Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

vendredi 21 octobre 2011

On aimerait bien naturaliser les Karkwa


Paf, on demande l’exil politique pour cause de mauvaises notes au Bac L.

On se rend parfois compte des inégalités de territoires. Karkwa est roi dans son pays et pourtant tous leurs disques sont merveilleux. S’ils étaient Français, ils devraient se taper la tournée des Enfoirés. Chez eux ils sont amenés à faire la première partie d’Arcade Fire ou des The National

Nous n’avons aucune culture du rock et sommes persuadés d’être au dessus de tout le monde quand à la langue. Même nos chansonniers avec de l’ambition stylistique comme Arnaud Fleurent Didier se heurte au prisme du ridicule. 

A vouloir se dédouaner des pères fondateurs de la grande chanson tout en amenant la verve comme leitmotiv d’écriture, nous arrivons à des accidents industriels. Rassurez vous il doit y en avoir aussi au Québec. En France Cyril Mokaiesh avec un titre et une posture aussi navrante que Communiste est nommé au prix Constantin. 

On ne résiste pas à vous livrer un exemple typique des errances Françaises : « Mais qui profite, de ses villas là, à Abiza c’est fantastique, un bain de minuit dans le capital, pendant que t’as mal aux Assedic, et moi, j’suis communiste »

Nous sommes finalement trop appliqués à apparaître lettrés pour nous détacher des mots. Karkwa aime les métaphores, les envolées et n’a pas peur d’oser la poésie. Le rock n’a pas à être qu’énervé dans la manière de tenir le drapeau et si l’intellect y est possible, une donne que nous oublions est le goût du risque. 

Comme un dealer de cocaïne en Colombie, un proxénète à St Petersbourg,un chirurgien plastique des fesses au Brésil nous sommes contraints par la fatalité du destin. Nous nous devons de placer la réalité comme une norme définitive. 

Heureusement qu’il reste des rebelles qui ont compris l’importance du non-sens tel que les Montgomery, Petit fantôme ou encore Non Stop pour assumer le bonnet d’âne des chevaliers des arts et des lettres. Paf on aimerait bien naturaliser les Karkwa pour qu’ils puissent devenir nos plombiers Polonais des chiffres et des lettres.

Rockomotives  2011- En concert le Jeudi 27 Octobre au Minotaure - 18h30 - 20€

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.