Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

jeudi 15 avril 2010

Il y a des moments sublimes, il faut bien en convenir

Sur le site "Canada Français" : KARKWA
 Performance: 7 sur 10

«Un album dont on tombe amoureux dès la première écoute», clame un critique à propos de Les chemins de verre, le quatrième album de Karkwa. «Un sublime grand cru», affirme un autre journaliste culturel qui est tombé sous le charme de ce disque enregistré au studio La Frette, en banlieue de Paris. Un autre critique affirme même qu’il s’agit de l’album le plus accessible de ce groupe québécois pour lequel nous avons le plus grand des respects.

Malheureusement, après une dizaine d’écoutes attentives, nous ne pouvons pas en dire autant. Ce n’est pas avec ce disque que Karkwa va séduire de nouveaux fans. C’est trop cérébral comme musique. Trop abstrait, trop tortueux par moments. Si bien qu’à mi-parcours, on a le goût de passer à autre chose.

Disons qu’on est bien loin de ce petit chef-d’oeuvre qu’était Le volume du vent. Un peu trop loin à notre goût. D’une facture un peu plus folk, ce nouvel album met un peu plus en valeur les voix du groupe. Il y a des moments sublimes, il faut bien en convenir, mais on reste toujours dans un environnement ténébreux. Autre source d’agacement: le son qui est beaucoup trop compressé. Les albums remixés de Jimi Hendrix sonnent dix fois mieux. Nous en avons fait l’expérience en groupe le week-end dernier et tous étaient du même avis.

Un peu comme l’a fait Radiohead il y a quelques années, Karkwa explore de nouveaux horizons qui plairont à ceux qui ont un faible pour l’art abstrait. L’effet recherché pourrait par contre avoir un effet déroutant pour les fans qui n’étaient peut-être pas prêts à suivre cette formation dans cette direction. L’avenir nous dira si Karkwa a eu raison d’oser de la sorte, mais à en juger par les ventes de ce nouvel album jusqu’à maintenant, force est d’admettre que cette formation vient de relever un pari risqué.

Reste que vous pourriez vous aussi tomber en amour avec Les chemins de verre. Tout dépend de votre seuil de tolérance ou de l’ouverture que vous avez face à des expériences du genre.

Aricle paru le 15 avril 2010, Auteur: Gilles Lévesque 

[Gabnews: et oui M. Lévesque, Tout dépend de votre seuil de tolérance ou de l’ouverture que vous avez...]

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.