Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

mardi 23 décembre 2008

Karkwa - 13 décembre 2008

Par: Nora T. Lamontagne, Voir.ca blog, le 22 décembre 2008

On est samedi.
Il fait froid dehors.
J'ai hâte.

De rentrer, oui, mais aussi de voir Karkwa, surtout de les entendre en fait. Je dois avouer que je garde un tellement bon souvenir de Karkwatson que j'essaie de l'atténuer pour ne pas être déçue ce soir. L'ambiance est différente de juin dernier. D'abord, on est dans la salle Octave-Crémazie, qui a le tiers moins de siège et la moitié plus d'intimité. Ensuite, même si on a des billets Full Cool ( En tendant les billets à la caissière: 'C'est full cool?', (euh... oui? ah! oui!) , il reste qu'on est très bien placées et qu'on peut admirer la scène au complet (et même apercevoir les postillons, je confirme).

Puis, on a droit à la première partie, the Who are you? Effectivement, who are they? Un début de réponse à cette question: un groupe de Québec, qui chante en anglais (-1), qui est 3, qui a l'air impressionné (normal), qui oublie presque de se présenter (mignon oubli), qui a un musicien qui porte une tuque (+1, comme il doit crever), qui a été comparé avec Patrick Watson (avec raison), mais qui me rappelle encore plus Karkwa. Non pas dans un mauvais sens, mais c'est que Karkwa, les vrais, ils viennent après...

Entracte, et puis enfin. Soupir et sourire.

On sent le tout monter d'une coche. Bon, j'épargne quelques adjectifs pour la suite, parce que ça sera interminable autrement. Disons seulement que je suis contente d'être là, à ce moment précis, à entendre cela. Que je dois sourire toute seule dans le noir. Être éblouie (pas seulement au sens figuré. Les lumières étaient fantastiques, toute la scénographie aussi, seulement ces lumières blanches qui flashent un peu trop à déplorer). Que ça fait du bien de ne pas être nivelés par le bas. Que le pianiste cravaté est déchainé. Que si on ne reconnait pas la chanson aux premières mesures, c'est qu'elle a la capacité de muter, qualité rare. Que Red light est tellement mieux jouée comme ça. Qu'il n'y a pas de chansons que je n'ai pas envie d'entendre (alors je me retiens jusqu'à la fin du spectacle). Que chacun est à sa place.

Et que c'est trop tôt fini.

On est encore samedi.
Il fait encore froid dehors.
Et j'ai encore hâte
À la prochaine fois.

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.