Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

samedi 7 novembre 2009

L’essence de Cormier

Guitariste, chanteur et parolier principal de Karkwa — sans doute le meilleur groupe de rock en activité au Québec —, Louis-Jean Cormier est né à Sept-Îles dans une famille éprise de chanson francophone. Il fait ses premiers pas avec Vigneault, Leclerc ; grandit avec Les Colocs ; fraternise aujourd’hui avec les Malajube, Mara Tremblay, Patrick Watson… C’est le papa poule d’une pitchounette de trois ans. [Photo : Jocelyn Michel]

Écoutez « La route que nous suivons », par Louis-Jean Cormier, tirée du disque 12 hommes rapaillés. Avec l'aimable autorisation d'Équipe Spectra.

Fondé en 1998, Karkwa réconcilie l'alternatif et le populaire, remportant des trophées autant dans les galas de musique indépendante qu'à l'ADISQ. Au catalogue : trois albums éloignés de la variété de consommation courante. Soigneusement arrangées, tissées de sonorités complexes et d'influences diverses, les musiques, mélodiquement hypnotiques, appuient des paroles aux accents graves. Le disque précédent, Les tremblements s'immobilisent, parlait de présidents assassinés et de tueries dans les écoles. Dans Le volume du vent, lancé en 2008, un itinérant meurt dans un banc de neige (« Échapper au sort ») et des enfants se font exploiter en usine (« À la chaîne »). Plein d'amis et de voix passent lors des enregistrements - même Brigitte Fontaine, la chanteuse extraterrestre française, a atterri un jour pour enregistrer « Redlight ».

En vue du prochain opus, le quintette s'imprègne de sons nordiques, découvre des formations scandinaves ou norvégiennes, empile les compositions. Déjà assez de musique pour constituer deux albums. Manquent juste les paroles. « Au début, j'avais du mal à réprimer le trop-plein. Ce que je recherche maintenant, c'est la retenue, la concision. » Cormier annonce du coup des chansons plus simples, peut-être même joyeuses. Mais il ne faut pas s'attendre à La Compagnie Créole ! Quoique en tournée, entre les spectacles, faut voir les cinq potes-à-la-vie-à-la-mort redevenir des ados : ça chahute, ça rit dans sa barbe, ça se cuisine du pâté chinois.

Bref, les gars s'adorent, mais ils se permettent de petites infidélités. Ainsi, Cormier a réalisé l'album Douze hommes rapaillés - textes de Gaston Miron mis en musique par Gilles Bélanger. Douze hommes chantent le poète, et pas les premiers venus : de Daniel Lavoie à Michel Rivard en passant par Pierre Flynn, Richard Séguin et Yann Perreau. Le disque a connu un succès inattendu et suscité un spectacle, créé aux dernières FrancoFolies, qui a transporté le public à des hauteurs rarement atteintes. On le reprend pour deux soirs. Louis-Jean assure la direction musicale et interprète, d'une voix de cuir et de crème, « La route que nous suivons » et « Au long de tes hanches », summum de puissance et de sensualité. La poésie coule dans les branches de Cormier.

  • Douze hommes rapaillés, salle Louis-Fréchette (Grand Théâtre de Québec) le 25 nov., 418 643-8131 ; Théâtre Maisonneuve (Place des Arts), à Montréal, le 26 nov., 514 842-2112. Pour l'horaire de la fin de la tournée Le volume du vent : myspace.com/karkwa.

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.