Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

jeudi 26 mars 2009

Un rock grave, élégant et particulièrement excitant

On avait laissé Karkwa avec un rock expérimental où les émotions fortes étaient au rendez-vous. Avec "Volume du vent", les cinq montréalais ont poussé encore plus loin leur désir de créer une musique tout sauf formatée. Le rock de Karkwa est hyper travaillé, sophistiqué et plus raffiné que jamais.

"Volume du vent" est truffé de bruits, de sons répétitifs donnant cette atmosphère si planante à l'album. Cette expérimentation n'est pas le fruit de simples pulsions musicales, de délires mais bien d'un travail réfléchi où les cinq membres se sont donnés la liberté de faire jouer leur imagination, leur talent et ce dans une coordination et une unité exemplaire.

Ces 5 musiciens se sont mis tout simplement au service de la chanson. Si les textes, moins touffus que sur "Tremblements s'immobilisent", prennent moins de place dans le travail effectué selon Louis-Jean Cormier, ceux-ci restent d'une qualité comme on en aimerait en voir plus souvent dans le monde du rock. La plume de Cormier est toujours aussi poétique.

Explorant la mélancolie humaine, les textes sont parsemés d'âmes blessées, perdues, tourmentées, prises dans le tourbillon d'une société peu encline à l'épanouissement de l'être. La vie des personnages est certes souvent sombre mais Cormier laisse toujours poindre ici et là quelques rayons de lumière.

Enfin autre point fort de l'album : la voix de Louis-Jean Cormier et celles invitées. Elles occupent une place de choix dans les envolées lyriques et donnent, à cet album, une partie de son raffinement musical. Le choix de rajouter des chœurs et le traitement subtil et recherché des voix vont dans cette volonté de pousser l'orchestration expérimentale à son maximum afin de créer un univers aux images plus suggestives qu'explicites.

Au Québec, Karkwa a remporté aux dernières victoires de la musique pas moins de 4 trophées : groupe, album alternatif, auteur/compositeur et clip de l'année. Quelques fois, les victoires ne sont pas toujours gage de qualité mais dans le cas de Karkwa, elles récompensent vraiment un travail musical recherché et sans conteste un talent.

Le rock chanté en français a trouvé ses nouveaux héros. Ils se nomment Louis-Jean Cormier, François Lafontaine, Stéphane Bergeron, Julien Sagot, Martin Lamontagne et forment un des groupes de rock les plus existants de ces dernières années : KARKWA.

Alors je n'aurais qu'un conseil à vous donner, ruez-vous chez votre disquaire préféré pour vous procurer de toute urgence, cet excellent album. Karkwa mérite en France le succès qu'il a dans son pays, sinon c'est à n'y rien comprendre. Ils seront en France pour quelques dates en mars et avril. Courez les voir car, sur scène, ces musiciens donnent un show intense et inspiré.

Peinture et infographie de la pochette : Dominique DESBIENS

www.karkwa.com/

www.myspace.com/karkwa

publié dans Fnac'live, rubrique Culture Québécoise, le 26 mars 2009


Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.