Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

lundi 4 mai 2009

Trame sonore de l’apocalypse

PAWA UP FIRST

«J’ai composé cet album comme si je faisais une trame sonore pour un film qui n’existe pas ou, plutôt, qui existe dans ma tête. Ce serait un film sombre, probablement en noir et blanc, qui évoque un peu l’apocalypse.»

Voilà comment Serge Nakauchi Pelle­tier décrit le rock instrumental de The Outcome, troisième album de la formation montréalaise Pawa Up First, qui aboutira chez les disquaires, demain.

Celui qui a écrit et réalisé cet album de A à Z ne cache pas son intérêt pour la musique de film. À l’écoute, The Outcome nous transporte effectivement dans une salle de cinéma, à l’image des héros de Pelletier, les Morricone, Glass ou Badalementi.

«J’aimerais beaucoup faire des trames sonores. J’ai été pressenti par des réalisateurs pour des projets qui n’ont malheureusement pas abouti. Sinon, il y a eu quelques documentaires, des trucs de l’ONF. J’aimerais vraiment qu’on s’aligne vers ça», qui aurait aimé mettre en musique des images de Polytechnique et de Twilight.

«BIl y a une scène au ralenti sur laquelle il y a une chanson qui rappelle le son de Godspeed You Black Emperor. J’étais avec ma blonde au cinéma et je lui disais que j’aurais aimé faire la musique.»

Assumé à 100%

Pour The Outcome, Pelletier a préféré avoir le contrôle total du produit au lieu de créer en collectivité, comme ce fut le cas pour le précédent album, Introducing New Details.
«Je trouvais que Introducing New Details sonnait comme un patchwork, ce n’était pas très homogène. Pour celui-ci, je savais en partant que je voulais que ce soit un disque que tu écoutes du début à la fin. The Outcome, je l’assume à 100 %, je suis vraiment content de ce qu’on a fait. Je trouve que l’album nous définit bien quant au son. Il y a une variété d’éléments de différents styles», dit le multi-instrumentiste, qui ne se formalise pas des comparaisons tracées entre son groupe et les formations post-rock comme Godspeed, Mogwai ou Explosions in the Sky.

«Ça ne me fait rien. De toute façon, ce sont des artistes que je ne connais pas tellement.»

Nouveaux membres

Depuis Introducing New Details, Pawa Up First a subi quelques transformations. Se sont ajoutés au noyau déjà formé par Nakauchi Pelletier et le bassiste Mathieu Pont­briand, le claviériste Sandy Belfort, le guitariste Malcolm Bauld et le batteur Daniel Bédard, qui a remplacé au pied levé Joseph Perrault, qui a quitté après l’enregistrement de The Outcome.

«Il est allé jouer avec Ariane Moffatt. Nous sommes bien contents pour lui. Le nouveau est arrivé, il a fait quelques spectacles mais idéalement, on aurait aimé enregistrer l’album avec lui. Mais on ne pouvait pas nous permettre de retourner en studio pour réenregistrer toutes les pistes. Il y a aussi Julien Sagot qui vient jouer avec nous quand il n’est pas trop occupé avec Karkwa.»

Article de Cédric Bélanger, Qmi pour Canoë, 04-05-2009

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.