Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

mercredi 14 septembre 2011

Gala de l’ADISQ: Arcade Fire dans les plate-bandes de Karkwa

Photo : Annik MH De Carufel - Le Devoir

Plusieurs artistes étaient présents hier lors du dévoilement des nominations du gala de l’ADISQ, dont Louis-Jean Cormier, de Karkwa, et Richard Séguin qui semblaient bien s’amuser.

La liste complète des nominations : Voilà Arcade Fire à l’ADISQ. Le groupe est présent dans deux catégories, apprenait-on aujourd'hui lors du dévoilement annuel des nominations en vue des divers galas de fin octobre: celle de l’«artiste s’étant le plus illustré hors Québec», et celle de l’«album de l’année – anglophone».  

Bravo, ce n’est pas trop tôt. Bête comme chou, ça tombe exprès l’année où l’étoile de Karkwa aura brillé à l’extérieur de notre petit système solaire et pouvait aspirer au même Félix hors Québec: l’année du prix Polaris. Étoile qui pâlit quand on se dit que pour Arcade Fire, ç’aura été l’année du «record of the year» aux Grammy Awards

Pas grave, vous me direz: Karkwa et Arcade Fire ne se font jamais d’ombre, s’apprécient mutuellement, sont à la même affiche du grand spectacle anniversaire de Pop Montréal à la place des Festivals le 22 septembre prochain, et Karkwa croule de toutes façons sous les nominations: ils sont en nomination six fois, collaborateurs compris. N’empêche que ça dit une chose: avoir eu Arcade Fire dans les pattes ces dernières années, quelques statuettes changeaient de propriétaire.

Plus net est le cas Martin Léon: on aime Les Atomes, c’est entendu, et les quatre nominations font le tour du merveilleux disque. Album folk contemporain, auteur-compositeur, arrangeur, réalisateur, ne manque que «meilleur vendeur», mais ce serait dans un monde idéal.

Dans le vrai monde, ce sont William Deslauriers (quatre nominations), André Gagnon (deux), Éric Lapointe (quatre), Ginette Reno (trois) et Annie Villeneuve (une) qui font du chiffre.

Dans le monde de l’ADISQ, lieu schizophrène par excellence où, statistiquement, se côtoient au sommet une Brigitte Boisjoli cinq fois nommée et un Fred Pellerin cinq fois nommé itou (plus une fois pour son sonorisateur à lui), tout est possible et compatible: parmi les «révélations de l’année», on ne peut pas ne pas voir qu’il y a tout autant ledit Deslauriers que Jimmy Hunt... 

Autre constat: tout ce que touche Daniel Bélanger est d’or. Le spectacle de l’album Nous est plébiscité, et sa collaboration au théâtre musical Belles-sœurs dûment soulignée: six fois la belle babiole sera à portée de monsieur B. Il est notamment en lice avec René Richard Cyr et Michel Tremblay pour le Félix de l’«auteur ou compositeur de l’année»: drôle de catégorie où se retrouvent Tremblay (pour sa pièce de 1968, réinventée sans lui) et feu Gaston Miron (pour des poèmes depuis longtemps parus, ravivés par les musiques de Gilles Bélanger). Lesquels sont éligibles, fort bien, mais on dira ce qui est: Martin Léon, Jérôme Minière et Samian se mesurent à des géants. 

On remarquera aussi que la catégorie «album de l’année – country», qui bat de l’aile certaines années faute de nouvel album de Georges Hamel, est investie ce coup-ci par des jeunes gens, comme quoi il y a renouvellement dans le genre. Ou est-ce la cotisation réduite pour les nouveaux membres de l’ADISQ? S’y coltinent les albums d’Isabeau et les Chercheurs d’or, Laurence Hélie, Chantal Archambault, Les Frères Goyette et Tire le coyote

Pas tant de chance en musique instrumentale: le retour à l’active d’André Gagnon fera tabula rasa. Qui d’autre? Les 130 artistes, 90 professionnels et leurs 282 nominations se font risette sur le site www.adisq.com

Article de Sylvain Cormier, Le Devoir, le 13 septembre 2011

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

"[Karkwa] qu'on en dise" le cap des 40 000 visiteurs a été dépassé le 21 juin 2011 alors que Karkwa performer à Paris pour le cinquantième anniversaire de la délégation générale du Québec à Paris.

Je remercie tous ceux qui ont trouvé,
depuis avril 2008, intérêt à visiter ces pages dédiées à mes amis de Karkwa et aux musicien(ne)s et musiques qui leur sont proches.

Rendez-vous est pris pour le 50000 éme visiteur ! :-)

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.