Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

vendredi 27 novembre 2009

Réunion Mélodique

Réunion mélodique autour de la poésie de Gaston Miron

De passage un seul soir, hier au Grand Théâtre de Québec, le spectacle «Douze hommes rapaillés» mettant en musique la poésie de Gaston Miron aura comblé autant les amateurs de belles mélodies que ceux de chansons québécoises à texte.

Courte mais intense, la prestation restera gravée dans la mémoire des spectateurs qui ont eu la bonne idée de réserver leur place, en ce mercredi 25 novembre pluvieux et monotone. Une véritable bulle poétique les a transportés dans l'espace et dans l'imaginaire de ce grand poète québécois que fut Miron. D'ailleurs, la transition entre les artistes se faisait habillement, grâce à des pauses temporelles meublées d'enregistrements sonores d'entretiens menés autrefois avec le disparu.

Le projet «Douze hommes rapaillés», c'est 12 poèmes tirés de l'oeuvre littéraire «L'homme rapaillé» de Gaston Miron, publiée en 1970. Leur mise en chanson a été faite par Gilles Bélanger, alors que la réalisation du CD et du spectacle est signée Louis-Jean Cormier (Karkwa). Ce dernier, accompagné de ses musiciens habituels, s'est entouré de 12 artistes québécois de renom. Chacun interprète une chanson et rend ainsi un hommage musical à ce grand poète québécois, décédé en 1996.

Le public de Québec a donc pu apprécier la presque totalité des interprètes originaux du projet enregistré en direct en 2008. Ainsi, les Jim Corcoran, Yann Perreau, Michel Rivard, Daniel Lavoie, Vincent Vallières, Richard Séguin, Michel Faubert, Pierre Flynn, de même que les instigateurs Gilles Bélanger et Louis-Jean Cormier ont su donner vie aux poèmes de Miron. Ne manquaient que Martin Léon et Plume Latraverse, qui ont été relevés brillamment par Yves Lambert et David Marin.

Souhaitons, pour les gens qui ont manqué ce rendez-vous, qu'il pourra y avoir une reprise prochainement. Toutefois, rien n'est moins sûr pour ce spectacle présenté une seule fois à Montréal cet été et à Québec cet automne. Car, il s'avère certes difficile de trouver une fenêtre dans le temps pour réunir une aussi impressionnante brochette de chanteurs fort occupés par leur carrière respective. Reste la possibilité de se rabattre sur l'excellent CD, qui fera assurément époque dans l'histoire musicale du Québec.

Article de François Cattapan , Québec Hebdo, mis en ligne le 26 novembre 2009


Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.