Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

vendredi 15 juillet 2011

Karkwa c'est impressionnant

Karkwa c’est du solide en show, mais cette fois-ci, c’était impressionnant. On voit toujours François Lafontaine se déchaîner au piano, virtuose qu’il est. Mercredi soir, c’était Louis-Jean Cormier qui volait la vedette. Drôle, énergique, talentueux, la combinaison était là pour créer un spectacle mémorable. Et la foule en redemandait :

L-J : Vous m’entendez pas? Alors, j’vais vous chanter une chanson de Francis Cabrel (Il entonne Je l’aime à mourir… puis part à rire)… Non non non, j’peux pas chanter du Francis Cabrel, j’ai même pas d’moustache. Mais c’est vrai que Francis Cabrel n’a plus de moustache. Il n’a d’ailleurs plus de mojo non plus.

Le ton était donné. Karkwa a offert une performance plus rock et lourde qu’à l’habitude, avec plus de distorsion, ce qui m’a particulièrement plu. Pas seulement «aérien» ce groupe! Malgré la blessure à l’index et au pouce droits (il est droitier, en plus, il me semble) du bassiste Martin Lamontagne, ce dernier a tenu le coup pour compléter la performance du groupe. Oui, un suppléant était présent, mais Lamontagne n’en a pas eu besoin. Une belle leçon de ténacité, surtout pour un des groupes qui rayonne le plus à l’international, comme Karkwa. Chapeau bas.

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.