Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

samedi 20 août 2011

Karkwa en cinq portraits : Stéphane Bergeron


S comme samedi... S comme Stéphane



karkwa stephane1 Karkwa en cinq portraits et une trame sonore
Le cérébral
Nom : Stéphane Bergeron
Âge : 31 ans
Instrument : Batterie
Paternité : Il est papa d’un garçon de 10 mois.
Influences : « J’ai écouté énormément de punk. Et j’ai capoté sur le groupe montréalais Me, Mom and Morgentaler. »
S’il n’était pas musicien : Il ferait du droit ou de la politique.
Parcours : Ce natif de Québec, jeune homme lucide et consciencieux, s’initie à la batterie en première secondaire, inspiré par Épopée rock, un téléroman des années 1980 qui mettait en scène de jeunes rockeurs. Il distribue les journaux pour payer ses leçons et son instrument. « Après un an de cours, j’ai décidé que c’était ce que j’allais faire dans la vie. À l’époque, je rêvais d’être musicien de télé ! »
Son passage au cégep de Saint-Laurent, où il s’inscrit en jazz, s’avère pénible. « J’étais mésadapté “ben raide”, explique-t-il. En arrivant à Montréal, je me suis rendu compte que je n’étais pas aussi bon que je croyais. Côtoyer tout ce monde bourré de talent, ça m’a donné une claque. Et j’étais vraiment très mauvais en solfège. » Il abandonne après un an et décide de répéter par lui-même, comme un forcené, tout en jouant avec ses comparses dans le groupe qui deviendra Karkwa.
Ce qu’on dit de lui : « C’est le Jake La Motta de la musique », dit le musicien Karl-Ludger Chiasson, qui a côtoyé la bande il y a une dizaine d’années. Il fait référence au légendaire boxeur américain connu pour sa capacité d’encaisser les coups au visage. « Quand j’ai connu Stéphane, il pratiquait huit heures par jour. C’était incroyable. Je n’ai jamais vu un musicien s’acharner autant à s’améliorer. Ç’a été payant ! »


Extrait de "Karkwa en cinq portraits et une trame sonore" publié le 10 août 2011 dans la revue l'Actualité par Noémi Mercier (texte) et Joannie Lafrenière (photos)

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.