Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

jeudi 20 août 2009

Karkwa symphonique : une dimension encore plus vibrante

Karkwa symphonique dimanche à Expo Québec

ST-ALEXANDRE | Après leur récent passage au Festival d’été de Québec, qui leur a valu le prix Miroir de la Chanson d’expression française, les gars de Karkwa repassent par Québec dimanche soir et ils ne seront pas seuls...

En fait, ils seront 100 sur la scène Belle-Gueule d’Expo Québec pour offrir Karkwa symphonique avec les jeunes du Camp musical St-Alexandre.

Emboîtant le pas à Loco Locass, qui y a participé deux ans et presque trois (pour une reprise du concert aux Francofolies l’année suivante), Marc Déry et aux Batinses, Karkwa a accepté de se prêter au jeu et de vivre pleinement l’expérience symphonique. Une expérience qui de toute évidence les enchante puisqu’elle leur permet de vivre et d’entendre leur musique d’une façon quasi inespérée.

“Ça grimpe beaucoup en intensité et en dynamique, c’est comme passer de 5 à 100”, confient-ils dans une entrevue à lire demain dans le Journal.

Pour avoir eu la chance d’assister à l’une des répétitions, hier après-midi, au camp qui a fait de la région de Kamouraska le rendez-vous estival de nombreux musiciens, disons que ça sonne en diable.

Plus vibrant

La musique de Karkwa prend une dimension encore plus vibrante avec le poids des 90 musiciens qui les accompagnent, soit 45 professionnels et 45 élèves qui se retrouvent essentiellement regroupés dans la section des cordes.

Il fallait voir la tête et le sourire des gars de Karkwa, particulièrement celles de Louis-Jean Cormier, chanteur, guitariste et compositeur, et de Mathieu Rivest, directeur et chef d’orchestre, pour comprendre la complicité et le plaisir partagés d’un côté comme de l’autre.

Au programme, une dizaine de chansons du groupe puisées essentiellement dans les deux derniers albums, Le volume du vent, sorti il y a un peu plus d’un an, et Les Tremblements s’immobilisent, le DC qui allait vraiment mettre Karkwa sur la scène musicale québécoise en 2005-2006.

Mentionnons entre autres, Les vapeurs, La fuite, Coup d’état, Les deux lampadaires (absolument superbe), Le compteur, La façade... De même que trois oeuvres symphoniques auxquelles Karkwa ne participera pas, soit une valse de Katchaturian, une pièce de Rimski-Korsakov et le concerto d’Aranjuez interprété par un guitariste solo.

À Rimouski

Avant d’atterrir à Québec dimanche, le concert sera présenté demain soir à Rimouski et pour ceux qui passeraient dans le coin de Kamouraska, aujourd’hui, tous sont invités à la répétition générale qui aura lieu à 19 h, ce soir, à la cafétéria du camp.

Ces deux concerts sont gratuits mais les contributions volontaires sont bienvenues. Pour dimanche, le billet d’admission à Expo Québec suffit.

Article et photo de Denise Martel, Le Journal de Québec, paru le 19/08/2009

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.