Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

mardi 16 décembre 2008

Joliette en chanson, Une septième édition explosive



par Élise Brouillette, l'Action.com, le 15 décembre 2008

Joliette en chanson s’échelonnera du 21 janvier au 7 février et propose, pour 2009, quatre nouvelles activités spéciales. Le mercredi 21 janvier, le public pourra participer à un 5 à 7 en compagnie de Karkwa, porte-parole de l’édition 2009 de Joliette en chanson, au café-bar l’Azile.

Deux membres de la formation aborderont leur cheminement et leurs réalisations. Culture Lanaudière et la Commission des arts de la scène invitent de leur côté les artistes lanaudois à un 5 à 7 réseautage artistique, le 27 janvier, dans le foyer de la salle Rolland-Brunelle. L’Association Kino s’insère aussi dans la programmation de Joliette en chanson. Elle met au défi les cinéastes participants d’intégrer à leur vidéo une chanson de l’un des artistes de la programmation de l’événement. Finalement, en collaboration avec la Librairie Martin, dix livres d’auteurs-compositeurs-interprètes québécois seront présentés dans le foyer de la salle Rolland-Brunelle pour toute la durée de l’événement.

Avec des spectacles de tous les genres, allant jusqu’au disco et au country, Joliette en chanson n’aura jamais eu une programmation aussi diversifiée, déclare le directeur général du Centre culturel, Gilles Dessureault. Julien Sagot, membre de Karkwa, souligne l’apport de tels festivals, qui permettent à des artistes de profiter d’une visibilité qu’ils ne pourraient se permettre. Stéphane Bergeron, également membre du groupe, note que les gens se laissent influencer par ce qu’ils entendent à la radio ou par ce qu’ils voient à la télévision. Selon lui, Joliette en chanson donne l’occasion au public de découvrir des choses qu’il n’aurait pas entendues autrement.

Cinq artistes lanaudois se produiront dans le foyer de la salle Rolland-Brunelle lors de spectacles gratuits. Le public y retrouvera la formation Jazz qui peut, Marie-Andrée Roy, Voo Doo Scat, Dominic Grégoire et Dominic Coutu.

Le Boogie Wonder Band, Karkwa, Coral Egan, Ima, Boom Desjardins, Renée Martel et On the road again fouleront, quant à eux, les planches du cabaret de la salle Rolland-Brunelle.

Trois spectacles sont également prévus à la salle de l’Envol, soit ceux de l’ex-académicienne Annie Blanchard, de Catherine Major et de Bambara Trans. Cette dernière soirée est présentée conjointement avec Mémoire et Racines.

Cette année encore, le public est convié à l’Azile et ce, pour deux soirées. Les Swompards de l’Est, Caloon Saloon et nul autre que Vilain Pingouin y seront de passage. Le copropriétaire, Francis Boucher, y va de cette réflexion. « L’Azile existe depuis cinq ans et est impliqué dans la relève musicale. On donne une vitrine en région à des artistes locaux ou moins connus. »

Stéphane Bergeron exprime que l’événement Joliette en chanson se distingue en offrant des lieux de diffusion aux ambiances différentes, un café-bar et des salles de spectacle, mais tout aussi importants. « C’est la première fois que je vois un festival qui joue sur les deux tableaux. Le deux mettent en valeur des choses différentes. » Le membre de Karkwa ajoute aussi que c’est la première fois qu’il voit un festival qui ne se déroule pas au beau milieu de l’été.

Pour information : 450-759-6202.



Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.