Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

jeudi 4 juin 2009

Une belle réalisation artistique et humaine


Le chanteur de Karkwa, Louis-Jean Cormier, a été accompagné des jeunes du projet Répercussion pour l'interprétation de deux chansons dans le cadre du spectacle que donnait Karkwa, hier soir au Théâtre du cégep, et auquel ont pris part les jeunes du projet Répercussion. (Photo: François Gervais )

(Trois-Rivières) Le projet Répercussion mis au point par les ateliers Art-Go a fait du chemin en un peu plus d'un an. Après un premier grand spectacle présenté l'an dernier avec Offenbach, on est passé à une vitesse supérieure - sans vouloir offenser Offenbach le moins du monde - en s'associant à Karkwa pour le second qui avait lieu hier soir au Théâtre du cégep. Une belle réussite.

Les paramètres de base demeurent les mêmes, à savoir que les jeunes de la rue qui participent au projet Répercussion apprennent à fabriquer et à jouer d'instruments de percussion et qu'une participation au spectacle d'un groupe établi vient clore en beauté leur travail d'une session. Avec Karkwa, on a grimpé d'un échelon au niveau artistique. D'abord, parce que Karkwa offre un spectacle exceptionnel et qu'il constitue probablement le groupe le plus créatif de l'heure au Québec, mais aussi parce que la musique de ce groupe a forcé les jeunes à s'adapter à des partitions musicales complexes et exigeantes.

La démonstration a été tout à fait convaincante. Les jeunes qui fréquentent le centre de jour Point de rue par lequel ils ont accès à Art-Go et au projet Répercussion, ont interprété deux chansons avec Karkwa, une au milieu du spectacle et une autre en rappel. C'est cette dernière, intitulée Combien? qui leur a ouvert la porte de la télévision puisqu'ils l'ont interprétée avec Karkwa à Bons baisers de France, sur les ondes de Radio-Canada, il y a quelques jours. Une autre de ces retombées inespérées qui semblent coller aux projets de Jean Beaulieu, l'âme dirigeante des ateliers Art-Go qui ont mis sur pied le projet Répercussion.

La prestation des nouveaux artistes a été inspirante. Elle a été offerte à quelque 200 spectateurs.

«En prévente, on avait vendu deux fois plus de billets que l'an dernier, disait Philippe Malchelosse, coordonnateur de Point de rue. L'important, c'est que les jeunes soient heureux. Peu importe ce qu'il adviendra d'eux dans l'avenir, ils pourront toujours se dire qu'un jour, ils ont joué en compagnie de Karkwa en spectacle. Ils se sont prouvé des choses à eux d'abord et ça, c'est une très grande réalisation.»

«En plus, le défi était plus grand ce soir que l'an dernier. Rien que pour la mémorisation de la musique, c'était moins évident. En plus, Karkwa est formé de jeunes dont les préoccupations sont proches de celles de nos jeunes en rupture sociale. Ils parlent de choses qui les rejoignent. Les cinq gars du groupe ont été extraordinaires. Ils ont été très disponibles, sympathiques et ils se sont adaptés à nous. C'est vraiment une belle expérience

Pour revenir au spectacle, parce qu'il convient d'y revenir, il s'agissait d'une prestation hors du commun. Karkwa offre une musique riche et complexe qui se fond dans un ensemble parfaitement cohérent. Une synergie totale pour créer de véritables voyages musicaux intenses et prenant.

Tout en étant très ancrés dans les courants actuels, ils font parfois penser au rock progressif d'il y a trente ans mais bâti sur d'autres influences tout en gardant une intensité rock qui se manifeste dans des crescendos irrésistibles. Même dans les moments les plus forts, on entend les instrumentistes dialoguer chacun apportant sa pierre à l'édifice d'une façon originale. Vraiment, une musique hors du commun qui justifie leur place en tête des groupes québécois les plus prometteurs.

Répercussion ne pouvait mieux tomber.

Article de François Houde, Le Nouvelliste, Publié le 04 juin 2009

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.