Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

dimanche 3 octobre 2010

Karkwa : Concrétiser la victoire

Louis-Jean Cormier et ses acolytes se sont montrés à la hauteur des attentes, jeudi soir

Sur la scène du Métropolis, Karkwa a prouvé qu’il méritait tous les honneurs qu’on lui décerne

Sur disque, les gars de Karkwa ont beau offrir de jolies harmonies vocales, des musiques d’une grande complexité et des textes poétiques à souhait, une fois sur scène, ça ne les empêche pas de rocker. En d’autres mots, ce n’est pas parce qu’on use de finesse qu’on ne peut pas frapper fort.

Moins de deux semaines après avoir remporté le prestigieux prix Polaris du Meilleur album canadien pour Les chemins de verre à Toronto, Karkwa foulait les planches du Métropolis hier soir à Montréal. Et comme on s’y attendait, le quintette québécois a prouvé qu’il méritait tous les honneurs qu’on lui décerne. La formation a ouvert le bal avec quatre morceaux tirés de son dernier opus à succès, dont L’acouphène et Moi-léger, pendant lequel les 10 colonnes de lumière également réparties sur la scène clignotaient, brossant ainsi un ravissant tableau.

L’accrocheuse Marie tu pleures a suscité l’une des plus belles réactions de la soirée. Entraînante et résolument pop, la chanson a été accueillie par des salves d’applaudissements de la part des spectateurs, qui ne se sont pas fait prier pour battre la mesure en tapant joyeusement des mains. Fait à noter, la vibrante Échapper au sort n’a pas créé son effet habituel. Le groupe a dû arrêter de jouer en plein milieu du morceau en raison d’une mini-bourde de son chanteur, qui ne se souvenait plus des paroles. Une gaffe qui, semble-t-il, avait aussi été commise lors des deux précédents concerts de la formation. «Excusez-moi! s’est exclamé Louis-Jean Cormier. Jamais deux sans trois, il faut croire...»

Si Karkwa s’est montré (quasi) irréprochable, on ne peut malheureusement pas en dire autant de la foule qui, quoique nombreuse (le Métropolis était plein à craquer), s’est révélée trop polie durant les numéros plus musclés. Pendant Le compteur, par exemple, on se serait attendu à un parterre beaucoup plus déchaîné.

Karkwa
En supplémentaire au Métropolis
Le 11 décembre

Dix jours après son triomphe à Toronto lors de la remise du prix Polaris, Karkwa a vu les ventes de son album Les chemins de verre augmenter de 481 %. L’opus fait un retour en force dans le top 200, au 47e rang. 

MARC-ANDRÉ LEMIEUX, MÉTRO Montréal, le 01 octobre 2010, photo Steve Duguay/ Metro

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.