Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

jeudi 25 mars 2010

Karkwa lancera mardi "Les chemins de verre", son quatrième album

Dans Métro Montréal :

MONTRÉAL - Après "Le volume du vent", réalisé en 2008 et fort bien accueilli par les fans et les critiques, Karkwa présente un quatrième album peaufiné autrement que les autres.

C'est que pour pondre "Les chemins de verre", comprenant 12 titres, les cinq membres de Karkwa ont adopté une nouvelle approche, techniquement, et le pari n'était peut-être pas si risqué en bout de piste.

"Ç'a été fait de façon différente, a indiqué François Lafontaine en entrevue à La Presse Canadienne. Et les gens verront des trucs différents", a-t-il averti, à quelques jours du lancement du nouvel opus.

"Avant, on avait bien sûr la préproduction, les maquettes, avant d'entrer en studio, et l'on reproduisait ce qu'on avait fait, a précisé Lafontaine. En faisant 'Le volume du vent', on s'était rendu compte que cette approche devenait moins intéressante, d'autant plus qu'on est ensemble depuis si longtemps. Alors, on s'est dit: ne faisons plus de maquettes et entrons en studio directement pour voir ce que cela va donner."

L'opération semble avoir porté fruits et nul doute que le contexte dans lequel s'est fait l'enregistrement, loin du tourbillon local, a beaucoup aidé.

Presque tout l'album a été enregistré en France, dans un studio localisé dans un vieux manoir du XIXe siècle. Les gens qui y vont pour enregistrer peuvent aussi dormir dans l'établissement mythique situé à 15 minutes de Paris. Il va sans dire que l'ambiance, en "retraite fermée", a donné des élans au quintette.

"Ça change la dynamique, avec toutes ces facilités, loin de chez nous, a reconnu le claviériste et compositeur. Tu enregistrais peu importe l'heure alors qu'à Montréal, on planifiait de 11 heures à 23 heures par exemple. Tu es coupé du monde et on n'est jamais allé à Paris, même si on était près."

"Le travail s'est fait pendant nos journées libres pendant notre tournée en France, entre les spectacles, a indiqué Lafontaine. On travaillait alors sur notre musique entre les shows. A l'enregistrement, c'était une 'toune' par jour, parfois deux. Ça allait très bien. C'est sûr que c'était un peu déstabilisant pour les autres gars qui ne composent pas de musique."

Cela s'est fait spontanément, sans artifices, une opération qui a plu aux membres du groupe même si certains doutaient de la nécessité de ce travail dans l'Hexagone, une aventure qui coûte aussi beaucoup d'euros.

"En changeant la méthode de travail, à la base en simplifiant certaines formes, a renchéri Lafontaine, cela a donné des choses différentes. C'est sûr qu'il y a des références aux autre albums mais les gens verront des choses différentes, notamment sur des titres comme 'Marie' ou 'Les enfants de Beyrouth'."

Francois Lafontaine a mis la musique sur les deux tiers des titres de l'album qui sera lancé mardi soir prochain à Montréal, devant des fans qui pourront entendre au moins cinq nouvelles pièces de la nouvelle galette.

Mais chacun a y mis du sien, est intervenu, comme le veut la politique du groupe, afin de ficeler chaque chanson à la sauce Karkwa.

"Tout s'est bien passé et l'on est content de cet album, de noter Lafontaine. Les arrangements se font toujours avec la collaboration de chacun. Il faut que t'en sois conscient quand tu composes. Il y a toujours des changements à apporter, c'est tout à fait normal. Il faut que chaque membre ait son mot à dire."

Depuis quelques semaines, on pouvait déjà entendre la pièce titre de l'album - une référence aux parcours imprévus, aux obstacles - en se rendant sur le site officiel du groupe.

A l'exception de participations à des incontournables festivals québécois au cours de l'été 2010, il n'est pas question de tournée pour l'instant.

Mais la France revient vite sur le tapis quand on en discute. Karkwa aime faire des sauts dans divers festivals dans l'Hexagone. Mais avec de jeunes familles maintenant, il faut comprendre que les jeunes papas du groupe feront une pause familiale dans les prochaines semaines.

PAR ALAIN MARTINEAU
25 mars 2010

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.