Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

vendredi 16 avril 2010

Plants and Animals dévoile sa vraie nature

Rue Frontenac :

Plants and Animals est de retour avec La La Land, second album plus rock et plus électrique sur lequel le groupe prend des allures de véritable power trio. C'est à croire que les Montréalais d'adoption ont finalement trouvé leur vraie nature!

Comme c'est souvent le cas, cette nouvelle approche est principalement due aux nombreuses heures passées sur scène au cours des deux dernières années, après la sortie du très apprécié Parc Avenue. L'énergie et la synergie qui lient les trois musiciens se sont solidifiées, et c'est ce qu'ils ont transposé sur La La Land.

« Nous avons fait beaucoup de tournées et nous avons joué fort tous les soirs, ce qui nous a permis de développer une musicalité à trois. Le fait de tourner en trio nous a donné envie de sortir cet aspect plutôt que de miser sur la production. En transportant nos pièces sur scène, nous avons poussé cette énergie. En plus, le mix met le groupe à l'avant-plan », explique le guitariste et bassiste Nicolas Basque.

L'influence La Frette

Outre la scène, le renommé studio La Frette s'est avéré être une grande inspiration pour la formation basée à Montréal. Ce n'est pas pour rien que cet endroit est de plus en plus sollicité par des artistes d'ici tels Patrick Watson et Karkwa.

Plants and Animals offrira un concert de lancement ce jeudi, à La Tulipe.

« La conjointe du proprio habite Montréal et passe la moitié de son temps ici. Ce n'est donc pas un hasard qu'il y ait un tel engouement en ce moment. En même temps, c'est tellement inspirant là-bas que le mot s'est passé vite », évoque-t-il.

Plants and Animals a ainsi partagé son temps entre le manoir situé à quelques minutes de Paris et son studio montréalais, The Treatment Room.

« La Frette nous a permis de sortir de notre zone de confort. Le Treatment Room a apporté le côté rock, tandis que La Frette a inspiré les autres sonorités, grâce à ses équipements et sa sonorisation différents. Les pièces elles-mêmes facilitent la création. Il y a des instruments et de l'équipement partout. Si on trouve que ça sonne bien dans la salle de bain, en enregistre là. Ça nous force à être plus créatifs », évoque-t-il.

Reprendre la route

Comme en a fait allusion Nicolas Basque, Plants and Animals est un adepte des longues tournées, tant au Canada qu'aux États-Unis et en Europe. D'ailleurs, lorsque ce dernier a répondu aux questions de RueFrontenac.com en début de semaine, il s'apprêtait à prendre la route pour New York avec ses comparses Matthew Woodley et Warren Spicer.

D'ici le début du mois de juin, une quarantaine de dates sont au menu, notamment mercredi prochain au Théâtre Petit Champlain à Québec et à La Tulipe à Montréal, jeudi.

« On va présenter notre concert régulier, avec les Barrs Brothers en première partie. Probablement qu'il va y avoir d'autres shows à Montréal et à Québec cet été ou à l'automne », avance-t-il.

Écrit par Philippe Renault, Rue frontenac, le vendredi, 16 avril 2010

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.