Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

jeudi 19 mars 2009

Star au Québec, le groupe Karkwa repart à zéro en France

Dans les dépêches AFP du spectacle

LA SCÈNE, le premier site des professionnels du spectacle

Karkwa
, formation rock qui connaît un succès considérable au Québec, aborde la France comme un groupe débutant pour la sortie de son album, "Le volume du vent", accompagnée d'une tournée.

Cet excellent disque est paru lundi dans l'Hexagone, quelques mois après sa sortie dans la Belle Province, où il a valu à Karkwa quatre Félix, l'équivalent des Victoires de la musique.

En août, le quintette avait clôturé les FrancoFolies de Montréal sur une scène en plein air installée au coeur de la ville, devant des milliers de spectateurs, aux côtés de Malajube, autre fleuron du rock québécois. Loin de ce gigantisme, Karkwa a entamé une tournée française dans de petites salles.
"C'est stimulant de repartir à zéro. Au Québec, c'est devenu facile, les gens connaissent les chansons, les reprennent. Là, on peut vraiment voir les réactions du public", explique à l'AFP le chanteur et guitariste Louis-Jean Cormier.

Selon lui, il est "plus simple qu'avant" pour les artistes québécois de s'exporter en France, même si, dans les maisons de disques, "certains sont un peu vieux jeu et pensent qu'ils ont trop d'accent".
"Il y a un buzz autour de la scène montréalaise depuis Arcade Fire, pas seulement en France. Et internet permet de dépasser les frontières", ajoute-t-il.
"En plus, on est chanceux car les Français aiment bien leurs petits cousins québécois", sourit-il en rappelant que les Cowboys Fringants "marchent bien" dans l'Hexagone.

Outre le succès public des Cowboys Fringants, d'autres Québécois ont connu ces derniers mois une reconnaissance critique en France, comme Pierre Lapointe et Malajube. Cela devrait également être le cas de la chanteuse Coeur de Pirate, dont le premier album paraîtra ici le 20 avril.

Sur le "Le volume du vent", son troisième album, Karkwa a collaboré avec l'un des représentants les plus talentueux de la scène pop montréalaise anglophone, Patrick Watson.

Formé de Louis-Jean Cormier, Stéphane Bergeron (batterie), François Lafontaine (claviers), Martin Lamontagne (basse) et Julien Sagot (percussions), le groupe se singularise par des arrangements très travaillés dont le style évoque les Anglais de Radiohead.
"Cette comparaison est flatteuse même si elle peut être agaçante à la longue, car on sait qu'on n'est pas qu'une pâle copie", sourit Louis-Jean Cormier.

PARIS, 18 mars 2009 (AFP) Par Paul RICARD

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.