Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

lundi 3 août 2009

Karkwa, un nom à retenir !

Festival d'été de Québec - Scène Bell

La formation Karkwa, née en 1998, s'est fait remarquer en 1999 sur les planches de Cégeps en spectacle. Karkwa, composé de Louis-Jean Cormier (voix et guitare), Stéphane Bergeron (batterie), François Lafontaine (claviers), Martin Lamontagne (basse) et Julien Sagot (percussions et voix), ne cesse de récolter les fruits de ses efforts et grands talents, notamment avec son 3e album "Le volume du vent".

Hier soir, les membres du groupe nous ont livré une superbe performance avec, entre autres, "Le soltice" et "La façade" (Le volume du vent - 2008) Avant d'enchaîner avec leur dernière chanson, Louis-Jean Cormier a lancé "Comme dernière chanson, on va vous jouer "La façade" et je veux que tout le monde danse, après ça on prend une bière pis on relaxe!"

Avant de quitter la scène, il a chaleureusement remercié le public et s'est écrié "Merci MétéoMédia!" Effectivement il a raison, dame nature a été généreuse encore hier soir, laissant toute la liberté aux artistes de se produire sur les scènes du Festival d'été de Québec!

Quelques photos de Karkwa en spectacle

Article Par Andrée Darveau - Reporter-Photographe, Quebecspot, Lundi 20 juillet 2009

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.