Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

jeudi 2 septembre 2010

Sandy Boutin : les 5 qualités d’un leader

.
Ça y est, la fébrilité s’empare petit-à-petit de Rouyn-Noranda. Le FME débute jeudi et on commence à sentir l’appel de la communion autour de la musique. En guise d’apéro, je vous propose un article que j’ai écris plus tôt le printemps dernier sur le grand manitou du FME et enfant prodige d’Abitibi et qui est paru dans L’Indice Bohémien, magazine culturel mensuel de l’Abitibi-Témiscamingue qui célèbre sa première année d’existence:

Le 20 mars dernier, à Amos, Sandy Boutin, président du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue, recevait le trophée Major de la personnalité touristique de l’année lors du 25e gala des Grands Prix du tourisme Desjardins.
Sandy Boutin, président du FME

Cette reconnaissance s’ajoute aux multiples récompenses qu’a reçues le FMEAT durant la dernière année, dont la plus fracassante a certainement été le Félix d’événement de l’année lors du dernier gala de l’ADISQ. Imaginez : le FMEAT a gagné devant des pointures telles que le Festival de Jazz, les FrancoFolies de Montréal et le festival de la chanson de Granby! Une consécration aussi surprenante que précoce pour un événement d’à peine sept ans qui ne donne pas dans la proposition musicale grand public.

Bien sûr, il y a toute une bande de bénévoles acharnés et passionnés qui travaillent à faire du FMEAT un succès. Mais sans les qualités exceptionnelles de Sandy Boutin, il y a fort à parier que le festival n’aurait pas le rayonnement qui le fait briller de manière aussi éclatante aujourd’hui. Mais quelles sont donc ces qualités…

RASSEMBLEUR : Pour avoir réussi à mobiliser aussi rapidement et avec autant de passion toute une communauté autour de son projet de festival, il faut bien qu’il possède cette qualité indispensable aux leaders reconnus.

CHARISMATIQUE : Lorsque Sandy fait un discours, on l’écoute. Pas parce qu’il a la verve ou la couleur d’un Michel Chartrand (paix à son âme enflammée). Ni l’assurance cool d’un Obama. Mais Sandy possède un charisme subtil et particulier qui fait ressortir toute sa détermination et donne l’impression qu’il a des objectifs précis à atteindre, ce qui provoque le respect instantané de son auditoire.

AUDACIEUX : Il lui fallait certainement pas mal d’audace pour prendre en main la carrière de ce jeune groupe prometteur qu’était Karkwa il y a quelques années. À titre de gérant de ce qui est devenu l’un des groupes les plus respectés au Québec, il a réussi à s’imposer comme un acteur de premier plan dans l’industrie musicale québécoise, se taillant même une place au sein du conseil d’administration de l’ADISQ.

AMBITIEUX ET POLITISÉ : Quoi, ce ne sont pas des qualités qui font bon ménage? Ben voyons! Sandy Boutin l’a bien compris, lui qui avant de se lancer corps et âme dans le domaine musical a œuvré dans l’ombre de grands politiciens provinciaux. C’est là qu’il a compris comment bien tirer les ficelles au profit de ses projets, mais aussi de sa région. D’ailleurs, plusieurs le voient un jour faire le saut en politique active. Avec toutes ces qualités, il ferait certainement un candidat (et, pourquoi pas, un ministre de la culture!) de choix… En a-t-il toujours l’ambition? À 34 ans, disons qu’il a bien du temps devant lui avant de devenir un homme sérieux… et mal aimé.

Publié le 30 août 2010 par Eric Parazelli dans Culture, Musique, Parazzz 2.1, Le blog d'Eric Parazelli

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.