Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

mardi 29 novembre 2011

Concert du Karkwa à Québec le 26 novembre 2011

Karkwa était hier à l’Impérial de Québec, pour un dernier passage dans la Vieille Capitale avant plusieurs mois. « C’est notre dernier show à Québec avant un bout. On va tout donner!» a lancé Louis-Jean Cormier, portant la moustache pour le movembre. Le chanteur a tenu à spécifier à la gent féminine que ce n’était pas toujours! Hip hip hip! Hourra!

L’ambiance était déjà bien en place avant même que le quintette ne monte sur les planches alors que Mathieu Roy derrière la console, s’amusait à faire crier la foule en baissant les lumières de la salle, sans raison. On ne peut parler de lui sans souligner sont excellent travail pour l’éclairage du spectacle. Un spectacle pratiquement en noir et blanc qui oscille entre l’intensité aveuglante du blanc et la douceur de la flamme jaunâtre, passant par des effets stroboscopiques effumés.

Quand finalement les lumières se sont éteintes, pour vrai, Karkwa a débuté en force avec Échapper au sort. À travers les pièces de leur plus récent opus Les chemins de verre (La controversée Pyromane, la pièce titre, la très belle Marie tu pleures, l’engagée Le bon sens, la libératrice Moi-léger, etc.), Karkwa a ponctué avec leur grand succès dont La marche, et Oublie pas, dans une version plus rock.

Après quelques minutes d’applaudissement bien nourri, Louis-Jean Cormier est revenu sur scène, accompagné de François Lafontaine au clavier pour nous proposer leur « Boulevard des nostalgies ». Ils ont « dépoussiéré » des chansons qui ont ravi les fans de la première heure telle que Pili-Pili et Les vapeurs. Cette dernière était une découverte pour ma part, étant une fan de la deuxième heure! En guise de salutation, la troupe de Cormier est réapparue sur scène pour «une ptite dernière»: Le vrai bonheur.

En terminant, un petit mot sur la formation de Québec I.No qui a assuré la première partie. Très heureux d’être là, le groupe nous a annoncé la date de sortie de leur premier long jeu: 31 janvier à Montréal et 1er février à Québec. Fun fact à propos du groupe: le guitariste Simon Pedneault en était à sa deuxième fois en première partie de Karkwa puisque son ancien groupe Who are you avait également ouvert peur eux lors de la tournée de Volume du vent.

Karkwa prendra à nouveau une pause parce qu’ils ont«fait leur valise pas mal souvent» c’est dernier temps. Mon instinct féminin me dit qu’un album dans des délais assez court puisque le concert de samedi était enregistré. Ça sent l’album live!!

Publié sur "change de disque" le blogue de Tania Beaumont animatrice de l'émission Change de disque de CKRL 89,1 à Québec

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.