Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

jeudi 25 juin 2009

Un air de renouveau au parc Maisonneuve

Les Québécois ne pouvaient espérer une plus belle journée pour célébrer la 175e édition de leur Fête nationale, eux qui ont exhibé dans l'allégresse drapeaux bleus et coups de soleil hier, au parc Maisonneuve. Et le nouvel animateur du Grand spectacle de la Saint-Jean, Guy A. Lepage, a sûrement soufflé - et sué - un coup en constatant que le ciel, bleu Québec au-dessus des têtes des 250 000 spectateurs (selon les organisateurs), ne viendrait pas gâcher son premier spectacle.

Après le «cycle Brathwaite» de la Fête nationale montréalaise, Lepage, qui lui succédait, a répondu aux attentes en imposant ce ton à la fois drôle et cinglant qu'on lui connaît. Un ton qui, soit dit en passant, se mariait bien avec la facture musicale de la soirée, décidément plus rock que par les années précédentes, plus punchée, bien desservie par une sélection d'artistes venant à la fois de la pop fédératrice (Marie-Mai) et de la frange plus avant-gardiste (Karkwa) de notre musique populaire.

Preuve que notre Saint-Jean a retrouvé de l'aplomb, on a choisi de lancer le spectacle à 21h avec J'ai l'rock and roll pis toé, classique d'Offenbach, propulsé par Éric Lapointe, Marie-Mai, Ariane Moffatt, Karkwa, Zébulon et le reste de la bande de musiciens fleurdelisés, accompagnés par ces cols bleus (à ne pas confondre avec les cous bleus...) du rock que sont les Porn Flakes. Surfant sur ce premier élan, Marie-Mai a ensuite canardé Mentir, et la fête était lancée.

Le gros rock qui garde son public sur la touche n'était pas que le seul plat au menu de la soirée: Ariane Moffatt, revenue de son exil parisien, nous a fait danser sur son succès Je veux tout, La Bottine Souriante (qui a donné une longue performance plus tôt dans la journée) nous a fait giguer grâce à La Grand' Côte, alors que Florence K. nous offrait Las Calles del sur un ton de pop-jazz cubain.

Les moments qu'on garde en souvenir? Ariane et Karkwa entonnant Mille après Mille de Gerry Joly durant ce pot-pourri «Coups de coeur» ... qui s'est conclu par un duo Lepage-Marie-Mai chantant Tourne la page de René et Nathalie Simard! Aussi, le pot-pourri des groupes marquant de la pop québécoise était particulièrement réussi, alors que les chanteurs se sont échangé Illégal, Le Picbois, La Rue Principale et La Maudite Machine, cette dernière interprétée par Karkwa. Depuis le temps qu'on les compare à Octobre! (...)


Extrait de l'article de Philippe Renaud, La Presse,Publié le 25 juin 2009

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.