Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

mardi 12 octobre 2010

Karkwa en plein contrôle

Que ça fait du bien aux oreilles que d’assister à un show de Karkwa! Le quintette étrenne sur scène ces jours-ci Les Chemins de verre, sa quatrième galette. Nous avons eu le bonheur d’assister à un de leur show de rodage présenté en avant-première de leur rentrée montréalaise. Cela se passait le 25 septembre dans la très belle chapelle de Waterloo transformée en centre d’art et salle de spectacle.

La salle était comble et quelques gros bonnets de l’industrie s’étaient même déplacés notamment Alain Simard, président du groupe l’Équipe Spectra.

Un fan visiblement heureux du retour sur scène de Karkwa n’a pas manqué de les féliciter à haute voix pour le prix Polaris que le groupe venait de remporter. Prix couronnant le meilleur album de l’année au Canada.

Qu’en fut-il de ce spectacle? Que du bonheur. Karkwa sur scène, c’est une expérience musicale hors du commun qui suscite l’admiration. Ce groupe est probablement un des rares de sa génération qui réussit à créer un univers musical poétique qui s’inscrit dans une modernité exportable à l’international.

Les baby-boomers évoquent un sentiment comparable envers ce groupe à celui vécu lors de prestations publiques d’Harmonium de la période de l’Heptade.

Sur scène, le quintette est en plein contrôle. Ça sonne et pas rien qu’à peu près! Les claviers aériens et précis de François Lafontaine tissent de façon admirable la toile dans laquelle ira se complaire la voix de Louis-Jean Cormier, le tout bien appuyé par une section rythmique imparable.

La set list de ce quatrième opus puise en bonne partie dans Les Chemin de verre: Le Pyromane, Acouphène, Les Chemins de verre, Marie tu pleures, Le vrai bonheur. Les fans ont pu également se mettre sous la dent les incontournables des premiers disques du groupe comme l’excellent Volume du vent dont les intros et les rythmiques ont évoluée au fil du temps, notamment la désormais mythique Échappée au sort. Comme quoi ces musiciens demeurent toujours en mode création.

Côté visuel, Karkwa reste fidèle à son modus operandi, usant du support d’éclairage de façon simple, laissant toute la place à la musique.


Par André Corbeij, Le Journal de Chambly - le 12 octobre 2010

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.