Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

vendredi 15 juillet 2011

Planant Karkwa


C'est devant un Impérial plein à craquer que la formation Karkwa, au sommet de sa forme, s'est produite, jeudi, régalant de ses sonorités planantes les quelque 900 chanceux qui s'étaient dégotté une place.

Le concert affichait complet près d'une demi-heure avant son commencement, au plus grand regret de plusieurs aspirants spectateurs qui s'étaient massés - certains depuis 17h30 - aux portes de l'Impérial.

Ne blâmez pas le Festival d'été de Québec pour avoir accueilli le quintette dans cette «petite» salle. «C'est ce qu'on voulait», a expliqué, d'entrée de jeu, Louis-Jean Cormier, leader de la formation, qui désirait ainsi éviter que la musique du groupe ne soit perturbée, comme ce fut le cas pour eux, l'an passé, alors que Rammstein s'amusait sur les plaines, non loin du Pigeonnier où il s'exécutait.

En cette fin de tournée, Karkwa avait réservé près de la moitié du concert aux pièces organiques de son plus récent album Les Chemins de verre, qui, jouées sur scène, prennent une connotation beaucoup plus rock, qu'on ne déteste pas, au contraire!

Appuyée par de solides éclairages, y allant de débordements musicaux fort appréciés, les membres de Karkwa se sont imposés. Échapper au sort, Le pyromane, Marie, tu pleures, L'épaule froide, Bon sens - offerte avec la formation Plants and Animals, qui assurait l'ouverture - autant de titres, pour ne nommer que ceux-là, qui auront réussi à soulever les passions et confirmer, une fois de plus, la stature de la formation québécoise.

Première partie impeccable

Il faut dire que le ton avait été donné, en première partie, avec le rock tantôt mélodique, tantôt très festif, du trio - ils sonnent comme 10! - Plants and Animals, fraîchement de retour d'une dizaine de concerts propulsés en tournée européenne.

Déchaîné, sautant sur scène et prenant le temps de s'adresser - en français - au public, le trio indie-rock a enfilé ses rythmes dans une cohésion et une énergie indéniable. Coup de cœur bien senti à Bye Bye Bye, où trois membres de Karkwa - Cormier, Lafontaine et Bergeron - ont rejoint Plants and Animals pour clore avec brio cette première partie.

Article de Kathryne Lamontagne, Agence QMI publication du 14 juillet 2011

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.