Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

lundi 13 avril 2009

il n'y a pas de valeur plus sûre que Karkwa dans le rock québécois

Final Flash et Karkwa au Téléphone Rouge: valeurs sûres

Plusieurs événements se déroulaient au centre-ville de Sherbrooke samedi dernier. J'ai opté pour le programme double Karkwa et Final Flash (un nouveau groupe de Montréal) au Téléphone Rouge. Ayant vu Karkwa à plusieurs reprises, j'y allais d'abord et avant tout pour découvrir FF sur scène. Ce que j'ai pu entendre du groupe sur son MySpace me plaît beaucoup (l'album complet est prévu pour ce printemps).

Je n'ai pas été déçu par Final Flash. Aucun maillon faible dans ce quintet qui m'a parfois fait penser à The Strokes et à d'autres moments, à The Stills. C'est du rock psychédélique de bonne famille. Je crois que la formation a fait mouche car la foule était hyperattentive même si elle ne connaissait pas les chansons. Oui, on peut miser gros sur FF.

Quant à Karkwa, ce fut du bonbon. Le volume du vent me paraît un album conçu pour que ça décolle facilement en show et on en a eu la preuve samedi. L'ambiance était géniale. Présentement, il n'y a pas de valeur plus sûre que Karkwa dans le rock québécois.

13 avril 2009, Par Matthieu Petit, Voir.ca

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.