Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

mardi 30 juin 2009

MusiquePlus reçoit Karkwa : Émission intégrale.



Date : 30/06/2009

Marie-Pierre Arthur Entrevue

Son disque éponyme sorti en février constitue l'une des belles surprises de la première moitié de 2009. Entre sa prestation au controversé spectacle de l'Autre St-Jean et celui des FrancoFolies le 7 août prochain , nous avons rencontré Marie-Pierre Arthur dans un café de la rue Ontario. (...)

Z: Tu as côtoyé et travaillé avec plusieurs artistes. Lequel ou laquelle a eu le plus d'influence sur le son de ton album?

MPA: Aucun en particulier je dirais. Tous les artistes avec qui j'ai travaillé son passablement différents. Ariane Moffatt ne sonne pas comme Kevin Parent et Stefi Shock n'a pas le même son qu'Edith Butler (Rire). Je ressemble plutôt à ce que j'écoute en majorité soit du folk minimaliste. Mon chum me nourrit beaucoup aussi. On écoute pas mal de vieille musique comme du Patsy Cline. Sinon je m'intéresse de plus en plus à la musique scandinave, particulièrement Lykke Li et Sigur Ros. C'est très inspirant.

Marie-Pierre Arthur sera en spectacle le 1er juillet dans le cadre de la Fête du Canada au parc Jacques-Cartier à Gatineau et le 7 août prochain dans le cadre des FrancoFolies en première partie de Karkwa au Métropolis.

Extrait de l'article "Entrevue - Marie-Pierre Arthur" de Mathieu Valiquette, Zik.ca, le 26 juin 2009

La plus belle découverte de Beauregard ?

« Un tour de + » dans la prog du 3 et 4 juillet avec Paul Langeois, directeur et programmateur du Big Band Café et du festival Beauregard. (....)

Et la + belle découverte de Beauregard ? On ne pourra le savoir qu’après le festival (Rire), mais comme ça, sur le papier je miserai bien sur Karkwa

Extrait de l'article Festival Beauregard : "GOSSIP SERA LE CONCERT LE PLUS PECHU" de JF H., le bouffon.org, le 30 juin 2009

lundi 29 juin 2009

MusiquePlus reçoit Karkwa

Québec attend 100 000 montréalais à son festival

À Montréal, les festivals pullulent. Ça débute avec le Mondial choral à Laval, suivi du FIJM et de Juste pour rire. Ça déboule comme ça jusqu’à la fin de l’été. Pour le directeur général du Festival d’été de Québec, celui-là même responsable du fameux 400e de la capitale nationale, Daniel Gélinas, peut importe le nombre d’événements offerts aux Québécois, chacun a sa personnalité propre.

«C’est une question de choix, dit-il. Certains préfèrent aller au jazz (l’événement est en même temps que le FEIQ) marcher dans les rues, d’autres préfèrent se baigner dans un milieu festif où ils peuvent voir de la grosse vedette.»

Et de la «grosse vedette», il y en a au FEIQ. Côté international, on compte notamment Sting, Loreena McKennitt, Sean Paul, Plácido Domingo, Ice Cube, Indochine, Styx et même Kiss. Côté québécois, seront tour à tour présents les Daniel Bélanger, Bruno Pelletier, Pierre Lapointe, The Lost Fingers, Karkwa et Malajube.

C’est sans compter tous les spectacles de musique du monde qui enveloppent la programmation et les curiosités telle la performance du funambule Ramon Kelvink Jr, qui traversera le ciel de Québec, entre le Château Frontenac et l’édifice Price, sans filet. (...)

Extrait de l'article d'Agnès Gaudet pour RueFrontenac le lundi, 29 juin 2009

dimanche 28 juin 2009

musique d’outre vagues

Karkwa - Le Volume Du Vent

Laissons nous transporté par ce rock atmosphérique et mélodique venue d’outre vagues, bien au delà des mers, de cette autre France que l’on nomme Québec et découvrons ce combo que l’on aurait aimé pouvoir venter comme l’une des plus belles trouvailles hexagonal, ce groupe qui nous rend une nouvelle fois jaloux de ces gens à l’accent qui chante … Karkwa, ou l’art et la manière de flirter du coté de ces icônes pop-rock qui font la pluie et le beau temps aussi bien dans l’hémisphère sud que dans l’hémisphère nord … Ecoutez Karkwa et vous ne pourrez éviter la comparaison saisissante avec un groupe tel que Radiohead … Ces effluves qui parsèment leur troisième album en date, « Le volume du vent », transpose cette sensation de profondeur en musique pour porter l’auditeur dans une sorte de transe organique éblouissante …



[ Gabnews: Joli commentaire trouvé sur un blog dont je ne donnerai pas l'adresse car il comporte des liens illégaux]

[k]

Sur ebay.ca

KARKWA - Self-Titled - PREMIER Mini-CD 2002
- 6 Tracks!
  • Mélodrames
  • Hold-Up
  • Tableau Africain
  • Végétation I
  • Végétation II
  • Poisson Cru

Entre pop et post-rock

Depuis un peu plus de 10 ans, Karkwa propose une musique douce entre pop et post-rock et en trois albums s'est construit une base solide de fans au Québec, en Europe, ils sont nettement moins connus malgré leurs participations régulières à différents festivals, cet été, ils repassent de ce côté-ci de l'Atlantique (Festival Beau Regard à Caen, Francofolies, Dour, Paléo Festival et Nouveau Casino à Paris), l'occasion d'étudier en vrai Le volume du vent.

Karkwa, Francofolies, Dour : ECTC : Karkwa

Posté par Oli. sur W.Fenec le 28/06/2009

samedi 27 juin 2009

Le spectacle de la Saint Jean sur TV5 France le vendredi 3 juillet à 00:25

LE GRAND SPECTACLE DE LA FETE NATIONALE A MONTREAL

Guy A. Lepage est cette année l'animateur du grand spectacle donné à l'occasion du 175e anniversaire de la fête nationale du Québec. Il « saluera, en chansons, la voix du peuple québécois qui, depuis 1834, exprime sa volonté de vivre et de s'épanouir en français en terre d'Amérique ». Les artistes invités interpréteront non seulement leurs succès, mais aussi de grands classiques de la fête nationale. Un hommage sera également rendu à certains groupes québécois : Corbeau, Beau Dommage, Les Colocs, Octobre et Les Classels. En 1974, le spectacle « J'ai vu le loup, le renard, le lion » réunissait Robert Charlebois, Gilles Vigneault et Félix Leclerc, à la "Superfrancofête! ». Pour marquer le 35e anniversaire de cet événement, des artistes interpréteront des succès de leurs aînés.

Invités :
- La Bottine souriante
- Karkwa
- Zébulon
- Ariane Moffatt
- Florence K
- Marie-Mai
- Eric Lapointe
- Les Porn Flakes
- Suzanne Clément

Un spectacle enregistré le 24 juin 2009 au Parc Maisonneuve, à Montréal.
Présentation : Guy A. Lepage ; réalisation : Daniel Laurin.

Année : 2009

Durée : 90'

Numéro de l'épisode : 1

Nombre d'episodes : 1

Ariane et Karkwa à la St Jean

A voir sur Espace Mo'Fan, [ le blog soeur ;-) ] plusieurs extraits vidéo du spectacle de la Saint-Jean avec Ariane et Karkwa. A titre d'exemple voici la Façade :



Sharp and plentiful, that was Karkwa


Live !

I was impressed by the fact that Vancouver’s Francophone Summer Festival had the insight to invite such great bands as Karkwa and Malajube rather than the usual more “traditional” Quebec bands/acts. Consequently, it was my first time attending the annual live concert and I was not disappointed by the two opening acts, which were to be followed by Pierre Lapointe, to whom I did not pay attention.

Of course, Malajube was a rather obvious choice considering their acclaimed international success that has transcended language barriers. What was interesting is that they opened the concert at 17h sharp, playing in front of a tiny crowd, as it was still quite early. They are a well-oiled tour machine and played heavier than what you may find on their albums. Furthermore, the vocals were not as toned down as on their studio recordings so all in all it was a somewhat different sound, which I enjoyed very much.

Karkwa was who I came to see and they did not let me down, although you could tell they had less stage experience. Lead singer-guitarist Louis-Jean Cormier had a great presence and with the help of keyboardist François Lafontaine communicated great energy. They also chose to play heavier versions of their songs, which I found quite appropriate considering it was a live outdoor show. Their performance lived up to their name, which is according to Wikipedia a phonetic rendering of carquois, the French term for a quiver of arrows. Sharp and plentiful, that was Karkwa.

The only downside to these shows is that I now wish I had live recordings to listen to instead of only their studio albums. Hint, hint. Anyone listening?

Article from Thought Patterns, Blog by Emanuel, Posted on 06/26/09

vendredi 26 juin 2009

Karkwa Backstage... Ils ont la Rock Attitude!!!



Voir les photos de Patrick Cormier du spectacle de la fête nationale de la St Jean 2009, particulièrement bien entendu celles consacrées à Karkwa et à leurs amis :

Des musiciens hallucinants

PIERRE LAPOINTE AVEC MALAJUBE ET KARKWA

Après trois performances en quatre ans au Pigeonnier, Pierre Lapointe accédera aux grandes ligues, cette année, alors qu’il s’est fait offrir rien de moins que les Plaines, pour la soirée de clôture de surcroît. Le jeune homme de 27 ans partagera la scène avec Malajube et Karkwa, deux groupes qu’il adore.

«J’ai déjà dit que Malajube était le meilleur groupe rock indépendant de Montréal depuis Me, Mom & Morgentaler. Je ne m’étais pas trompé. Quant à Karkwa, j’ai un respect immense pour eux. Ce sont des musiciens hallucinants et leurs textes le sont tout autant. Être associé à eux pour un spectacle sur les Plaines, c’est vraiment agréable», dit celui qui présentera une version assez fidèle du spectacle qu’il trimballe au Québec depuis la sortie de son troisième album, Sentiments humains.

«Il y aura peut-être de légers changements, mais sans plus. Il y a quelque chose d’avantageux à présenter ça ainsi. Ça nous permet de jouer entre les chansons et d’être plus naturels

Extrait de l'article "La belle histoire" de Cédric Bélanger, le Journal de Québec, le 27-06-2009

Une élégante apocalypse

Si une image vaut mille mots, alors Pawa Up First écrit des romans-fleuves.

Dès la première mesure de The Outcome, troisième album de Pawa Up First, paru en mai dernier, un rideau de velours noir s'ouvre sur des musiques denses, soyeuses, riches. Les montées épiques de Cold on the Trail nous font entrer dans le monde d'un super-héros tourmenté, le Batman de Tim Burton ou quelque chose comme ça. "Ah oui, c'est ce que tu imagines? lance Mathieu Pontbriand (membre fondateur et basse). Chaque personne a son interprétation. Quand j'écoute Territorio, je vois un désert mexicain, un long périple et quelqu'un qui essaie d'arriver à destination mais se perd dans le néant. C'est comme un road movie qui ne finit pas. Quand le M.C. embarque (Boogat), je pense alors à une ville déserte où il s'est passé quelque chose. Le gars court dans la ville, essaie d'en sortir, mais il ne sait pas où il s'en va..."

The Outcome plonge l'auditeur dans une zone d'ombre, où ce n'est pourtant jamais complètement la nuit noire. "C'est un album qui paraît assez sombre, mais il y a toujours une petite lueur qui brille." Si l'ancrage post-rock va souvent de pair avec une certaine lourdeur, dans le monde en noir et blanc de la formation montréalaise, on ne se sent jamais écrasé. "C'est lourd, mais énergique. Il n'y a rien de dissonant. Les mélodies peuvent être dark sans que ça tombe dans le défoulement."

Pour Mathieu Pontbriand, PUF vient de lancer son album de la maturité. "C'est un retour aux sources. Introducing New Details (2006) était presque un album de groupe, le résultat d'un collage d'idées: un patchwork. On a décidé de revenir à une plus grande unité avec The Outcome. Serge Nakauchi Pelletier a composé la préproduction seul; ensuite, on y a greffé nos idées. Je sens que le band est à son meilleur."

Si PUF a pu apparaître comme une formation à géométrie variable, "maintenant on est bel et bien cinq. Le noyau, ça demeure Serge et moi, auquel s'ajoute une deuxième couche de musiciens (Sandy Belfort, Malcolm Bauld, Daniel Bédard). On peut jouer avec une troisième couche qui comprend les M.C., un trompettiste et Julien Sagot, souvent en tournée avec Karkwa."

À voir si vous aimez : Torngat, Tortoise, Below the Sea

Article de Marie Héléne Poitras, Voir.ca, 25 juin 2009

jeudi 25 juin 2009

Un air de renouveau au parc Maisonneuve

Les Québécois ne pouvaient espérer une plus belle journée pour célébrer la 175e édition de leur Fête nationale, eux qui ont exhibé dans l'allégresse drapeaux bleus et coups de soleil hier, au parc Maisonneuve. Et le nouvel animateur du Grand spectacle de la Saint-Jean, Guy A. Lepage, a sûrement soufflé - et sué - un coup en constatant que le ciel, bleu Québec au-dessus des têtes des 250 000 spectateurs (selon les organisateurs), ne viendrait pas gâcher son premier spectacle.

Après le «cycle Brathwaite» de la Fête nationale montréalaise, Lepage, qui lui succédait, a répondu aux attentes en imposant ce ton à la fois drôle et cinglant qu'on lui connaît. Un ton qui, soit dit en passant, se mariait bien avec la facture musicale de la soirée, décidément plus rock que par les années précédentes, plus punchée, bien desservie par une sélection d'artistes venant à la fois de la pop fédératrice (Marie-Mai) et de la frange plus avant-gardiste (Karkwa) de notre musique populaire.

Preuve que notre Saint-Jean a retrouvé de l'aplomb, on a choisi de lancer le spectacle à 21h avec J'ai l'rock and roll pis toé, classique d'Offenbach, propulsé par Éric Lapointe, Marie-Mai, Ariane Moffatt, Karkwa, Zébulon et le reste de la bande de musiciens fleurdelisés, accompagnés par ces cols bleus (à ne pas confondre avec les cous bleus...) du rock que sont les Porn Flakes. Surfant sur ce premier élan, Marie-Mai a ensuite canardé Mentir, et la fête était lancée.

Le gros rock qui garde son public sur la touche n'était pas que le seul plat au menu de la soirée: Ariane Moffatt, revenue de son exil parisien, nous a fait danser sur son succès Je veux tout, La Bottine Souriante (qui a donné une longue performance plus tôt dans la journée) nous a fait giguer grâce à La Grand' Côte, alors que Florence K. nous offrait Las Calles del sur un ton de pop-jazz cubain.

Les moments qu'on garde en souvenir? Ariane et Karkwa entonnant Mille après Mille de Gerry Joly durant ce pot-pourri «Coups de coeur» ... qui s'est conclu par un duo Lepage-Marie-Mai chantant Tourne la page de René et Nathalie Simard! Aussi, le pot-pourri des groupes marquant de la pop québécoise était particulièrement réussi, alors que les chanteurs se sont échangé Illégal, Le Picbois, La Rue Principale et La Maudite Machine, cette dernière interprétée par Karkwa. Depuis le temps qu'on les compare à Octobre! (...)


Extrait de l'article de Philippe Renaud, La Presse,Publié le 25 juin 2009

Repetition Saint Jean 2009

Cliquez sur la photo pour voir le diaporama des repetitions de la Saint Jean 2009 par Supersyl08 sur Flickr :

Une fête plus rock et plus engagée

L'animateur Guy A. Lepage avait annoncé que le grand spectacle de la Fête nationale serait tonifié, plus rock et engagé que par les années passées: il le fut.

Ce qui n'a pas empêché la traditionnelle bamboula du parc Maisonneuve de se dérouler hier sans anicroche, linguistique ou autre.

Éric Lapointe a donné le ton aux festivités en entonnant d'entrée de jeu J'ai l'rock n'roll pis toé, vieux succès d'Offenbach qui dit qu'«à soir, faut qu'ça brasse». Dont acte.

Autour de l'animateur Lepage et du groupe Porn Flakes, qui assurait l'assise musicale du spectacle, les invités se sont généralement exprimés la pédale au plancher. En clair: l'heure était aux chansons qui bougent et font bouger, plus lourdes que légères, vitaminées dans la forme.

Entre les Je veux tout d'Ariane Moffatt, Les Malheureux ou Belle dans tête (poussée par un Lapointe en santé visible), les artistes ont notamment participé à un pot-pourri de quelques coups de coeur: J'entends frapper (Marc Déry), Mes blues passent pu dans porte (Lapointe), Mille après mille (Moffatt et Karkwa), la Danse à Saint-Dillon (La Bottine), ou même... Tourne la page, succès lointain de René et Nathalie Simard. (...)

L'ensemble de la prestation a été bien accueilli par le public, venu d'abord et avant tout pour faire la fête. Le rythme hachuré par les pauses publicitaires à la télévision était plutôt fluide sur place. Dans le lot, les performances d'Éric Lapointe, Marie-Mai, Karkwa et Suzanne Clément -- auteure d'un texte patriotique senti -- ont été particulièrement appréciées.

Les organisateurs ont annoncé une foule de quelque 250 000 personnes au cours de la soirée. Le spectacle de cette 175e Fête nationale s'est déroulé au terme d'une journée chaude et ensoleillé, ciel bleu immaculé pour l'occasion. (...)

Extrait de l'article de Lisa-Marie Gervais et Guillaume Bourgault-Côté, Le Devoir, Édition du jeudi 25 juin 2009 ; Photo: Pedro Ruiz

Un virage rock pour la Fête nationale

Animée par Guy A. Lepage avec pour groupe maison les Porn Flakes, la Fête nationale a pris des airs rock au Parc Maisonneuve mercredi soir. La 35e édition du Grand spectacle, sous le thème Une voix qui porte, a vu défiler une belle brochette d’artistes.

Éric Lapointe, Ariane Moffatt, Marie-Mai, Karkwa, Florence K, Zébulon et La Bottine Souriante ont multiplié les prestations enlevantes. Ils ont enchaîné leurs succès mais ont également rendu hommage à nos grands de la chanson québécoise, des Colocs à Corbeau en passant par Beau Dommage. En cette 175e année de la Saint-Jean-Baptiste, à voir un tel concentré de talent sur une même scène, les Québécois ont eu de quoi être fier de leur patrie.

L’intense énergie de la foule massée y était certainement pour quelque chose puisqu’une incroyable chimie s’est installée entre les artistes, qui n’ont pourtant bénéficié que d’une seule répétition tous ensemble. (...)

Extrait de l'article de Marie-France Pellerin/Agence QMI, le Journal de Québec le 24/06/2009

mercredi 24 juin 2009

Karkwa de retour au Bota

Vendredi 30.10.09 20:00 Witloof Bar

Karkwa
, rock • pop • alternatif

Les Canadiens reviennent au Bota après un formidable concert aux Nuits.

Pour son troisième album, Karkwa, inspiré par Radiohead, voulait refléter la tourmente de l’hiver québécois. Le rock souffle tel le blizzard sur «Le Volume du Vent», récit de l’errance d’âmes perdues dans la tempête dont les voix se mêlent en une inquiétante polyphonie. Sur scène, le groupe multiplie les collaborations avec, par exemple, Joseph Arthur ou Stuck in the Sound.


  • Maison de disque :
  • Label : Audiogram
  • Origine : Canada
Karkwa :
  • Stéphane Bergeron
  • Louis-Jean Cormier
  • François Lafontaine
  • Martin Lamontagne
  • Julien Sagot

Karkwa - Francophone Festival - Vancouver

Karkwa - Francophone Festival, 13 photos par Lauren Keogh sur Flickr

cliquez sur l'image pour voir le diaporama

Dans les loges de Karkwa

Sur Musiqueplus, Date : 23/06/2009

Karkwa nous accueille dans leur loge pour une interview quelques moments après leur concert.




A suivre le vendredi 26 juin à 22h30 une prestation de 30 minutes de Karkwa à "Musique plus recoit"

mardi 23 juin 2009

Karkwa vu par Tintinetmilou

Deux autres photos de Karkwa au festival d'été de Vancouver, cette fois-ci par "Tintinetmilou", cliquez sur les vignettes pour voir les agrandissements :




Confessions de Karkwa

Sur Musiqueplus.com interview video [ de 2:23 à 3:05] de Karkwa (Stéphane et Louis-Jean) entre autres

Confessions: La Fête nationale

Confessions: La pratique du Grand spectacle de la Fête nationale à Montréal au Parc Maisonneuve avec la Bottine Souriante et Zébulon qui se joignent à : Éric Lapointe, Ariane Moffatt, Marie-Mai, Karkwa, Florence K et Les Porn Flakes.

Date : 23/06/2009


Karkwa vu par Ken Eisner





Diaporama Flickr ici

[mention spéciale pour Beaudoin ;-)]

Photo de longueur d'ondes

On a plein d’amis musiciens anglophones


L’Autre St-Jean fait réagir les artistes

Les répétitions allaient bon train hier au parc Maisonneuve en prévision du Grand spectacle de la fête nationale à Montréal.

Le nouveau maître de cérémonie, Guy A. Lepage –qui succède cette année à Normand Brathwaite – et ses amis artistes Éric Lapointe, Ariane Moffatt, Marie-Mai, Karkwa, Florence K et les Porn Flakes avaient déjà le cœur à la fête et semblaient détendus à l’approche des célébrations de demain.

Malgré cette atmosphère festive, les participants du gros party de la Saint-Jean-Baptiste avaient tous leur mot à dire sur la controverse qui a éclaté la semaine dernière concernant la participation de deux groupes anglophones à L’Autre St-Jean, le nouveau spectacle alternatif à celui du parc Maisonneuve.

«En tout cas, ça va leur avoir fait toute une pub! a souligné à la blague le chanteur de Kar­kwa, Louis-Jean Cor­mier. Nous, on a plein d’amis musiciens anglophones qui sont souverainistes et qui aimeraient beaucoup pouvoir chanter à la Saint-Jean!»

De son côté, Ariane Moffatt a déploré le cirque médiatique qui a entouré l’affaire, mais a tout de même voulu souligner que la fête nationale était une des rares occasions que les Québécois avaient de célébrer la francophonie.

«Les anglophones sont des Québécois, a-t-elle affirmé. Cependant, il ne faudrait pas que la fête nationale perde son caractère francophone.» (...)

Extrait de l'article de Geneviève Vézina-Montplaisir, Métro le 23 juin 2009

Fete nationale : Ariane Moffatt fera un duo avec Karkwa

Répétitions pour la Fête Nationale

Aujourd’hui, au Parc Maisonneuve, avaient lieu les répétitions du spectacle de la fête nationale. C’était l’unique occasion pour tous les artistes de s’exercer ensemble sur scène. Bien que la liste des chansons qui seront interprétées demeure top secrète, nous savons que J’ai l’rock’n’roll pis toé d’ Offenbach fera partie des célébrations puisque les artistes l’ont chantée sur scène. (...)

À quelques jours de la grande fête

Les artistes s’affairaient comme de petites abeilles sur la scène: en un seul essai, ils doivent mémoriser leurs déplacements, prendre possession de la scène mais surtout la partager avec d’autres artistes.

«Le jour du spectacle, on sent l’adrénaline monter, l’intensité du peuple, mais en répétition on se concentre sur tous les petits détails», a affirmé Ariane Moffatt, qui fera un duo avec Karkwa.

Les artistes soulignent que dans ce genre de grande fête de la musique, il ne faut pas s’attendre aux versions originales de leurs chansons, car c’est l’occasion pour eux de faire des mélanges et des réarrangements.(...)


Extrait de l'article de Vanessa Schneider / 7Jours 2009-06-22 «Tout me convient dans le spectacle» -Guy A. Lepage

lundi 22 juin 2009

25 ans de Petite-Vallée sur TV5.ca



Vendredi 10 juillet 2009 | 13h00 sur TV5 Quebec

En 2007, le Festival en chanson de Petite-Vallée a célébré son 25e anniversaire. Pour souligner l'événement, un spectacle grandiose a été présenté le 11 août 2007. Parmi les artistes présents, Daniel Boucher, Vincent Vallières, Catherine Major, Louis-Jean Cormier (Karkwa) et Yann Perreau. L'émission présente aussi le témoignage des artistes.
  1. Année de production : 2007
  2. Pays d'origine : Canada
  3. Durée : 82 min

Petit retour sur l'événement Répercussions

Photo de la conférence de presse :



Le 3 juin, au Théâtre du Cégep de Trois‐Rivières, quatre jeunes de la rue ont participé au projet de réinsertion sociale « Répercussions » se produisant sur scène avec le groupe Karkwa. Les fonds amassés lors de ce spectacle bénéfice iront aux organismes chapeautant le projet, soit Point de rue, ainsi que Les Ateliers Art‐Go, afin de perpétuer leur mission.

Karkwa en illustration du podcast 133 des Inrocks !

Les Inrocks Podcast 133 en écoute

Des brumes magiques de Sparklehorse et Dangermouse aux synthétismes uppercutants d'Amanda Blank, des bises fabuleuses de Karkwa aux rebonds pops Marina & the Diamonds : le podcast hebdomadaire de JDtheDJ est plein d'excitants contre-pieds.

Les Inrocks Podcast vol. 133

Avec Revenge par Danger Mouse & Sparklehorse, Might Like You Better (podcast) par Amanda Blank, Obsessions (Single) par Marina & The Diamonds, La Façade par Karkwa, Italo par Anathall

> télécharger le fichier MP3
> télécharger le fichier M4A

Le fun a pogné dans ‘ rue!



Le plaisir était au rendez-vous du 20ème Festival d’Été Francophone

La foule était nombreuse et joyeuse lors du 20ème festival d’été hier soir sur la 7ème avenue, devant la maison de la francophonie. Déjà en après-midi, pendant la fête des enfants, nous pouvions sentir que les gens avaient le coeur à la fête. Il faut dire que les poutines et sandwichs merguez de la Salade de Fruits étaient excellents ainsi que les gauffres et madeleines des kiosques sur la rue.

La soirée débuta tôt et avec entrain avec le groupe Malajube, suivi de Karkwa, qui nous ont fait danser sur de l’excellent rock qui rappelait le bon vieux québécois des années 70. Et que dire de la présence sur scène ainsi que le professionalisme de Pierre Lapointe! Bref, un gros bravo aux organisateurs du festival pour une soirée très réussie.

Article de Mario Beaudoin, Francouverte.ca

Festival d'été francophone de Vancouver

Extrait du reportage photos de ajfis2 sur Flickr :

A street music festival held in 7th Avenue (just off Granville Street) as part of a celebration of French-speaking culture in Vancouver, featuring Malajube, Karkwa and Pierre Lapointe. So much poutine!




The drummer especially is going hard.

DIAPORAMA

dimanche 21 juin 2009

Un groupe énorme au Québec et encore tout petit en Belgique



Dour / Eurockéennes : l'interview croisée des programmateurs

A ma gauche Alex Stevens, programmateur du Dour Festival. A ma droite, Kem Lalot, son homologue des Eurockéennes de Belfort. Deux confrères de talent mais surtout deux amis à la langue bien pendue. A l'approche de leurs festivals, les deux compères reviennent sur leurs programmations dans une interview fleuve... Ambiance.(...)

Fm-r : J'avais envie de vous demander de me citer chacun vos groupes préférés dans la programmation de l'autre...

Fm-r : Et dans vos propres programmations ?

Alex : Alors là, je pourrais te faire un discours de président cubain qui dure six heures... Mais je vais essayer de faire court. Je pense d'abord à Monotonix, un groupe rock 'n' roll qui joue au milieu du public. Mais aussi à Karkwa, le vendredi. C'est un groupe énorme au Québec et encore tout petit en Belgique. Sur scène c'est vraiment hyper classe, hyper bien joué. Je suis vraiment content de les avoir à Dour. Je pense aussi à notre nuit expérimentale le même jour avec Animal Collective, Fuck Buttons ou Richard Devine. C'est la première fois qu'on tente un plateau de ce genre. Le samedi, il y aura pas mal d'indie rock avec The Dodos, O'death ou I like trains. Des groupes qui valent vraiment la peine. Et enfin le dimanche, un groupe hollandais qui s'appelle les Heideroosjes... Ils chantent en néerlandais. C'est super entraînant et le public devient complètement fou. (...)

Extrait de l'article de Brdr pour fm-r, le 21/06/2009

Les shows de la Saint-Jean sur Radio-Canada

Le grand spectacle de la fête nationale à Montréal - Mercredi 21 h 30, Radio-Canada

Cette année, le show qui aura lieu au parc Maisonneuve célébrera les 175 ans de la fête nationale, mais il soulignera également, entre autres, le 35e anniversaire du célèbre spectacle J’ai vu le loup, le renard, le lion.

La soirée donnera donc un coup de chapeau à cet événement comme si Gilles Vigneault, Félix Leclerc et Robert Charlebois étaient de nouveau réunis sur une même scène! Le 35e anniversaire du groupe Beau Dommage sera également au pro­gramme et, par la même occasion, on rendra hommage aux groupes Corbeau, Les Colocs, Octobre et... Les Classels!

Comme c’est devenu la tradition, tous les genres seront à l’honneur: rock, country, pop, blues, trad et même comédie musicale! Les artistes qui défileront sur scène seront tout aussi variés: Éric Lapointe, Ariane Moffatt, Marie-Mai, Karkwa, Florence K., La Bottine Souriante et Zébulon. (...)

Extrait de l'article de Sylvain-Claude Filion, Tvhebdo.com

L'une des perles de l'été

Originales et inventives, les nouvelles voix du Québec !

La scène musicale de la Belle Province est en pleine effervescence et fourmille de jeunes artistes talentueux. Patrick Watson et son univers aérien, la toute jeune Coeur de Pirate qui chante l'amour perdu seule au piano, Pierre Lapointe et ses étonnantes explorations... une génération créative et décomplexée

Le Québec a longtemps été la patrie des «chanteurs à voix». Mais les modes passent et, souvent, trépassent... Aujourd'hui, Céline Dion peine à retrouver un public et doit surtout faire face à des chanteuses qui sont, elles, de véritables auteurs compositeurs interprètes, inventives et totalement décomplexées. C'est le cas d'Ariane Moffatt ou de Coeur de Pirate. Le pendant masculin n'est pas en reste, avec l'exubérance d'un Pierre Lapointe, le nouveau souffle du groupe Karkwa ou les belles envolées de Patrick Watson.

Deux concerts au Paléo Festival


Le Paléo Festival ne s'y est pas trompé en programmant cette année deux d'entre eux. Tour d'horizon de ces nouvelles voix.

Ariane Moffatt...(...)
Cœur de Pirate...(...)
Karkwa...(...)
Patrick Watson...(...)
Pierre Lapointe...(...)

Karkwa est né il y a une dizaine d'années, à Montréal. Abonné aux albums poétiques - les deux premiers s'intitulaient «Le pensionnat des établis», puis «Les tremblements s'immobilisent» -, le groupe revient avec «Le volume du vent», inspiré par l'hiver québécois. A mi-chemin entre rock et chanson francophone, ce disque contient de vraies perles, à l'instar de «La façade», gros titre d'ouverture qui mériterait d'être plus connu que cela. Ajoutez à cela un petit accent québécois pas désagréable du tout dans cette ambiance rock et vous obtenez l'une des perles de l'été, à découvrir le 23 juillet au Paléo.

À ÉCOUTER : «Le volume du vent», par Karkwa, distr. Disques Office. En concert le 23 juillet au Paléo Festival, à Nyon

Extrait du très bel article de Karine Vouillamoz, Le Matin Dimanche (Suisse) le 20 juin 2009
à lire dans son intégralité notamment avec l'interview video d'Ariane Moffatt

le DJ de la St-Jean

Je ne compte plus les fois où, en 12 ans de journalisme musical, un artiste m'a lancé avec un je-ne-sais-quoi de dévot dans la voix que la musique était un langage universel. Une suite d'accords plaqués sur un piano ou une mélodie grattée à la guitare constituent peut-être une seule et même langue universelle, c'est vrai. Tant que personne n'a la drôle d'idée de mettre des paroles dessus. (...)

Si j'étais DJ à la Saint-Jean, je ferais tourner les incontournables que vous imaginez - Piché, Séguin, Bélanger, Beau Dommage, etc. -, mais aussi des chansons comme celles-là:
  • Le tour de l'île par Karkwa: relecture poignante d'une chanson fondamentale de Félix.
  • Le petit porte-clé par La Bottine Souriante: pour le mélange de voix masculines et ce tintement discret qui évoque le piano à pouces africain.
  • La vi ti nèg par Muzion: non, la vie n'est pas facile, c'est pour ça qu'on danse sur Muzion.
  • Piwouli de Luck Mervil: pour le délicieux groove haïtien et entendre Luck Mervil au sommet de sa forme.
  • Le grand cerf-volant par Ariane Moffatt (album Station C): du Gilles Vigneault en version dub? Fallait oser. Ça plane pour nous!
  • Mi Vanidad de Lhasa: pour la passion et les deux mots en français, tout petit clin d'oeil à la diversité montréalaise.
  • Au sortir du labyrinthe par Vincent Vallières: interprétation extraordinairement naturelle d'un poème de Miron.
  • Corazon Volador par Soraya Benitez: pour avoir le plaisir de voir mes invités s'étonner de reconnaître Le coeur est un oiseau de Desjardins.
  • No Cars Go par Arcade Fire: entre autres pour la montée dramatique, la charge émotive et la finale chorale.
  • Loopita de Jorane: si on peut célébrer dans toutes les langues, ça inclut les langues inventées, non?
  • J'm'en r'tourne par Dany Placard: parce qu'elle me donne l'impression que je viens de Chicoutimi moi aussi.
  • Lucille par Les Trois Accords: un plaisir niais constamment renouvelé.
Extrait de l'article, "Si j'étais le DJ de la St-Jean", d'Alexandre Vigneault, La Presse, le 20 juin 2009

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.