very good run for Montreal rock band Karkwa. After winning the Polaris Music Prize in September 2010 for their fourth album Les Chemins de Verre (the glass pathways) they also received accolades at the ADISQ awards in their home province of Quebec taking home a Felix award for Alternative Album of the Year, and just this March, won Francophone Album of the Year at the Juno awards (one of two of their nominations.) 

They toured Ontario and Quebec, collaborated with the Royal Winnipeg Ballet in a tribute to Barney's Version at the Genie Awards, picked up new fans in Austin, Texas at SXSW, and were feted by a standing ovation at the Assemblée Nationale in the chambers of Parliament. 

After a slight pause to catch their breath in Montreal, the band heads this week to New York city to play a gig at Pianos on the Lower East Side this Friday, April 22 (9 p.m. tickets available here)  - making it very 'good' indeed - and on Saturday, April 23 they will attend "Jesus Henry Christ" - a film premiering at the Tribeca Film Festival, produced by Julia Roberts. The track "Le Pyromane" has been placed in the film. They will also play a private show for the film's after party following the screening.

Already released shows for the summer now include tour dates in France at TheEurockéennes de Belfort, a performance at Trafalgar Square in London England for Canada Day, a hometown celebration at the Osheaga Festival with more to be announced. This fall's announced plans includes an October stop at the Iceland Airwaves festival. 

Here's the music video for the track Le Pyromane:


Karkwa
Karkwa "Le pyromane"

Media Contact
Rebecca Webster
rebecca@webstermediaconsulting.com
416-562-5294

lundi 18 avril 2011

Karkwa dans l'oreille de Julia Roberts

Le groupe Karkwa sera présent à la première mondiale du film Jesus Henry Christ au Tribeca Film Festival à New York samedi. Leur chanson Pyromane fait partie de la trame sonore du film produit par Julia Roberts.

Comment leur chanson s’est-elle retrouvée là ? « La directrice musicale de FireWireMusic Company trippe sur leur musique. Elle a soumis le titre aux producteurs et maintenant c’est Julia Roberts qui aime Karkwa. Son mari et elle ont l’album et l’aiment beaucoup », affirme Philippe Archambault, directeur des communications d’Audiogram.

Karkwa profitera de son passage à New York pour se produire vendredi dans le Lower East Side au bar Pianos. Après leur passage au festival South by South West, le groupe veut développer le marché américain. Ils seront bientôt en tournée en Italie, France, Belgique, Suisse, Australie et en Islande.

Article de Marie-Joëlle Parent, Agence QMI, le 18-04-2011, photo Lawrence Arcouette/Agence QMI

vendredi 15 avril 2011

Karkwa at Iceland Airwaves 12-16 oct 2011

ICELAND AIRWAVES, Various Venues, Reykjavík, 12-16 Oct: Organisers have snagged Merill Garbus aka avant garde experimentalist Tune-Yards, to their ever-expanding roster, with Young Galaxy, Deathcrush and Karkwa also new introductions to the line-up.

The Vaccines, Beach House and Totally Enormous Extinct Dinosaurs are some of the acts already booked to appear at the eclectic world music showcase. www.icelandairwaves.is/

Karkwa, Les Cendres de Verre : Hallucinant !!

LE DOCUMENTAIRE LES CENDRES DE VERRE DE KARKWA
Pour les fans de Karwa montréalais c’était une grosse soirée hier avec un show surprise du band à L’Esco. Coup de couteau en plein cœur vendredi passé quand le barman me dit après un gros 10 minutes de vente de tix : “Le gars que t’as croisé dans la porte est parti avec les deux derniers”. J’ai quand même décidé que je resterais pas dans mon salon en m’organisant un moment Karkwa en allant au Cinema du Parc voirLes Cendres de Verre.
Les Cendres de Verre c’est un documentaire musical proposant des clips, des extraits lives, et des répétitions acoustiques tournées dans les semaines avant la sortie de la pièce d’art Les Chemins de Verre. C’est réalisé par Nathanaël Le Scouarnec qui a participé à Miroir Noir d’Arcade Fire, et a terminé dernièrement le projet “Burning” de Mogwai.
Je m’attendais pas à grand-chose parce que c’est un peu le modèle standard/typique d’un documentaire de band. Le générique commence sur La Piqure et nous garoche dans la galaxie étoilées, nous présente des explosions de peinture abstraites et de la boucane qui danse en suivant le beat. Comme quand la barre se ferme dans une montagne russe, je venais de comprendre que j’étais in pour toute une ride.
Je m’attendais à voir le band en studio pas mal plus qu’autre chose, mais finalement c’est l’inverse. On découvre le côté plus “on the road” de Karwka, et les dessous de tout ça. Ça permet pas mal de beaux moments comme voir Sagot qui gosse Le Pyromanesur la guitare sèche ou les gars qui s’obstinent encore à savoir si ça va être Vapeur ou boucane de Kérosène. Des moments où la machoire nous tombe, la chair de poule s’installe et le temps s’arrête. Un rappel à Québec que le band finit autour d’un feu devant la salle de spectacle suivi par la foule, ou L’acouphène dans une église avec les 4 frères Dalton acoustiques qui ont l’air d’attendre au bureau du directeur après un mauvais coup et François dos à eux qui se donne sur un orgue !! HALLUCINANT !!
Pour rester dans l’hallucinant, les prises de vues live sont à couper le souffle. On a l’impression qu’il y a 1000 caméras sur le stage en même temps. Le Scouarnec réussi aussi à laisser planer le mystère karkwa avec des prises de vues saccadées rapides qui font en sorte qu’on a besoin de revoir le plan 2-3-4-5 fois pour comprendre et ça nous amène à garder notre attention. Les clips aussi sont vraiment beaux. Marie tu pleures qui ressemble au vidéo qui tourne, mais une version impressionnante de Les Chemins de Verre avec une plante comme personnage principale est à couper le souffle.
Malheureusement c’était le dernier soir pour voir Les Cendres de Verre à Montréal, mais on va croiser les doigts pour que ce soit disponible en DVD. Je dois avouer que l’ambiance d’un cinéma était vraiment cool et donnait un côté trip à tout ça. Je vous laisse sur les paroles de Sagot dans le film “Le jour où y’aura plus de sourire sur le stage…ce sera la clé dans la porte !”
Article de RogerRavarger.com le 15/04/2011

jeudi 14 avril 2011

Karkwa : La belle aventure se poursuit

L'automne dernier, Karkwa recevait le Félix de l'album alternatif de l'année. Il y a quelques semaines, c'est un prix Juno qui s'est ajouté aux récompenses du groupe. Depuis la sortie de leur quatrième album Les chemins de verre, tout va pour le mieux. Le batteur Stéphane et le bassiste Martin sont emballés par la réception du public et par les critiques pour ce nouvel album. «Nous sommes surpris. Cet album s'est fait rapidement et spontanément. Nous ne savions pas ce que cela allait donner. De recevoir des prix, de vendre des albums et d'avoir des salles pleines c'est rassurant! Nous avons aussi donné quelques spectacles au Canada anglais, et de se trouver devant des gens qui nous découvrent, c'est un grand défi. Nous aimons reprendre le processus en bas de l'échelle. Tout le groupe est motivé par cette conquête d'un nouveau public!» Au Québec, l'auditoire s'est élargi. Les radios ont embarqué avec l'extrait Marie tu pleures et la demande est plus grande.

Récemment, le cinéaste français Nat Le Scouarnec a eu la bonne idée de filmer le groupe pendant quelques semaines. Il a réalisé Les cendres de verre, un documentaire qui relate leur vie de tournée sur scène mais aussi dans des moments de vie et des séances de travail de la formation. «Cette idée ne vient pas de nous. Le réalisateur nous a approchés et il voulait travailler avec nous. L'idée était bonne et nous sommes bien heureux du résultat. Ce film représente la dernière année et le travail accompli. Le projet appartient au cinéaste, c'est flatteur.»

Le nouvel album : Un défi sur scène

Vendredi soir, au théâtre Granada, Karkwa montera sur scène pour nous offrir son nouveau spectacle inspiré de Les chemins de verre. En studio, la formation a beaucoup travaillé sur les arrangements des nouvelles chansons. Il y a un grand souci du détail et beaucoup d'harmonies vocales. Sur scène, le défi est important. «Notre show propose des anciennes chansons réarrangées. Nous aimons retravailler notre matériel. Il y a de beaux éclairages et une belle mise en scène. Pour amener les titres du plus récent album, le travail a été plus laborieux. Nous ne cacherons pas que certaines chansons ne se trouvent pas encore dans le spectacle, nous y travaillons! Il faut revoir la présentation de quelques titres. Vendredi, il y aura peut-être quelques ajouts.»

Cet été, Karkwa souhaite participer à un grand nombre de festivals au Québec. Les gars aimeraient bien se trouver sur scène à la Fête du Lac des Nations. De plus, le 22 avril, la formation donnera un concert à New York. Pas question de se laisser freiner par les barrières de la langue! En juin, la formation fera ses valises pour un retour en Europe. Les Britanniques pourront les découvrir et le public français, qui a déjà craqué pour les mélodies accrocheuses de Karkwa, pourra les retrouver avec joie.

Article de Susan Léger journaliste culturelle 107,7 CKOI, dans Estrieplus.com le 14 avril 2011

Doux mélange de rock mélodique et de gazoline

Karkwa : Vue d'en haut

Alors qu'ils sont dans l'oeil de la tornade médiatique grâce aux succès du disque Les chemins de verre, les gars de Karkwa s'amènent en concert à Sherbrooke.

À peu de chose près, le parcours est sans faute pour Karkwa sur Les chemins de verre. Tout récemment, c'est le Juno du meilleur album francophone de l'année qui lui permettait de cocher une case de plus sur sa liste de bonnes nouvelles. Pour les membres de ce groupe de rock francophone, toute cette reconnaissance est bien accueillie; ils sont conscients du travail qu'il reste à faire. "Chaque prix est une vitrine non négligeable", résume le bassiste Martin Lamontagne. Obtenu l'automne dernier, le très canadien Polaris semble demeurer la plus grande source de fierté, "car ça n'a pas rapport avec l'industrie ou les ventes d'albums. C'est un truc de critiques de musique. Là, il ne faut pas que ça sonne prétentieux, car on disait ça aussi avant de gagner", précise Stéphane Bergeron, batteur du groupe.

Les gains hors Québec de Karkwa, ils sont bien réels, quoique parfois montés en épingle. En Europe, les deux musiciens parlent d'un succès d'estime. Quant aux États-Unis, la présence du groupe au texan South by Southwest ne fut pas miraculeuse. "C'est un gros bordel, au dire de Bergeron. T'as plus de chances d'y pogner un contrat en Pologne qu'un show à Chicago." "En fait, t'as plus de chances d'y pogner un down", ajoute son acolyte pour se moquer des mauvaises conditions techniques de l’évènement. Reste que tout ce branle-bas mène à une enviable médiatisation. "Quand on revient ici, nos blondes nous disent qu'il s'est passé plein d'affaires, qu'il y a eu plein d'articles sur nous, raconte Bergeron. Par paranoïa, je me dis qu'il faudrait slacker un peu, que le monde va commencer à être écoeuré ben raide. (rires)"

Sans être concrète, la pause qui mènera au prochain album ne devrait donc pas trop se faire attendre, quoique les offres de concerts affluent comme jamais. "Avant, on prenait tout ce qui passait quand ça passait. Là, on fait attention pour aérer nos affaires. On réussit à avoir un capital bonheur qui a de l'allure. Dans le band, le bout qu'on préfère, c'est l'arrangement, mais on peut aussi être contents de faire un peu de camion", avoue Bergeron. Doux mélange de rock mélodique et de gazoline.

Article de Matthieu Petit, Voir.ca, le 14 avril 2011

mercredi 13 avril 2011

Karkwa en tournée en France cet été et sortie de l'album en automne

Extrait du message sur le Facebook de Lara Orsal d'IVOX :

Pour ne rien vous cacher, cela fait des mois qu'on a envie de publier ce communiqué... Nous avons donc, enfin (!!!), l'immense plaisir de vous annoncer que Karkwa sera en tournée en France à l'été et à l'automne 2011, et que l'album "Les Chemins de Verre" sera disponible dans l'hexagone à l'automne !!! 

KARKWA
: En Tournée :
le 21/06/2011, Fête de la Musique, place de la Bastille (Paris)
le 29/06/2011 à la Maroquinerie (Paris)
le 03/07/2011 aux Eurockéennes de Belfort
le 07/07/2011 en plein air, à Orléans
+
"Les Chemins de Verre"
Sortie automne 2011

(...)

En France, l'année 2011 sera celle d'une tournée estivale, de la sortie de l'album "Les Chemins de Verre" à la rentrée, et d'une nouvelle tournée à l'automne (dont les dates seront annoncées ultérieurement). Les premières dates de concerts que l'on peut annoncer sont :

le 21/06/2011, Fête de la Musique, place de la Bastille (Paris)
le 29/06/2011 à la Maroquinerie (Paris)
le 03/07/2011 aux Eurockéennes de Belfort
le 07/07/2011 en plein air, à Orléans.

--------------------------------------------------------------------------------
Si vous souhaitez assister à l'un des concerts et/ou rencontrer le groupe, si vous avez la moindre question, n'hésitez pas, je suis à votre disposition !
Passez une chouette journée,
lara@ivox.fr

Karkwa à la plage, des Eurockéennes le dimanche 3 juillet 2011


Multi-récompensé (meilleur clip, meilleur spectacle) la pop canadienne version Radiohead affole déjà les milieux indés et bientôt le monde entier

Karkwa a plusieurs cordes à son arc. Facile. Mais comment présenter autrement ce quintette québécois au charme troublant ? Acclamés outre-Atlantique, ces proches de Brigitte Fontaine ou Patrick Watson se situent à la croisée de drôles de chemins, quelque part entre Malajube, Dionysos et Arcade Fire. Les albums se suivent, ne se ressemblent pas mais accumulent les récompenses. Leurs concerts, eux, sont de surprenantes explosions mélodiques, durant lesquels la bande menée par Louis-Jean Cormier fait valser les chœurs, fumer les guitares et virevolter la finesse. Cette pop francophone, à rendre plus d’un public aphone, affole déjà le monde entier - ce serait dommage de passer à côté !

mardi 12 avril 2011

Les Cendres de Verre, rockumentary sur Karkwa

Crédit photo : André Guérette

Date de l'article : Mardi 12 avril 2011, Auteur: Véro Voyer, scène1425.com

C’est le créateur de la Blogothèque, Nathanaël Le Scouarnec, qui est derrière la caméra des Cendres de Verre. Ça semble être un clip, mais un poil plus long que le format habituel : il dure cinquante minutes. Cette aventure visuelle nous permet de suivre Karkwa en tournée entre deux beauty shots sur le son de leur quatrième album, Les chemins de Verre.

Un rockumentary, c’est le film au service de la musique. Rien à voir avec les musicographies de Musimax, on nous présente pas l’histoire des membres du groupe, mais plutôt leur manière de travailler, leur manière de vivre en tournée.

Qu’un musicien rush sur une chanson juste avant d’embarquer sur scène ou que le groupe termine un spectacle en traversant la foule jusqu’à sortir de la salle pour finir la chanson près d’un feu l’hiver, tout est filmé. Ce documentaire intimiste nous révèle l’envers de la tournée et quelques moments cocasses comme quand le claviériste de Karkwa, François Lafontaine, s’amuse sur une orgue dans une église. Les cendres de verre nous amènent dans les loges, sur la scène ou près du public, on explore plusieurs facettes du métier de musicien.

dimanche 10 avril 2011

Film review: Karkwa: Les Cendres de verre


Writer/Director: Nathanaël Le Scouarnec
Producer: Sandy Boutin
Music documentary, 51 minutes
French

Karkwa: Les Cendres de verre (Ashes of Glass) is a portrait of the Polaris Prize-winning Montreal-based band Karkwa filmed in the weeks before the release of their fourth album Chemins de verre (Road of Glass). Not so much a documentary as it is an episodic music video/concert film with some behind-the-scenes moments, it nonetheless paints an interesting picture of the band.

Often described as a Quebec Radiohead, their music is perhaps better. I've not been terribly fond of Radiohead's recent electronica, and Karkwa's performances lean towards the acoustic and singing in harmony. Their compositions are well-shaped and have form and direction which are too often missing in the repetitiveness of contemporary pop songs.

They exude a great deal of charisma and the audiences clearly enjoy themselves -- singing along with the choruses, dancing, and even marching out of the venue into minus-20-degree weather with the band during an encore. Karkwa obviously enjoy themselves too, laughing and smiling throughout their performances.

Karkwa: Les Cendres de verre played to sold-out screenings during the recent Festival international du film sur l'art (FIFA). If you missed it then, you should try to catch it in theatres over the next little while. Fans of the group will enjoy it, but so too will those who want to discover an exciting band that deserves greater acclaim.

Karkwa: Les Cendres de verre will be playing at Cinéma du Parc (3575 Avenue du Parc, Montreal) from April 9th to 14th preceded by short film Opasatica, as well as at Théâtre Petit-Champlain (68 Rue du Petit Champlain, Quebec City) on April 20th

SATURDAY, APRIL 9, 2011 by CHINO KINO

vendredi 8 avril 2011

La poésie de Karkwa en images

Les cendres de verre 

Article de Cédric Bélanger, Agence QMI, Canoe.ca, le 08-04-2011 

Il est de ces rencontres, dans le milieu de la musique, qui initient des collaborations inspirantes, comme celle entre les gars de Karkwa et le réalisateur français Nathanël Le Scouarnec, dont le résultat est le documentaire Les cendres de verre.

Tourné avant la sortie, à l’hiver 2010, de l’album Les chemins de verre, le tournage de ce documentaire, qui prend l’affiche cette semaine, est un projet qui s’est présenté «tout naturellement», selon le cinéaste...

[Critique] Karkwa et le superbe document’art Les cendres de verre

Depuis sa présentation au FIFA à la 5e salle de la Place des Arts, Les cendres de verre – film produit par Karkwa et réalisé par par Nathanaël Le Scouarnec – emballe le public, et pour cause! Il arrive en salle dès demain – 9 avril – au Cinéma du Parc, à Montréal.

Par Benoit Bisson le 8 avril 2011, le buzz.info

Si, dans les nombreux textes déjà écrits sur Les cendres de verre, on nous en parle comme d’un documentaire ou d’un documentaire musical, je n’arrive tout simplement pas à y coller ces étiquettes. Je préfère plutôt y aller d’un néologisme – un document’art: une réalisation cinématographique qui ne se limite pas à documenter le réel, visant plutôt à saisir autant l’essence artistique du sujet que sa réalité.

Les documentaires suivant artistes et groupes musicaux sont légion. Qui n’a pas eu sa dose de coulisses, de confidences avant le show, de coup d’œil indiscrets sur la vie ‘privée’ de l’artiste? S’il y a une chose que l’on ne retrouve pas dans Les cendres de verre, c’est bien cet exercice de voyeurisme pour fan gaga ou un simple rendu d’un spectacle dont on arrive à peu près jamais à saisir l’intensité, trop occupé à tripper sur la technique de tournage que sur le contenu artistique.

Dès la première image, Les cendres de verre prend son envol sur un ton résolument artistique. Difficile effectivement de ne pas avoir La piqûre devant le maelström d’étincelles qui nous fait plonger dans l’univers de Karkwa et, pendant 51 minutes, Nathanael Le Scouarnec dépeint autant l’émotion que le sujet, et c’est ce qui séduit le plus. Nul besoin d’entrevues pour saisir l’atmosphère au sein du groupe. Il suffit d’un regard sur quelques moments de pratique, avant un show, quand on travaille à apprivoiser une toute nouvelle création, ou d’un rappel sur une scène extérieure à Québec. Le thermomètre indiquait peut-être -20 Celsius, mais la chaleur qui se dégage entre le groupe et le public réchauffe amplement l’atmosphère.

"Le jour où il n’y aura plus de sourires entre nous sur le stage, ça va être la clé dans la porte"- Julien Sagot

Et il y a tout le reste: l’intégration de clips vidéo de chansons et surtout, le brillant montage. C’est vraiment là que tout prend vie, dans la façon dont Nathanaël Le Scouarnec (assisté d’Hedwige Dhénain et de Samuel Rozenbaum) a monté le tout. Si la musique de l’album qui était en cours de création au moment du tournage – Les chemins de verre – est le fil conducteur, c’est la réinvention visuelle combinant clips et montages de prestations qui fait oublier l’habituel et nous plonge littéralement au coeur de la musique et, par le fait même, au coeur de Karkwa.

Qu’est-ce que ça donne, au bout du compte? Cinquante-et-une minutes qui s’envolent trop vite, cinquante-et-une minutes où des créateurs d’émotions visuelles et des créateurs d’émotions musicales on su créer un véritable document’art.

Les cendres de verre, produit par Karkwa (producteur délégué Watch Your Steps), une réalisation de Nathanaël Le Scouarnec, prend l’affiche du 9 au 14 avril au Cinéma du Parc.

lundi 4 avril 2011

Arcade Fire et Karkwa champions du Web

Photo d'archives Pascal Ratthé

Si on exclut les ventes d’albums en format CD pour ne conserver que les copies numériques écoulées via les services tels iTunes et Puretracks, le portrait change considérablement. The Suburbs, des pionniers de l’indie-rock Arcade Fire, est ainsi l’album qui s’est le plus vendu sur le Web l’an dernier au Québec, tout juste devant Better In Time de Bobby Bazini. Arcade Fire a été parmi les champions des ventes de copies numériques. Les chemins de verre, de Karkwa, arrive au 3e rang, une popularité qui n’est sans doute pas étrangère à l’accueil génial réservé au disque ici et dans le reste du Canada . Pink Martini (Joy To The World) et Radio Radio (Belmundo Regal) ont respectivement terminé l’année aux 4e et 5e rangs.

Extrait de l'article "Ventes d'albums au Québec — Eminem champion incontesté, Arcade Fire domine le WebÉcrit par Philippe Meilleur, le Lundi, 04 avril 2011, rueFrontenac.com

[Video] Louis-Jean Cormier du groupe Karkwa en entrevue sur TVA

Share

Publié le 4 avril 2011

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.