Karkwa la grande réunion d'octobre 2017

Karkwa la grande réunion d'octobre 2017

Depuis la pause de décembre 2011

Retrouvez les news sur SCOOP.IT !

mardi 17 janvier 2012

Retour sur la participation de Karkwa à Infoman


Afin de souligner la reprise du travail pour la deuxième moitié de la saison, on vous propose un bref retour sur notre revue de fin d’année du 31 décembre, en particulier sur la chanson d’ouverture.

Chaque année, le choix du groupe ou de l’artiste à qui l’équipe d’Infoman confie le soin de signer le thème de l’émission spéciale fait l’objet de longues délibérations. Une dizaine de noms sont mis sur la table, et chacun y va de ses arguments pour vanter les mérites des candidats en lice. On se rappellera que l’an dernier, Damien Robitaille avait accouché de son hymne antillais Oublier 2010. Les années précédentes, une succession d’artistes de talent s’étaient prêtés au jeu, dont Ariane Moffat, Pierre Lapointe, Les Trois Accords et Stefie Schock.

Cette fois-ci, pour passer 2011 à la moulinette et en musique, l’équipe s’est finalement entendue sur le choix de Karkwa. Le groupe en a d’ailleurs surpris plusieurs avec sa pièce aux accents rock up tempo. Plusieurs téléspectateurs nous ont écrit sur Facebook, Twitter et par courriel pour savoir où ils pouvaient réentendre l’œuvre.

Eh bien, voilà!

Dans un décor de chantier routier où les teintes d’orangé étaient prédominantes, les cinq gars de Karkwa ont pris un plaisir évident à interpréter leur morceau devant la caméra.

Curieux d’en savoir plus sur le processus de création de la chanson?

Regardez donc le reportage sur les coulisses du tournage ! sur le site de Radio-Canada paru  le mardi 17 janvier 2012

Suivre les nouvelles par courriel

Messages les plus consultés

Avertissement: Ce blog à pour but de regrouper et archiver les articles parus sur le net à propos de Karkwa. Il est fait par amitié pour les membres du groupe et leur entourage. Les liens vers les sites et articles d'origine sont faits, les auteurs sont cités lorsque possible. Si quiconque se sentait lésé dans ses droits, il n'aurait qu'a me contacter pour que je puisse remédier à la situation.